Head of Process & Governance de la Business Unit « Global Energy Management » d’ENGIE, qui gère les activités du groupe sur les marchés, Anne Létoquart (ESCP Europe 95) incarne l’esprit et la posture intrapreneuriale qui se développe au sein d’ENGIE. Rencontre avec une collaboratrice pleine de projets.

 

Pourquoi un grand groupe comme ENGIE encourage-t-il l’open innovation ?

Notre secteur, l’énergie, connaît une véritable révolution et l’entreprise elle-même se transforme. En favorisant l’innovation, l’émergence d’idées en interne et la collaboration avec des start-ups, le Groupe cherche à développer de nouvelles façons de travailler, à faciliter les échanges transverses et la coopération entre les équipes. Avec un objectif in fine : gagner en agilité et en réactivité, pour être plus efficace et performant (en réduisant par exemple les délais de « time to market ») et, plus globalement, pour réussir notre plan de transformation à trois ans.

 

Comment le Groupe favorise-t-il l’esprit d’entreprendre ?

Il existe de multiples façons de faire émerger de nouvelles idées au sein du Groupe : challenge, défi, hackathon, etc. Avec toutes, un point commun : réunir une équipe pluridisciplinaire de collaborateurs volontaires, pendant un temps limité, pour faire émerger et présenter un projet concret. Moi-même, j’ai toujours été attirée par les sujets liés à l’innovation, la création de nouveaux business et la contribution, en parallèle de mes fonctions, à des projets liés à l’intrapreneuriat. J’ai ainsi participé à un bootcamp, organisé par la Direction de l’innovation, pour tester, challenger des projets portés par des collaborateurs du Groupe. Une journée intense et riche d’enseignements, durant laquelle nous avons fait un focus sur les problèmes rencontrés par les clients (et les attentes qui en découlent). On a alors identifié les clients types auxquels s’adressait le produit ou le service et on a appris à formuler une « proposition de valeur » . J’ai également eu l’opportunité de collaborer de manière ponctuelle avec une startup du Groupe qui travaille au déploiement d’une application pour piloter la qualité de l’air intérieur. Je suis intervenue pour décrire le parcours client et ses différentes phases (de la prise de contact à la souscription, à la fin du service) et pour identifier les divers modes d’interactions avec le client. L’objectif étant de se focaliser sur l’expérience utilisateur : de rechercher la simplicité, la fluidité. Ces différentes expériences n’ont fait que renforcer mon envie d’entreprendre.

 

Comment convaincre les jeunes de tenter l’aventure de l’intrapreneuriat aux côtés d’ENGIE ?

Les jeunes générations apportent dans le monde du travail de nouvelles approches, des façons différentes d’appréhender les missions. Elles sont également en quête en sens. Bien sûr, l’intrapreneuriat est une opportunité pour un grand Groupe de faire germer de nouveaux business, mais c’est aussi une façon de développer de nouvelles compétences chez les collaborateurs qui se frottent à ce genre d’expériences. Développer son agilité, cultiver l’approche « test & learn » pour passer rapidement à la phase « Faire » ou au prototype, apprendre à se focaliser sur l’essentiel, à comprendre que la solution ne vient jamais du premier coup mais par itérations et adaptations successives, développer sa créativité…. Et la liste pourrait être encore longue ! Sans oublier qu’un porteur de projet chez ENGIE bénéficie des supports et des moyens du Groupe, de quoi mettre toutes les chances de son côté pour mener à bien son projet.

 

(c) 66Miles

Qu’est-ce que le programme « 66 Miles », auquel vous participez et dont ENGIE est partenaire ?

« 66 miles » est un nouveau dispositif d’intrapreneuriat pour les femmes managers de grandes entreprises, initié par plusieurs groupes et l’incubateur Paris Pionnières. Le lancement de ce dispositif a coïncidé avec l’émergence, au sein de mon équipe, d’une nouvelle idée de business pour ENGIE et c’est naturellement que j’ai intégré le dispositif. Avec un objectif : pousser plus loin l’idée, investiguer réellement pour concrétiser cette piste de nouvelle activité, de nouvelle offre pour le Groupe. Pendant cinq mois, je profite ainsi de l’accompagnement et de la méthodologie du réseau, sous forme d’ateliers, de conférences, de coaching… Le principal avantage : ce programme me permet de dégager plus facilement du temps, tout en gardant mes fonctions en interne. Une journée par semaine, je me rends ainsi au sein de l’incubateur Paris Pionnières pour me consacrer à l’avancée du projet. Cette coupure avec l’activité opérationnelle et le fait de travailler à l’extérieur, dans un autre environnement, participe à l’ouverture d’esprit, à l’émergence de nouvelles idées. Le fait de rejoindre un incubateur permet également de rencontrer des start-ups qui sont passées par les mêmes étapes que moi, de partager mes doutes, mes difficultés et de trouver les solutions pour les dépasser. D’autres collaboratrices d’ENGIE et d’autres entreprises sont aussi parties prenantes et nous avons pris pour habitude de nous auto-challenger. Ce programme a un effet dynamisant qui permet d’aller plus loin, de faire « l’extra mile » que l’on aurait peut-être pas fait toute seule !

 

Vingt ans dans le Groupe, quel est le secret de votre motivation ?

Depuis mon entrée chez ENGIE, j’ai changé à plusieurs reprises de métiers mais aussi d’environnement de travail. J’ai débuté par le management d’une équipe du service client dans le B to C, avant de basculer dans le marketing puis de faire de l’audit interne. Basée en France, je réalisais alors souvent des missions à l’étranger. Une expérience enrichissante aussi bien au niveau des mentalités, des cultures que des méthodes de travail. Aujourd’hui, je suis en charge d’une équipe localisée à la fois à Paris et Bruxelles. Chaque expérience a en fait nourri la suivante ! En 20 ans, j’ai acquis une très bonne connaissance du Groupe et cette vision globale est aujourd’hui mon point fort. Dans 10 ans, je serai sûrement encore dans le Groupe mais certainement à un autre poste encore !

Pourquoi rejoindre ENGIE ?

Le secteur de l’énergie connaît une véritable révolution et les interactions entre les différents acteurs du marché sont en pleine mutation. L’éco-système évolue, nous sommes en train de changer de paradigme. Participer « de l’intérieur » à cette transformation, contribuer en apportant des idées nouvelles et en ayant l’opportunité de les concrétiser, est une source importante de motivation pour rejoindre l’entreprise. Qui plus est, en tant que grand Groupe multiculturel implanté partout dans le monde, ENGIE offre une belle variété de métiers, dans l’énergie, les services, les infrastructures, la relation avec les parties prenantes, la construction d’ouvrages,… Sans compter que certains métiers de demain sont encore à inventer !

 

CONTACT : Rejoignez-nous !

www.engie.com/carrieres