Innover chez Nestlé est presque un pléonasme tant le développement de nouveaux produits, emballages, processus de fabrication ou de promotion est ancré dans la culture et les pratiques du géant mondial de l’agro-alimentaire. Qu’ils soient marketeurs ou ingénieurs, l’innovation fait partie de leur quotidien et de leur rôle. C’est d’ailleurs l’un des attraits de ces métiers comme vous l’explique Jean-Paul Manet directeur innovation et design de Nestlé en France.

Jean-Paul Manet, directeur innovation et design de Nestlé en France

Jean-Paul Manet, directeur innovation et design de Nestlé en France

A quelle fréquence lancez-vous des innovations ?
L’innovation est une démarche de moyen terme chez Nestlé. Le lancement d’un nouveau produit/emballage ou une rénovation de produit/ emballage existant, n’a de sens que s’il est soutenu pour porter ses fruits dans la durée. Nous quantifions donc les innovations en termes de chiffre d’affaires sur 3 ans. Je considère actuellement les nouveautés lancées en 2011, 2012 et 2013, et elles concernent un peu plus de 50 % du CA. Cela implique de choisir stratégiquement les innovations car nous déployons des ressources pour les soutenir dans la durée. La priorité va t-elle à l’innovation ou à la rénovation ? Dans les faits, une innovation vient « on top » de la rénovation de l’existant lorsque l’on a les moyens pour la soutenir. In fine, innovation et rénovation de gammes et marques sont tout aussi stratégiques !

 

Qui sont les innovateurs chez Nestlé ?
Ils sont partout : au marketing, à la R&D, à la conception d’emballages et de produits, dans nos usines. C’est une spécificité de notre entreprise : ce sont les mêmes équipes marketing qui gèrent le marketing produit gère l’existant et est capable de le rénover ou de penser et lancer des innovations. Il passe du très court son packaging, son prix, son positionnement, et à leur rénovation comme à leur innovation. Il est leader sur tous les aspects concernant ses produits, c’est un grand attrait de la fonction chez Nestlé. Cela suppose de marier qualités de réactivité, de gestion du business au quotidien et capacité à s’élever, se projeter.

 

Et côté production ?
Là aussi il y a une spécificité : nous gérons à la fois des marques internationales comme Nesquik ou KitKat et des marques locales comme Nestlé Dessert ou La Laitière.Les équipes techniques (mais aussi marketing car ils travaillent en binômes) travaillent à l’échelle européenne pour les marques mondiales, et en France pour les marques locales. Elles ont donc une marge d’initiative intéressante en matière d’innovation. D’un point de vue agro, les équipes sont organisées par catégorie de produits (boissons, chocolats, cafés, glaces…). Les ingénieurs soumettent leurs idées d’innovation et font appel aux compétences des centres R&D ou groupes d’application (centres de développement produit situés dans les usines) du groupe en Europe. Comme les marketeurs, ils ont une double vision et action : quotidienne pour augmenter l’efficacité ou optimiser leur ligne de production, et pour orienter la stratégie industrielle sur le long terme pour une catégorie de produit. Ils se placent dans trois perspectives : innovation, rénovation et amélioration continue. D’un point de vue technique, certains travaillent sur les produits (compétences en agro), d’autres sur les emballages (connaissance des matériaux, machines et technologies) ou les process industriels.

 

Innovation ou rénovation ?
L’innovation, c’est le lancement d’une nouveauté, qu’elle concerne le produit, son mode de production, son packaging. La rénovation, c’est l’évolution d’un produit ou emballage existant. Elle peut aussi concerner l’ensemble d’une gamme ou d’une marque.

 

A. D-F

 

Contact :
www.nestle.fr/carrieres