Avec 35 millions de clients, ERDF gère le réseau public de distribution d’électricité sur 95 % du territoire français continental. L’entreprise est un des acteurs majeur du marché de l’électricité avec des valeurs fortes : performance, respect, responsabilité environnementale, intégrité et solidarité. Des valeurs partagées par Michèle Bellon (Centrale 72), Présidente du directoire d’ERDF .

 

Michèle Bellon (Centrale 72), Présidente du directoire d’ERDF

Michèle Bellon (Centrale 72), Présidente du directoire d’ERDF

Délivrer un service public de qualité tout en répondant aux nouveaux besoins des consommateurs, voilà une mission qui sied parfaitement à Michèle Bellon. « Le XXe siècle a vu 1,3 million de km de lignes d’électricité couvrir progressivement le territoire. Le XXIe siècle y superpose une couche de numérique pour tendre vers l’automatisation, l’informatisation et l’innovation. » Le métier se transforme pour prendre un virage technologique, social et sociétal.

 

Nouveaux besoins, nouveaux usages
ERDF est un acteur public de proximité et de développement des territoires. L’entreprise accompagne les collectivités locales dans leur projet d’aménagement, leur réflexion sur les nouveaux quartiers… ERDF est donc une entreprise au coeur de la transition énergétique qui et implique de nombreux challenges dans les cinq années à venir.
Le secteur de l’énergie est en pleine mutation :
« Ce secteur est tout sauf statique, ce qui le rend passionnant. Il intègre des savoir-faire complètement différents et implique une vision globale du secteur. C’est avant tout un métier utile, une valeur sûre qui impose un engagement fort 24h/24 et 7 j/7. » Principal challenge en cours : le déploiement à l’échelle nationale de Linky, le compteur intelligent qui simplifie la vie du client et offre une vision précise sur sa consommation réelle. À la clé : une meilleure maîtrise des enjeux environnementaux et des énergies renouvelables, préoccupation majeure au sein d’ERDF , à l’image des parcs éoliens et photovoltaïques de plus en plus nombreux. Avec un objectif de 35 millions de compteurs à déployer, et un budget de 5 milliards d’euros, c’est le plus important projet à l’échelle européenne. ERDF est également à l’origine d’un vaste projet européen de recherche sur les réseaux intelligents et développe une quinzaine d’expérimentations partout en France. Le nucléaire, l’internationalisation des savoir-faire, la régularisation des marchés, la diversité énergétique, les aménagements induits par le Grand Paris… offrent des défis à relever en permanence mais aussi un grand nombre d’opportunités aux jeunes diplômés. RH, finance, ingénierie, télécommunications, gestion des données … ERDF intègre une grande variété de profils.

 

« ERDF, c’est la combinaison d’une aventure humaine
et d’une aventure technologique au
service de la société. »

6,41 % de la masse salariale consacrée à la formation
Si les possibilités d’évolution et de management sont nombreuses, une qualité s’avère indispensable pour évoluer au sein d’ERDF : la curiosité intellectuelle. « Nous favorisons l’immersion immédiate des jeunes cadres au sein d’entités opérationnelles pour les plonger dans le vif du sujet. Ce métissage culturel leur offre une vision globale des enjeux, indispensable à leur évolution. D’autant qu’ils sont rapidement amenés à manager des petites équipes. Le terrain est un excellent complément de la théorie apprise sur les bancs de l’école. » Avec plus de mille implantations sur le territoire et une expertise reconnue à l’international, ERDF favorise les évolutions à la fois métiers – architecture réseau, relation avec les collectivités locales, contact clientèle, management d’équipes d’exploitation, etc. – mais également géographiques, en France comme à l’international. Une aubaine pour les jeunes diplômés et une expérience très pragmatique complétée par un vaste programme de formations en interne dispensé sur ses propres campus.

 

Des valeurs humaines clés
Les valeurs personnelles et professionnelles restent motrices pour élargir son domaine de compétences petit à petit et occuper à terme de hautes responsabilités. « J’ai débuté en tant qu’ingénieur sur la conception des centrales nucléaires. Puis, j’ai évolué en tant que manager avant de me voir proposer un poste dans les RH, très éloigné de ma formation initiale. J’ai saisi cette opportunité qui aujourd’hui m’est très utile car elle m’a permis de connaître le code du Travail et d’apprendre à dialoguer aussi bien en interne qu’à l’externe. Aujourd’hui, ce goût du contact humain et cette capacité d’écoute me sont indispensables dans mes fonctions. Le principe clé de toute évolution est d’être à fond dans tout ce que vous faites et de vous engager à 100 %. » Un enrichissement à la fois personnel et professionnel, et une ouverture à d’autres cultures qui participent pleinement à sa propre construction au sein de l’entreprise.

