Spécial Handicap

 

Ce premier accord prévoit le recrutement annuel d’au moins 30 collaborateurs sur la période 2009-2012. Fin 2011, 133 personnes en situation de handicap nous ont déjà rejoints, ainsi que 62 alternants, contre les 16 prévus annuellement. A également été dépassé le nombre de recrutements que nos achats de prestations ont générés au sein des établissements du secteur protégé et adapté.

 

Gyslaine Prost, Responsable de la Mission Handicap d'ERDF

Gyslaine Prost, Responsable de la Mission Handicap d'ERDF

Quelles actions avez-vous initiées ? Quels projets envisagez-vous pour 2012 ?
Avec le soutien de sa Mission Handicap et de son réseau de correspondants régionaux, ERDF s’efforce de promouvoir l’accessibilité « de tout à tous ». 2M€ ont été investis sur 2011-2012 pour faciliter l’accès à nos locaux. Des équipes pluridisciplinaires réalisent des aménagements de poste ou de rythme de travail avant l’arrivée des collaborateurs ou en cours de parcours. En 2012, la Mission Handicap d’ERDF instruira plusieurs chantiers : accessibilité à l’entreprise et à ses métiers, à l’information et à la formation, à l’évolution des carrières, etc.

 

Ces actions répondent-elles à une logique de service public ?
ERDF est concernée par les enjeux sociétaux. L’entreprise conduit une politique de développement durable associant collaborateurs, clients, collectivités locales, pouvoirs publics, associations. En plus de l’accord d’entreprise évoqué, ERDF a signé le 6 janvier 2012, avec ses partenaires sociaux, un accord unanime de sous-traitance responsable. Ces achats solidaires pérennisent les emplois de près de 250 salariés du secteur protégé et adapté. ERDF s’est engagée à les faire progresser de 20 % en 3 ans.

 

Avez-vous mis en place des dispositifs spécifiques pour recruter de jeunes diplômés en situation de handicap ?
La Mission Handicap a conclu des partenariats avec les acteurs concernés, institutionnels (CAP Emploi, Agefiph, Adapt) et privés (Objectif Avenir, Manpower). Nous travaillons avec des associations de parents comme avec des grandes écoles dans le cadre du programme Handimanagement. Du CAP au Bac + 5, la formation en alternance est un axe prioritaire. Nous accueillons également des étudiants en stage. Rappelons qu’ERDF couvre 95 % du territoire continental et offre de nombreuses possibilités de mobilité géographique et fonctionnelle aux 2 000 collaborateurs qui seront recrutés en 2012.

 

Comment sensibilisez-vous les collaborateurs d’ERDF, handicapés et non handicapés ?
L’intégration des travailleurs en situation de handicap ne peut résulter que d’une mobilisation collective. Des actions fédèrent l’entreprise à des périodes clés de l’année : la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, la Journée internationale du handicap, le « Diversity Day » du groupe EDF, etc. Autre exemple : ERDF est l’un des partenaires officiels du raid interentreprises handi-valides « Free Handi’se », une épreuve sportive qui combat les préjugés et les stéréotypes. Seuls 2 bacheliers en situation de handicap sur 10 poursuivent leurs études dans l’enseignement supérieur, et ils ne sont que 4 % à intégrer une grande école.

 

Comment aider ces jeunes ?
Je l’ai évoqué, ERDF accueille des stagiaires, noue des partenariats avec des grandes écoles et des universités, soutient des projets favorisant les apprentissages scolaires d’enfants handicapés via le développement de tablettes interactives, etc. ERDF encourage les actions en faveur de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des jeunes handicapés de la Fédération Etudiante pour une Dynamique Etudes et Emploi avec un Handicap.

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune diplômé handicapé ?
Les recruteurs ne sont pas toujours à l’aise face à un candidat en situation de handicap. Aussi ceuxci doivent-ils poser les questions qui les taraudent, préciser s’ils ont ou non des besoins particuliers, en termes de poste, de matériel ou d’horaires de travail.

 

Contact
erdf-mission-handicap@erdfdistribution.fr