Communiqué de presse:

Soucieuse de maintenir son industrie compétitive et dynamique, l’Auvergne lance jusqu’au 31 décembre une campagne visant à promouvoir les opportunités de carrière sur son territoire dans le secteur industriel : le New DEAL Live Industry. L’occasion de faire un point sur le niveau de connaissance et d’intérêt des Français pour l’industrie française !

 

Si l’écrasante majorité des Français souhaite que le maintien de l’industrie soit une priorité, les préjugés sont malmenés par les jeunes générations, pour qui l’industrie est un creuset d’innovations et de rayonnement international, contrairement aux séniors qui déplorent un secteur sinistré.

 

Les Français soutiennent l’industrie Made in France

84% des Français estiment que le maintien de l’industrie sur le territoire doit être une priorité:

  • …tant pour maintenir l’emploi sur le territoire (61%)
  • …que pour faire rayonner la France à l’international (23%)

Seuls 3% des Français pensent que la disparition de l’industrie française est inéluctable, et 6% que d’autres secteurs doivent être prioriser pour faire rayonner la France à l’international (7% n’ont pas d’avis)

 

 

Des a priori qui volent en éclat chez les étudiants

Une industrie « sinistrée » … sauf pour les jeunes !

 

  • Si l’on demande aux Français de donner 3 qualificatifs pour désigner l’industrie, les différences entre générations sont frappantes :
  1. 40% la considèrent « sinistrée » – un chiffre qui culmine à 50% chez les retraités
  2. Moins d’un tiers la voit « technologique » (29%)
  3. Et un quart l’imagine « traditionnelle » (24%)

 

  • Chez les étudiants, la vision et les aprioris sont totalement inversés :
  1. L’industrie est avant tout « internationale » (38%)
  2. Puis « technologique » (35%)
  3. Et enfin dotée d’une dimension « locale » (34%)

Pour les futurs travailleurs, l’industrie française bénéficie d’un rayonnement hors de nos frontières évident, grâce à ses innovations et à ses savoir-faire locaux.

 

Environnement, biotechnologies et aéronautique sont les secteurs d’avenir

  • Les générations se retrouvent sur les secteurs d’avenir de l’industrie :
    • les Technologies de l’environnement sont citées en premier lieu par plus de la moitié des Français (52%, 64% des étudiants)
    • les Biotechnologies arrivent sur la seconde marche du podium des secteurs d’avenir (44%)
    • Enfin, l’aéronautique / aérospatial ferment le top 3 (41%)

Les Français voient dans les défis de la transition énergétique et du développement durable de l’économie une formidable opportunité de dynamisme industriel, sans pour autant oublier les secteurs d’excellence pour la France et des acteurs très visibles.

 

Plus de pédagogie nécessaire !

1 Français sur 10 ne sait pas si l’industrie embauche ou non (10%)

  • La méconnaissance des opportunités de carrière dans l’industrie est encore plus représentée chez les étudiants : ils sont 1 sur 6 à ne pas pouvoir dire si l’industrie est un secteur qui peine à recruter (16%).

 

Plus de la moitié des Français (57%) pense que l’industrie doit mieux communiquer pour attirer les jeunes

  • en démontrant la diversité des métiers (34%)
  • et en insistant sur les opportunités de carrières (23%)

Les moins de 25 ans quant à eux plébiscitent en priorité les nouvelles technologies et le numérique que l’industrie doit s’approprier pour attirer les talents qui revitaliseront l’industrie française (25%).

 

La réponse de l’Auvergne pour attirer les talents vers l’industrie

Des emplois avec logement payé durant la période d’essai !

  • Pour promouvoir les opportunités d’emplois mais aussi de carrières que propose l’industrie en France, l’Auvergne propose plus de 50 offres d’emploi avec logement payé, de tout niveau et dans tout secteur, sur l’ensemble des 4 départements du territoire.
  • Le pays des volcans accompagne également ses PME et TPE industrielles, via un programme ambitieux de formations sur 5 à 7 mois pour les entrepreneurs industriels souhaitant prendre le virage du numérique

 

Retrouvez l’ensemble des résultats en infographie : http://bit.ly/2fbwNBW