Acteur mondial, ENGIE est emblématique de l’excellence et de l’expertise française dans les domaines de l’énergie. Pourquoi et comment les solutions innovantes mises en place par cet acteur moteur de la transition énergétique s’imposent-elles à travers le monde ? Eléments de réponse avec  Olivier Racle (Ensiame 94, Executive MBA ESCP 2009), International Business Development Executive.


© ENGIE / Antoine Meyssonnier

Qu’est ce qui fait la différence des solutions développées par votre entité ?

 Mon entité œuvre au développement international de l’activité réseaux de chaleur et de froid. Reposant sur un principe de mise en commun d’infrastructures de production et distribution d’énergie à l’échelle d’un territoire, nos solutions favorisent la décentralisation de la performance énergétique et le recours à des ressources locales. Une logique de décentralisation des moyens de production qui se conjugue avec des objectifs ambitieux en matière de décarbonisation des territoires et de compétitivité économique.

 

Un exemple de solution particulièrement innovante récemment mise en place ?

Nous venons de remporter un appel d’offre pour la gestion des réseaux de distribution de chaleur, de froid, d’électricité et de gaz d’une université américaine. Notre solution, va permettre d’opérer ce système avec des objectifs chiffrés d’économie d’énergie (- 25 % à 10 ans) et de diminution de l’empreinte carbone (- 40 % d’ici 2050). Et c’est là toute la différence ! Portés par des innovations technologiques, nous nous engageons, dans une logique d’amélioration continue, à accompagner notre client sur le long terme vers une consommation plus responsable.

 

Au quotidien, comment vous sentez-vous promoteur de ce modèle d’excellence ?

 Je travaille avec l’Amérique du Nord, le Benelux, le Maghreb et partout, c’est l’efficacité de notre modèle alliant audace, technicité, planification urbaine, gouvernance pérenne et durable de l’énergie qui fait naitre l’envie. Pour preuve, les réseaux de chaleur et de froid développés par ENGIE couvrent un mix énergétique varié et s’inscrivent au cœur de la stratégie du groupe qui ambitionne d’être le leader de la transition énergétique. Notre modèle est aussi porté par notre capacité à prendre très en amont des virages technologiques. Le « big data » nous offre de nouvelles perspectives. Nous développons également un outil dynamique modélisant le comportement des réseaux décentralisés et leurs performances techniques mais également économiques. Si les solutions techniques peuvent largement s’appliquer, le modèle Français, fruit du Grenelle de l’environnement, n’est pas encore duplicable partout compte tenu des différences règlementaires, économiques voire législatives qui peuvent exister. Je suis néanmoins convaincu que la stratégie développée par ENGIE trouve un écho inégalé dans le monde.

Vous êtes donc un business developer heureux ! Comment ne pas l’être quand on est porté par un tel mouvement d’innovation ? Tous les jours, je constate à quel point  notre métier évolue. Je participe au développement de solutions auxquelles nous n’aurions même pas pensé il y a 3 ans, basées sur des outils, comme le big data, l’intelligence artificielle ou la modélisation 3D. Mon métier est fabuleux, mué par une vraie volonté sociale de tendre vers une production, une consommation et une économie de l’énergie plus durables. Quelle chance de l’exercer dans un groupe acteur précurseur en ce domaine !

Pourquoi rejoindre ENGIE quand on veut être acteur de la transition énergétique mondiale ? Parce qu’ENGIE a su parfaitement intégrer une inversion totale de la logique de production de l’énergie. En connexion permanente avec nos clients, nous adressons au plus juste leurs besoins locaux dans une logique de durabilité. En lien étroit avec les territoires, ENGIE est au cœur de toute la chaine de valeur énergétique : comment ne pas avoir envie de rejoindre ce précurseur de la transition énergétique mondiale ?

 

Rejoignez-nous ! www.engie.com/carrieres