Pour Frank Bournois, entrée la première dans l’histoire, ESCP Europe se doit d’être la première à entrer dans le futur.

 

Les Parisiennes sont-elles toujours les plus belles ?

Bien sûr ! Avec chacune leur positionnement, elles ont en commun de tout faire un cran au-dessus des autres institutions.

ESCP Europe est-elle la plus belle ?

A mes yeux, elle l’est ! Elle est surtout la plus parisienne des 3, et la moins française des 3 ! En tant que plus ancienne business school au monde elle capitalise sur la plus longue expérience de la formation de dirigeants. Au vu du nombre de dirigeants parmi nos 55 000 alumni, le contrat est rempli !

Les moteurs de votre excellence académique ?

Précisément la recherche inlassable de cette excellence depuis 2 siècles. Nous affinons notre pédagogie pour permettre à nos diplômés d’être au top puis nous les formons tout au long de la vie. Autre point : un investissement lourd sur le corps professoral, qui porte ses fruits. Je suis très frappé par le faible turnover des équipes et l’attachement profond à l’institution comme aux missions de l’enseignant-chercheur.

ESCP Europe : être les meilleurs, collectivement, une ambition autant qu’une conception de la formation pour Valérie Moatti doyen à la recherche et Léon Laulusa directeur académique.

Être européen, un autre de vos atouts ?

Indéniablement. Nous respirons un air multiculturel en permanence ! Notre volonté est de former les managers, cadres et responsables les mieux préparés à l’international. Ils sont plongés dès le 1er jour dans un bain multilingue et multiculturel. Chacun de nos campus bénéficie des reconnaissances nationales, c’est le signe que ESCP Europe est réellement européenne et même internationale. Ceci sans parler de notre triple couronne EQUIS, AMBA et AACSB.

Être européen c’est aussi transmettre des valeurs ?

Nous transmettons une culture humaniste fondamentale pour de futurs responsables. Etre européen nous conduit à déployer des actions et points de vue inhabituels tenant compte des cultures et idées dans leur diversité. Une culture clé pour notre ambition d’être la meilleure busines school européenne.

Votre plus grande fierté pour ESCP Europe ?

Lorsque notre marque rayonne, lorsque nos diplômés connaissent le succès aux quatre coins du Globe. Etre une école leader est très exigeant, il faut se battre en permanence. Je suis à ce titre très fier du contrôle que nous opérons sur notre processus d’excellence.

Le fund raising, outil de leadership ?

Dotée de son nouveau statut, ESCP Europe sera 100 % indépendante financièrement en 2021. Le fund raising ne doit pas alimenter notre budget, mais soutenir des actions stratégiques pour un leader : bourses étudiantes, recherche, nouvelles implantations…

« Surtout ne jamais considérer que nous sommes arrivés »

Lancôme : inventer la beauté de demain

Le sigle ESCP traduit vos caractéristiques de leader ?

E pour excellence : en œuvrant en permanence pour cette excellence et pour faire comprendre qu’elle a un coût
S pour singularité/singularity : avec notre modèle multicampus, intramuros, au plus près des écosystèmes économiques et sociétés avancées
C pour créativité/creativity : pour innover au service de nos étudiants et des entreprises, des entrepreneurs en herbe, et surtout sans jamais considérer que nous sommes arrivés, car il n’y a rien de pire
P pour pluralité/plurality : la diversité de nos étudiants (60 % d’internationaux), enseignements et approches, notre ouverture aux autres sciences pour fertiliser les cursus

 

Au top à ESCP Europe

Le prof qui tue : Philippe Thomas
La recherche mondiale à impact : l’article des professeurs Andreas Kaplan et Michael Haenlein « Users of the World, Unite ! The challenges and opportunities of Social Media », publié dans Business Horizons en 2010. 8e publication la plus citée au monde dans le champ académique de l’économie et des affaires
Le + au plan financier : Les 100 bourses de la Fondation
L’alumni qui fait rêver : Michel et Augustin
Le réseau de choc : ESCP au féminin
La startup qui monte : Welcome to the Jungle
Le cours original : Le séminaire Improbable

Montréalisez-vous à l’Université de Montréal !

Envie d’étudier à l’Université de Montréal ? Découvrez quand et comment vous inscrire avec Michèle Glémaud, Directrice Générale des admissions.

Quelle place pour les diplômés en sciences politiques au XXIe siècle ?

Comment les diplômés en sciences politiques, ces citoyens engagés et humanistes, accompagnent-ils le monde et les entreprises ? Nos experts répondent !

L’ENSAT ouvre ses Portes !

L’Agro Toulouse organise sa matinée des Portes Ouvertes le samedi 19 janvier 2019 de 9h à 13h. Comme chaque année, des rendez-vous privilégiés pour rencontrer nos enseignants-chercheurs, nos étudiants et nos diplômés… et vous donner envie de tenter l’aventure d’une école d’ingénieur !

Pour sa 1ère année sur Parcoursup, Atout+3 rappelle les étapes d’inscription au concours

Après avoir annoncé, en octobre dernier, son arrivée dans Parcoursup, Atout+3 précise les étapes à suivre pour s’inscrire au concours et rejoindre le programme Bachelor en 3 ans de l’une de ses 9 Grandes Écoles de Commerce et de Management. 1225 places sont proposées cette année.

PSB INSIDE : dans les coulisses de Paris School of Business

Comment Paris School of Business fait-elle la différence sur le marché des business schools en France ? Entrez dans les coulisses de cette metropolitan school

S’implanter sur Paris : une décision capitale pour les business schools

TBS, ICN, NEOMA, KEDGE … Ces business schools qui se sont implantées dans la capitale ces dernières années. Pourquoi ? Eléments de réponse.

Comment Paris-Dauphine se prépare à participer au projet des Jeux Olympiques de Paris 2024 ?

L’Université Paris-Dauphine a affiché son soutien dès le début de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024.

emlyon business school, la fabrique d’early makers tourne à plein régime !

Nouveau modèle pédagogique early makers, nouveau modèle d’établissement, Bernard Belletante mène la transformation d’emlyon tambour battant

Grande distribution, grande consommation, Social selling, comment utiliser la puissance des réseaux sociaux pour activer les ventes ?

Depuis moins de deux décennies, le développement du e-commerce a été constant connaissant même une très forte accélération sur les dernières années[1], et notamment dans le domaine des ventes sur mobile, le m-commerce

L’UCO ouvre ses portes aux lycéens de première et terminale pour faire découvrir ses programmes.

L’orientation après le baccalauréat est toujours une grande étape pour les lycéens. Choix de la filière, adéquation avec ses envies ou sa personnalité, projection … Il y a 1001 questions à se poser.