Le développement durable est par définition une problématique transversale qui engage tous les domaines de l’entreprise et à laquelle tout futur manager sera confronté d’une manière ou d’une autre dans son parcours professionnel.

Par Olivier DELBARD
Professeur associé à ESCP Europe
Docteur en études anglo-américaines, habilité à diriger des recherches en sciences économiques

Olivier DELBARD, Professeur associé à ESCP Europe, Docteur en études anglo-américaines, habilité à diriger des recherches en sciences économiques

Olivier DELBARD, Professeur associé à ESCP Europe, Docteur en études anglo-américaines, habilité à diriger des recherches en sciences économiques

Si nous avons fait le choix dans un premier temps de développer une offre de cours spécifiques essentiellement électifs, nous restons convaincus à ESCP Europe de la nécessité de faire entrer les enjeux du développement durable dans toutes les disciplines. On remarque d’ailleurs qu’ils sont de plus en plus intégrés dans les contenus, même si ce mouvement reste le plus souvent lié à la volonté d’un(e) professeur(e). D’autre part, il nous semble que la problématique du développement durable devrait être présente dans le cursus de tout étudiant, et nous ne doutons pas que ce sera bientôt le cas !

Quelle offre de cours ?
L’offre de cours sur le développement durable, déjà riche et diversifiée, devrait s’étoffer à la rentrée prochaine avec le lancement d’une option de spécialisation dans le Master en Management. Cette option « Management, innovation sociale et environnementale » met l’accent sur la dimension innovante du développement durable dans les pratiques d’entreprise, comme l’intitulé le dit clairement. Elle comprendra d’ailleurs des projets de consultance qui permettront aux étudiants de répondre sur le terrain à des demandes spécifiques d’entreprises, d’ONG, d’institutions publiques, etc. Nous offrons par ailleurs des modules dans tous les programmes de l’école (Mastères spécialisés, MBA, etc.) et proposons un programme de spécialisation en formation permanente, « Management et développement durable – Gérer la responsabilité au quotidien ». Ce programme intensif de 9 jours s’adresse plus particulièrement aux personnes qui s’orientent vers des fonctions dédiées développement durable dans l’entreprise, ou à des postes à forte « coloration développement durable ».

Pourquoi enseigner le développement durable dans une école de management ?
Enseigner le développement durable, c’est d’abord permettre aux étudiants d’exercer un regard critique sur l’entreprise d’aujourd’hui en identifiant les nouvelles pratiques qui se font jour, ou comment l’entreprise parvient à intégrer les enjeux sociaux et environnementaux dans sa stratégie, sa démarche et ses activités. Notre pédagogie s’articule autour de ces deux axes fondamentaux. Nous insistons également sur l’importance de croiser les regards, de multiplier les approches, et c’est pourquoi nous faisons appel à de nombreux experts et professionnels qui apportent leur expérience de terrain et leur regard, en complément des séances animées par les professeurs.

« Travailler dans le développement durable » ?
A ce titre, de jeunes Anciens viennent apporter leur témoignage auprès des étudiants qui pour certains souhaitent ardemment « travailler dans le développement durable ». Si nous mettons en garde contre l’idée répandue que le développement durable aurait donné naissance à une multitude de nouveaux métiers, nous avons à coeur cependant de leur montrer les opportunités qui existent, que ce soit dans l’économie sociale et solidaire, le « social business », les institutions internationales, le conseil ou encore par la création d’entreprises « vertes » ou sociales (la dimension entrepreneuriale est particulièrement pertinente).

En conclusion, le développement durable n’est pas pour nous une mode, mais le reflet des mutations profondes qui s’engagent dans nos sociétés et qui questionnent notamment la place et le rôle de l’entreprise dans la société.

Pour aller plus loin :Pour une entreprise responsable – Comment concilier profits et développement durable, Le cavalier bleu, 2009.