Pour Frank Bournois, entrée la première dans l’histoire, ESCP Europe se doit d’être la première à entrer dans le futur.

 

Les Parisiennes sont-elles toujours les plus belles ?

Bien sûr ! Avec chacune leur positionnement, elles ont en commun de tout faire un cran au-dessus des autres institutions.

ESCP Europe est-elle la plus belle ?

A mes yeux, elle l’est ! Elle est surtout la plus parisienne des 3, et la moins française des 3 ! En tant que plus ancienne business school au monde elle capitalise sur la plus longue expérience de la formation de dirigeants. Au vu du nombre de dirigeants parmi nos 55 000 alumni, le contrat est rempli !

Les moteurs de votre excellence académique ?

Précisément la recherche inlassable de cette excellence depuis 2 siècles. Nous affinons notre pédagogie pour permettre à nos diplômés d’être au top puis nous les formons tout au long de la vie. Autre point : un investissement lourd sur le corps professoral, qui porte ses fruits. Je suis très frappé par le faible turnover des équipes et l’attachement profond à l’institution comme aux missions de l’enseignant-chercheur.

ESCP Europe : être les meilleurs, collectivement, une ambition autant qu’une conception de la formation pour Valérie Moatti doyen à la recherche et Léon Laulusa directeur académique.

Être européen, un autre de vos atouts ?

Indéniablement. Nous respirons un air multiculturel en permanence ! Notre volonté est de former les managers, cadres et responsables les mieux préparés à l’international. Ils sont plongés dès le 1er jour dans un bain multilingue et multiculturel. Chacun de nos campus bénéficie des reconnaissances nationales, c’est le signe que ESCP Europe est réellement européenne et même internationale. Ceci sans parler de notre triple couronne EQUIS, AMBA et AACSB.

Être européen c’est aussi transmettre des valeurs ?

Nous transmettons une culture humaniste fondamentale pour de futurs responsables. Etre européen nous conduit à déployer des actions et points de vue inhabituels tenant compte des cultures et idées dans leur diversité. Une culture clé pour notre ambition d’être la meilleure busines school européenne.

Votre plus grande fierté pour ESCP Europe ?

Lorsque notre marque rayonne, lorsque nos diplômés connaissent le succès aux quatre coins du Globe. Etre une école leader est très exigeant, il faut se battre en permanence. Je suis à ce titre très fier du contrôle que nous opérons sur notre processus d’excellence.

Le fund raising, outil de leadership ?

Dotée de son nouveau statut, ESCP Europe sera 100 % indépendante financièrement en 2021. Le fund raising ne doit pas alimenter notre budget, mais soutenir des actions stratégiques pour un leader : bourses étudiantes, recherche, nouvelles implantations…

« Surtout ne jamais considérer que nous sommes arrivés »

Lancôme : inventer la beauté de demain

Le sigle ESCP traduit vos caractéristiques de leader ?

E pour excellence : en œuvrant en permanence pour cette excellence et pour faire comprendre qu’elle a un coût
S pour singularité/singularity : avec notre modèle multicampus, intramuros, au plus près des écosystèmes économiques et sociétés avancées
C pour créativité/creativity : pour innover au service de nos étudiants et des entreprises, des entrepreneurs en herbe, et surtout sans jamais considérer que nous sommes arrivés, car il n’y a rien de pire
P pour pluralité/plurality : la diversité de nos étudiants (60 % d’internationaux), enseignements et approches, notre ouverture aux autres sciences pour fertiliser les cursus

 

Au top à ESCP Europe

Le prof qui tue : Philippe Thomas
La recherche mondiale à impact : l’article des professeurs Andreas Kaplan et Michael Haenlein « Users of the World, Unite ! The challenges and opportunities of Social Media », publié dans Business Horizons en 2010. 8e publication la plus citée au monde dans le champ académique de l’économie et des affaires
Le + au plan financier : Les 100 bourses de la Fondation
L’alumni qui fait rêver : Michel et Augustin
Le réseau de choc : ESCP au féminin
La startup qui monte : Welcome to the Jungle
Le cours original : Le séminaire Improbable

[Dans mon cours] l’utilisation de LEGO pour traiter un sujet complexe

Profiter de la diversité des profils pour libérer les imaginaires et explorer d’autres indicateurs constitutifs de la richesse d’une société.

Dans les coulisses de la formation des Gadzarts 4.0

Portrait-robot du Gadzart du 21e siècle et coups de cœur pour une école aussi conviviale qu’à la pointe, découverte avec X Kestelyn DGA et M Ruelle étudiante

Les écoles de ParisTech réaffirment leur volonté de mener des actions communes

Les écoles de ParisTech réaffirment leur volonté de mener ensemble des actions qui contribuent à promouvoir la formation d’ingénieur d’excellence à la française, à l’améliorer, à la développer, à l’ouvrir socialement et à l’international.

[PITCH] IA et RH : et si on jouait à pile ou face ?

La vitesse à laquelle le cœur du sujet de la transformation digitale s’est déplacé du Big Data au Machine Learning puis enfin à l’ia est assez stupéfiante.

INSIDE la fabrique de talents pour l’industrie du futur, Arts et Métiers ParisTech

Laurent Champaney, DG des Arts et Métiers ParisTech nous dévoile la stratégie pour faire de l’école un accélérateur de talents pour l’industrie du futur

L’IAE Caen propose des Masters Management en Cycle Accéléré

L’IAE Caen, école universitaire de management, donne la possibilité de suivre l’un de ses Masters Management en cycle accéléré. Destinée aux demandeurs d’emplois ou salariés de niveau Bac +2/3, cette formation s’inscrit dans le cadre de la Formation Professionnelle et permet en un an d’obtenir un niveau Master 2. 5 Masters sont concernés : Gestion des Ressources Humaines, Marketing digital, Gestion de Production/Logistique/Achats, Contrôle de Gestion et Management des Organisations Sociales.

Orientation : où peut-on encore s’inscrire après le Bac et à Bac +2/3 ?

A Paris, Lyon ou Toulouse, les (futurs) étudiants ont la possibilité de candidater à une école ou une formation de l’une des 8 filières de compétences et d’expertise métiers du Groupe IGS. Des dispositifs pédagogiques adaptés avec un accompagnement personnalisé conduisent à une insertion professionnelle réussie

L’École centrale de Marseille confirme sa stratégie volontaire et ambitieuse en ouvrant trois nouvelles formations à la rentrée 2019

Centrale Marseille poursuit sa dynamique de progression et proposera dès septembre trois nouveaux diplômes en phase avec les mutations les plus récentes du monde du travail, à savoir, l’ouverture à l’international, la montée en puissance de l’intelligence artificielle et des énergies marines renouvelables.

Has been la QVT ?

Horaires flexibles, programmes d’accompagnement des talents sont quelques-uns des avantages cités pour caractériser les meilleurs lieux de travail

My KEDGE by José Milano

Pour José Milano, DG de KEDGE, la busines school est un écrin de choix pour exercer « le plus beau métier du monde et contribuer positivement à la société ! »