BONJOUR TRISTAN SEULLIET, VOUS AVEZ RÉCEMMENT UTILISÉ UN SERIOUS GAME DANS LE CADRE DE VOS COURS À AUDENCIA NANTES. POURQUOI CE CHOIX ?
Je suis issu du monde de l’entreprise et souhaitais donc, pour mes interventions sur les leviers d’acquisition de trafic web au sein du MS « Stratégies Marketing à l’Ere Digitale » d’Audencia, transmettre mes connaissances par la pratique. Or je ne voyais pas bien comment, sans engager de vrai budget ni mettre en jeu la réputation d’un annonceur réel, faire mettre en place aux étudiants de véritables campagnes webmarketing dans le cadrede mes cours. J’ai alors recherché un business game spécialisé. Avec la plateforme Simbound, j’ai trouvé un outil permettant d’aborder de façon opérationnelle plusieurs pans majeurs du marketing web : le référencement payant, l’optimisation d’un site web et l’e-mail marketing.

 

CONCRÈTEMENT, COMMENT ÇA SE PASSE ?
J’ai pu consacrer 5 séances à cette simulation. Au cours de la première, j’ai donné aux étudiants les bases théoriques sur le fonctionnement des outils webmarketing à leur disposition dans Simbound. Ils ont ensuite formé quatre équipes et joué un premier « round » test afin de prendre en main l’interface. Puis la compétition a commencé, avec un nouveau round à chaque séance. Leur objectif principal était de faire la promotion en ligne d’un site e-commerce vendant des tablettes numériques, en s’assurant que leurs décisions présentent un bon retour sur investissement. A la fin de chaque « round », les résultats et classement étaient publiés. Pour pimenter l’expérience, je faisais également évoluer légèrement le scenario au cours et réorienter ses actions en fonction du nouveau contexte. La dernière séance a été l’occasion de débriefer sur le jeu, les stratégies mises en oeuvre et les enseignements tirés.

 

COMMENT ONT RÉAGI LES ÉTUDIANTS ?
Ils semblaient ravis d’avoir un cours pratique et ludique à la fois. Enthousiastes, l’aspect compétition les a immédiatement stimulés. Ceux qui avaient par ailleurs déjà pu utiliser des outils comme Google Adwords ont trouvé la simulation plutôt réaliste. Après quelques difficultés à la prendre en main, les étudiants se sont vraiment pris au jeu : j’ai pu les observer débattre vivement sur la meilleure stratégie à adopter, créer avec excitation leurs premières landing pages, choisir leurs mots clés, fixer leurs enchères, rédiger leurs annonces publicitaires, mais aussi paramétrer l’envoi de leurs newsletters, pester contre quelques bugs dans l’interface, découvrir leurs premiers résultats avec une certaine déception… puis affiner leur stratégie et améliorer, par itération, leurs performances au fil des rounds !

 

QUEL BILAN TIREZ-VOUS DE CETTE EXPÉRIENCE ?
J’ai parfois été très surpris par les décisions des étudiants dans le jeu. C’est là que je me suis rendu compte que certaines logiques qui me semblent évidentes en tant que professionnel ne le sont pas forcément pour des novices ! D’un point de vue pédagogique, je ne regrette pas mon choix : je suis persuadé qu’apprendre par le tâtonnement et l’action aura permis aux étudiants d’assimiler les concepts abordés de façon plus pérenne qu’avec un cours purement théorique. Ils ont à mon sens vraiment touché du doigt ce que peut être le quotidien d’un Webmarketer, au croisement de la stratégie, de l’opérationnel et de l’analyse.

 

Par Tristan Seulliet,
Consultant & formateur en marketing digital, intervenanten webmarketing à Audencia Nantes
tseulliet@atraki.fr