 

« Réussir ensemble »
Lorsque Michèle Bellon prend les rênes d’ERDF en 2010, l’entreprise est plutôt moribonde : chiffre d’affaires et investissement en déficit, temps de coupure moyen par an et par habitant en hausse, mauvaises relations avec les élus, image de l’entreprise au plus bas… La tâche s’annonce délicate pour la nouvelle présidente. Trois ans après, ERDF affiche une image très positive et un taux de satisfaction des salariés supérieur à 90 %. « Dès mon arrivée, j’ai passé trois mois sur le terrain à rencontrer un maximum d’acteurs du secteur et de collaborateurs. Nous avons su fédérer les salariés autour du projet ‘’2015 : réussir ensemble’’. Les équipes se sentent très concernées et impliquées. Il y a aujourd’hui une véritable fierté d’appartenance à l’entreprise. »

 

Les hommes et les femmes au coeur de l’entreprise
L’équilibre vie professionnelle – vie personnelle se place aujourd’hui parmi les préoccupations majeures des jeunes diplômés. ERDF l’a bien compris en organisant le travail en fonction des contraintes de la vie de tous les jours. Une condition sine qua non pour la pérennité de l’entreprise qui n’hésite pas à placer rapidement les jeunes à des fonctions centrales. « C’est par son enthousiasme qu’on arrive à concilier sa vie privée et sa carrière professionnelle. Les jeunes ont envie de se réaliser sans sacrifier leur vie de famille. Nous organisons régulièrement des forums et nous proposons de nombreux stages tout au long de l’année pour les aider à se familiariser avec l’entreprise et les enjeux du secteur. Cela les aide ensuite à mieux gérer les impacts de leur vie professionnelle et personnelle. »

 

Un secteur en pleine féminisation
Doucement mais sûrement, le secteur et les métiers techniques se féminisent. C’est d’autant plus vrai chez ERDF qui a mis en place une véritable politique de féminisation des effectifs. Objectif principal : favoriser l’intégration des femmes dans les métiers techniques. « En 2013, nous avons lancé une initiative afin de favoriser l’ouverture de ces métiers traditionnellement plus masculins, aux femmes. L’idée est de leur montrer l’étendue de ces métiers et les possibilités qu’ils offrent. Aujourd’hui, nous comptons 18 % de femmes chez ERDF, un chiffre en constante augmentation. Nous n’étions que 15 % il y a quelques années. » Le groupe compte également quatre femmes au sein du comité exécutif. Elles ne sont que six entreprises au sein du CAC 40 à compter plus de trois femmes dans leur comité exécutif. ERDF se veut un exemple en la matière en étant la seule entreprise cotée dirigée par une femme.

 

Michèle Bellon en quelques lignes
En mars 2010, Michèle Bellon est nommée, par Henri Proglio, Présidente du directoire d’ERDF . Forte de ses 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires, ERDF est aujourd’hui la plus grande entreprise française dirigée par une femme.
Depuis son entrée au sein d’EDF (1974) et sa mission chez DA LKIA , elle a travaillé dans tous les secteurs de la chaine énergétique : production, réseau électrique, clientèle et services énergétiques.
Au cours de sa carrière, elle a participé à la construction du programme énergétique français (nucléaire et thermique), elle a piloté les négociations avec les grands groupes industriels et acteurs territoriaux clefs de DA LKIA , filiale commune de VEO LIA et d’EDF (nommée respectivement par H.PRO GLIO et F.ROUSSE LY), elle a accompagné le développement d’EDF Trading et de celui d’EDF au Royaume Uni et en Allemagne, elle s’est consacrée aux questions sociales en négociant notamment l’évolution du système de retraite et les premiers accords sur l’aménagement du temps de travail (Directrice déléguée à la Direction du personnel et des relations sociales au sein d’EDF et Gaz de France).

 

Chiffres clés :
95 % du territoire français continental couvert – 35 millions de clients
– CA 2012 : 13 313 Mds € – Résultat net > 800 Mds €
– Plus de 1 000 implantations en France – 36 000 collaborateurs
34 000 nouvelles installations d’énergies renouvelables raccordées
9,9 GW de puissance issus de l’éolien et du photovoltaïque

 

V.C.

 

Contact : www.erdfdistribution.fr