« QUE LA LUMIÈRE SOIT ; ET LA LUMIÈRE FUT. » OUI MAIS ENCORE FAUT-IL QU’ELLE SOIT DISTRIBUÉE. VOILÀ LE RÔLE D’ERDF, FILIALE INDÉPENDANTE DU GROUPE EDF, GARANTE DE LA CONTINUITÉ DU SERVICE PUBLIC DE LA DISTRIBUTION L’ÉLECTRICITÉ. UNE MISSION DE PROXIMITÉ QUI CONCENTRE TOUTE L’ÉNERGIE DE PHILIPPE MONLOUBOU (ESTP ET IAE RENNES 78), PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE ERDF.

 

PHILIPPE MONLOUBOU (ESTP ET IAE RENNES 78), PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE ERDF © Médiathèque ERDF / Guerbe Nicolas, Makheia

PHILIPPE MONLOUBOU (ESTP ET IAE RENNES 78), PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE ERDF © Médiathèque ERDF / Guerbe Nicolas, Makheia

La particularité d’ERDF ? C’est une entreprise industrielle de distribution d’électricité… et de service public qui travaille avec les collectivités locales, propriétaires des réseaux. « Les lois récentes confortent leur pouvoir, ce qui modifie notre rôle. » Nouvelle relation, évolution des métiers, contexte de transition, le secteur est en pleine mutation.

 

DE NOUVEAUX RÔLES ÉMERGENTS
Leader européen du secteur, ERDF s’insère au coeur de la transition énergétique et des énergies renouvelables. « On compte 350 000 producteurs, 95 % produisent directement sur le réseau de distribution. Leur intégration au sein des réseaux implique une grande flexibilité et nous amène à repenser nos modèles. » En conséquence, le distributeur construit son projet industriel autour de trois grands axes : poursuivre son activité avec un haut niveau de qualité ; prendre la tête de la révolution technologique à travers des solutions intelligentes et « green » ; et accompagner les territoires dans leur mutation écologique et économique. « Nous portons nos valeurs de service public tout en adoptant la modernité nécessaire à la transformation des technologies. Nous avons un rôle majeur à jouer dans l’accès à l’énergie sans discrimination et un lien social très fort. Il nous appartient alors de l’installer dans le champ de la modernité en travaillant sur les aspects fondamentaux des territoires même les plus éloignés. »

 

« Une entreprise en pleine mutation liée aux valeurs du service public. »

DÉVELOPPER UNE RELATION DE PROXIMITÉ
ERDF évolue d’un rôle de gestionnaire réseau à celui de « DSO », Distribution System Operator voire un « Big Data Operator ». Data Science, gestion temps réel, gestion numérique… voilà autant d’enjeux que va devoir relever ERDF dans les années à venir. Des challenges qui renforcent sa proximité auprès des collectivités : « Nous entretenons une relation historique avec ces acteurs et nous devons donc les accompagner à travers une étroite relation de proximité. C’est un positionnement différent qui nécessite une réelle capacité à prendre en compte les demandes des territoires selon leurs ressources. »

 

LES TROPHÉES DE L’INNOVATION
ERDF s’est engagée dans une démarche d’open innovation. Son ambition : aller chercher l’innovation là où elle se trouve, c’est-à-dire sur les territoires, dans les PME et les start-up. « Nous adaptons notre mode de fonctionnement pour disposer d’une véritable agilité en interne. Le concours est ouvert à ces jeunes pousses afin de les aider à trouver des débouchés dans l’électricité, les réseaux, la sécurité des personnels… Près de 300 entreprises ont participé. Nous en avons sélectionnées 70 puis 25 et, enfin, les 5 gagnantes. Nous leur proposons alors un accompagnement afin de les aider à concrétiser leurs projets. »

 

LINKY, LE COMPAGNON DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Témoin de ces enjeux technologiques : Linky, le compteur intelligent. Principal challenge : installer 35 millions de compteurs – soit autant que de clients – d’ici 2021. « C’est notre plus gros défi industriel. Linky est la brique d’un nouveau monde. » Sa mission : mettre à disposition du client un accès direct et quotidien à sa consommation réelle. Autre nouveauté : un grand nombre des interventions s’effectueront désormais à distance avec un niveau de précision extrêmement fin. Le client se sentira ainsi davantage responsabilisé. À la clé : une meilleure efficacité énergétique à travers une maîtrise optimale de la consommation et l’intégration des énergies renouvelables. « Les clients seront facturés sur leur consommation réelle. C’est une révolution. Nous allons pouvoir aller beaucoup plus loin dans la gestion du réseau. C’est un élément indispensable de la future transition énergétique. »

