Préparer le virage technologique du réseau intelligent, tel est le challenge que doit relever ERDF, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité français. Un changement de paradigme qui requiert de nouvelles typologies de compétences, comme nous l’explique Patrick Corral, ECAM 86 et IAE Lyon3 87, directeur développement et clients, membre du comité exécutif.

Patrick Corral, ECAM 86, DESS gestion des entreprises IAE Lyon 3, directeur développement et clients, membre du comité exécutif, ERDF

Patrick Corral, ECAM 86, DESS gestion des entreprises IAE Lyon 3, directeur développement et clients, membre du comité exécutif, ERDF

Quels sont les atouts d’ERDF susceptibles d’attirer les jeunes diplômés ?
La particularité d’ERDF est d’exercer une activité régulée, contrôlée par la Commission de Régulation de l’Energie. Cette indépendance de fonctionnement garantit à l’ensemble de nos clients et fournisseurs le même traitement. Nous sommes le premier gestionnaire de réseau de distribution électrique en Europe avec une connotation assez technique, notre notoriété commence à monter en puissance auprès des écoles d’ingénieurs.

 

Les principaux défis que vous devez relever ?
Avec les nouveaux enjeux liés à la transition énergétique et l’évolution du mix énergétique vers plus de production décentralisée et intermittente ainsi que la hausse de la demande liée à de nouveaux usages, nous sommes en train de changer de paradigme. Le modèle du distributeur évolue sour l’action de la transformation des métiers (évolutions technologiques vers les smartgrids), des caractéristiques des clients servis (consommateurs et producteurs) et des décisions politiques d’organisation du secteur (régulation, objectifs environnementaux).

 

Qui dit intelligence du réseau dit nouvelles compétences ….
25 % de nos effectifs vont partir à la retraite dans les 5 ans à venir. Avec l’accélération de la libération des marchés, ERDF est conduit à gérer de nouvelles demandes émanant tant des acteurs du système électrique que des consommateurs finaux que ceuxci soient des industriels, des professionnels ou des particuliers. De nouveaux besoins de compétences profils émergent, qui vont de l’ingénieur télécom au juriste en passant par des spécialistes du marketing. Les évolutions apportées par le numérique et les NTIC jouent également en faveur de plus d’informatique, plus d’électronique et plus d’experts sur la gestion des données.

 

Un message aux jeunes diplômés
Si j’étais un jeune, je m’intéresserais de près au débat sur la transition énergétique, au débat de décentralisation et aux projets de loi qui vont en découler. Les enjeux de l’énergie et de l’électricité sont des sujets passionnants, l’aspect client va être extrêmement fort, il sera demain le propre acteur de sa consommation. Un jeune peut se déployer sur une chaîne de valeur qui intégre toute les composantes métiers : la production (nucléaire, thermique à flamme, hydraulique, ENR), la commercialisation y compris le trading, l’acheminement, les services…et sur un champ de compétences extrêment large et varié aussi bien en France qu’à l’international.

 

Le réseau, un des 3 piliers du projet d’entreprise
« Nous avons aujourd’hui un des réseaux les plus performants du monde, nous allons le faire évoluer, le renforcer, le transformer, le sécuriser, le rendre encore plus intelligent, en investissant 50 mds€ dans les 10 ans à venir. Première étape des futurs « réseaux intelligents », Linky, un système de comptage communicant bidirectionnel, pilotable à distance en temps réel et capable de remonter les données automatiquement, va être déployé par paliers successifs d’ici 2020. Le déploiement de 270 000 compteurs entre mars 2010 et mars 2011 a généré une véritable dynamique au sein d’ERDF, une société engagée, dont l’identité d’entreprise et le sens du service public constituent les clés majeures espace d’interaction avec les usagers, qui vise à créer, grâce au numérique, de nouveaux services pour améliorer la vie des concitoyens, rendre la ville plus durable, plus économique et plus sociale. Ce concept irréversible change totalement le fonctionnement sociétal de notre monde ». Pour le futurologue américain Jeremy Rifkin, la troisième révolution industrielle, liant transition énergétique et technologies de l’information, est en marche.

 

Une dynamique de recrutement
ERDF accueille en permanence 1 800 alternants de tous niveaux. En 2012, l’entreprise a recruté 2 200 personnes. Très engagée dans des chaires universitaires ou des partenariats avec des écoles, notre société accorde une grande importance à la promotion interne « Nous fonctionnons de plus en plus en mode management de projets où évolutivité et scalabilité sont les maitres mots. Nous construisons des infrastructures destinées à durer 50 à 70 ans alors qu’à l’opposé certains produits issus des nanotechnologies ont des cycles de vie voisin de 18 mois, il va falloir faire cohabiter ces cycles de vie différenciés, ces deux mondes. »

 

Chiffres clés :
Chiffre d’affaires : 13,5 milliards d’€35 000 collaborateurs – 35 millions de clients – 11 millions de prestations clients/an – 1 300 000 km de réseau – Mix énergétique en 2012 : nucléaire 74,8% – hydraulique 11,8% – thermique à combustible fossile 8,8 % – éolien 2,8 % – photovoltaïque 0,8 % – combustibles renouvelables 1,1 % – L’objectif européen des 3 X 20 : 20 % d’énergie s renouvelables dans le mix énergétique – 20 % de CO2 en moins – 20 % d’efficacité énergétique en plus

 

A.M.O.

 

Contact : patrick.corral@erdfdistribution.fr