Woodside est une petite commune de 5 000 habitants très riche située à deux pas de Menlo Park et de Palo Alto au nord-ouest de la Silicon Valley. Steve Jobs y a résidé. En périphérie de celle-ci tout en lui étant rattaché, nous pouvons découvrir Filoli, véritable havre de paix unique.

 

 

Les Californiens attachés à des zones préservées

Après le terrible tremblement de terre de San Francisco en 1906, des familles riches ont bâti des domaines. Filoli est le seul domaine qui soit ouvert au public, il a été donné en 1975 au National Trust for Historic Preservation. Il est à présent géré par une organisation à but non lucratif. C’est une constante dans la région, beaucoup de Californiens sont attachés à la préservation de la nature et de l’environnement. Nous avons ainsi 24 espaces préservés situés pour la majorité longeant l’Ouest de la Silicon Valley. Par exemple, le Rancho San Antonio (http://www.openspace.org/preserves/rancho-san-antonio ) qui surplombe Los Altos, où une partie de la matière grise de la Silicon Valley vient se promener le week-end, est un de ceux-là.

 

 

Un domaine et des jardins fleuris

Filoli est l’acronyme de FIght for a just cause ; LOve your fellow man ; LIve a good life. Le lieu a été construit entre 1915 et 1921.
Nous avons le domaine lui-même (avec salle de bal, bibliothèque, salon pour les réceptions, salle des trophées, etc.) qui donne sur une cour et ses quelques dépendances. L’architecture des bâtiments est comme souvent en Californie très éclectique mêlant plusieurs styles et influences. Cette demeure fait un peu penser au musée Jacquemart-André à Paris dans l’esprit.
Et surtout, ce qui est agréable, notamment lors des chaleurs parfois caniculaires l’été, est le soin tout particulier accordé au jardin. La conception des jardins a été faite par l’artiste et designer Bruce Porter (https://en.wikipedia.org/wiki/Bruce_Porter ), jardins qui sans être « à la française » ont un style certain. Une âpre sélection de plantes et de fleurs a été faite, ce qui confère à l’ensemble un charme caractéristique.

 

 

Des passionnés au service de ce lieu

On apprend que le domaine a bien résisté au séisme de 1989, dernier gros tremblement de terre de la région (63 morts et beaucoup de dégâts matériels).
Le jardin accueille des animations tout au long de l’année avec néanmoins une fermeture annuelle hivernale de novembre à janvier.
Une visite guidée est proposée. Celle-ci dure 2 heures et entre deux start-up et entreprises innovantes, c’est un bel endroit pour se ressourcer dans le cadre d’une petite virée.

 

 

Le marketing est bien travaillé et on peut découvrir des infos complémentaires sur le site (http://www.filoli.org ) bien évidemment adossé à Facebook, Twitter et Pinterest.

À noter que la majorité des californiens de la Silicon Valley ignorent toutefois l’existence de ce lieu…

David Fayon