 

PREMIER DÉFI : MOBILISER LES 38 000 COLLABORATEURS
La dimension humaine est fondamentale. En tant que dirigeant, le président a la responsabilité de mobiliser l’ensemble de ses équipes autour de ces enjeux. « Je leur transmets notre vision à travers le projet d’entreprise. Nous avons déployé des supports digitaux auprès de nos agents avec des applications dédiées afin de faciliter leur quotidien : cartographie, accès aux bases de données sur tablette… Nous accompagnons l’évolution du métier par des bureaux mobiles systèmes d’information. » Prochaine étape : la mise à disposition en 2016 d’importantes masses de données pour aider les agents en région à développer leurs propres systèmes adaptés aux exigences locales. « Nous les engageons dans leur mode de travail, leur outil de travail, leur environnement de travail. C’est une vraie dynamique pour les impliquer dans cette transition numérique. »

 

UNE TRANSFORMATION SYNONYME D’OPPORTUNITÉS NOUVELLES
Afin de l’accompagner dans cette transformation, ERDF mise sur les jeunes ingénieurs en électricité, en système d’information, mais aussi sur les juristes, les financiers, les contrôleurs de gestion… « Nous recrutons des talents aptes à appréhender la complexité du monde du futur pour devenir les managers de demain. Nous privilégions les profils techniques mais aussi capables de manager des environnements de données digitales, et de fonctionner en mode agile et transverse… » Autre atout : les jeunes talents ont l’opportunité de réaliser leur carrière au sein d’un même groupe, EDF, tout en se confrontant à une multitude de réalités, qu’elles soient géographiques, métiers, techniques ou humaines. « C’est l’apanage du dirigeant de demain. C’est dans cette variété que l’on acquiert la capacité à appréhender la complexité et à la gérer pour la restituer de manière simple aux collaborateurs. » C’est de cette manière que l’on apporte une véritable valeur ajoutée.

 

CONSEILS AUX JEUNES DIPLÔMÉS
« Les jeunes sont souvent très impatients. Mais il faut savoir trouver son chemin à travers son parcours, saisir les opportunités et savoir comment s’enrichir personnellement et professionnellement. C’est pourquoi il est important de ne pas brûler les étapes. Ce n’est pas du temps perdu, au contraire. Une carrière ne repose pas sur un parcours trop construit. Elle se bâtit au fur et à mesure dans l’entreprise. Il faut accepter de sortir de sa zone de confort et de se confronter à la réalité. »

 

EN OUÊTE DE SENS AU TRAVAIL
Quel sens donnez-vous à vos réflexions et actions en tant que dirigeant ?
Les valeurs de respect et de l’humain sont fondamentales. En tant que dirigeant, je trouve du sens dans la capacité à construire autour de moi des équipes qui acceptent la confrontation pour pouvoir prendre les meilleures décisions. J’ai également envie de véhiculer des valeurs de proximité : il faut aller au contact de ce qu’est l’entreprise et l’appréhender dans sa marche. J’essaie d’afficher une certaine exemplarité en la matière. Sinon je faillis à mon rôle de dirigeant.
Quel sens trouvez-vous donc à titre personnel en qualité de responsable d’entreprise ?
Je mets sur le même plan les aspects professionnels et personnels. Quand on est bien dans sa peau, on avance mieux et plus vite. Je me suis bâti dans cette capacité à rechercher cet équilibre et y ai trouvé la force d’aller me confronter à d’autres réalités. Je n’aurais jamais pensé ouvrir notre bureau à Buenos Aires, surtout que je ne parlais pas un mot d’espagnol. C’est par ce mélange de curiosité et d’esprit d’entreprise que l’on va chercher de nouveaux horizons. Des nouveaux challenges indispensables pour se renforcer face à la complexité de demain. Quel sens un jeune diplômé peut-il trouver en venant travailler dans votre entreprise ?
L’entreprise est une aventure collective. Nos valeurs humaines inhérentes à un service public constituent un socle solide sur lequel ils peuvent appuyer. Il n’y a pas de résultat sans effort donc la reconnaissance de leur engagement est réelle. Ce sont des valeurs simples qui participent à la réussite collective. Et chez nous, tout le monde participe, surtout les jeunes diplômés.

 

Contact : www.erdf.fr