80 % des jeunes déclarent qu’ils souhaitent s’engager dans des projets d’intérêt général mais seulement 20 % passent à l’action. Concrètement que faire lorsqu’on a des envies ou des idées ? Eléments de réponses avec Enactus.

 

Etre inspiré et inspirer

Etre inspiré et inspirer

 

« Je ne pensais pas qu’il était possible de mener un séminaire vraiment efficace sur l’« Eclosion » de projets. J’ai maintenant changé d’avis », expliquait un étudiant des Mines de Nancy suite au séminaire Eclosion organisé à l’université de Nantes par Enactus en partenariat avec l’université. Ce séminaire avait pour objectif de permettre aux 200 étudiants participants de passer de l’envie à l’idée, de l’idée au projet, du projet à l’action. Mais quels sont les facteurs clés de succès pour faire émerger des projets d’entrepreneuriat ?

 

Dans le monde, plus de 62 000 étudiants Enactus entreprennent pour construire un monde meilleur et durable, en France ils sont 1 300. Il ne manque plus que vous !

 

Être inspiré
Vouloir agir c’est bien, agir avec pertinence c’est mieux. Ainsi quoi de mieux que de découvrir, à travers le regard croisé d’experts, d’entrepreneurset d’entreprises un panorama des grands défis de société et des solutions qui y sont apportées ? Sept thématiques ont de la sorte été abordées, à l’instar des enjeux environnementaux et l’accès à l’énergie, de la malnutrition et la faim en France et dans le monde, de l’insertion par l’activité économique et l’insertion professionnelleet ont permis aux étudiants d’échanger avec des acteurs clés du secteur.

 

Être outillé
Après l’inspiration, place à l’outillage, les étudiants ont pu tester en équipe des techniques de créativité (brainstorming, divergence, convergence, etc.) pour développer des idées de projets qui ont été approfondies le lendemain et consolidées en business model. Un business model c’est quoi ? Un cadre de référence qui décrit la façon dont le projet peut se mettre en oeuvre, délivre et capture de la valeur.
« Ce que nous savions, c’est que nous étions tous intéressés par l’entrepreneuriat, mais nous n’avions pas encore réussi à trouver de «bonnes idées ». Durant ce week-end, nous avons vraiment redécouvert le travail en groupe. Des professionnels nous ont dévoilé des techniques pour forcer la créativité à plusieurs, telles que le brainstorming que nous avons mis tout de suite en pratique. Et les résultats étaient saisissants : de nombreuses idées novatrices ont émergées »
Thomas Garcia, équipe Enactus Supélec

 

Enactus accompagne les étudiants dans la réalisation de projets d’entrepreneuriat social en mobilisant le monde de l’enseignement supérieur (KPMG, Earthtalent by Bolloré, la Fondation GDF SUEZ, la Fondation Groupe Adecco, GDF SUEZ, la Fondation VINCI Autoroutes, AIG, Disneyland Paris, Enterprise, HSBC, Sodexo, SUEZ Environnement).

 

Être connecté
Enfin, un élément indispensable pour faire émerger des projets d’entrepreneuriat social est de confronter son projet à des professionnels et de s’ouvrir à toute sorte de contacts. Grâce au Speed-Consulting, les étudiants ont pu présenter leurs idées de projets à plusieurs professionnels aux parcours et compétences diverses et bénéficier de leur feedbacks.
« L’écoute des différents acteurs est extrêmement enrichissante. Elle permet d’avoir des points devue différents quant aux projets et les conseils peuvent s’appliquer à différents projets »
Moïse Rémi, équipe Enactus ENSE3

 

Passer à l’action
Le passage à l’action est indispensable, sans cela le fait d’être inspiré, outillé et connecté ne sert à rien. C’est en mettant les mains dans le cambouis qu’un projet se développe et se construit, alors osez  tester, réajuster, recommencer. La finalité compte autant que le processus et c’est en faisant qu’on apprend !

 

Vous voulez passer à l’action ?
Rejoignez ou constituez une équipe Enactus au sein de votre établissement d’enseignement supérieur !

 

Contact :
www.enactus.fr / contact@enactus.fr – FB : Enactus France – 01 55 68 67 86