Un an pour développer de nouveaux marchés de smart city dans un pays où tout reste à faire : même pas peur ! Rencontre avec Solenne Cucchi (Sciences Po 2010, London School of Economics & Political Science 2010), Business development manager for Smart in the Cities solutions pour ENGIE Services Philippines.

 

 « Ma mission ? Contribuer à ouvrir une nouvelle voie pour un géant français sur un marché où tout est à créer. »

 

Pourquoi avoir fait le choix d’une carrière internationale ?

 Tout est né de mon mémoire réalisé en Colombie en fin de Master. Une fois mon diplôme en poche, j’ai immédiatement pris un billet pour Bogota avec un objectif : 3 mois pour m’installer ! Au bout de 15 jours et un processus d’entretiens soutenu, j’ai trouvé un poste de chef de projet en mobilité. Un poste passionnant mais au bout de 2 ans, il était temps pour moi de rentrer. Un vrai déchirement car la Colombie était devenue mon pays de cœur. D’autant que les premiers mois après mon retour dans un petit village du Var ont été difficiles même si j’étais ravie de retrouver ma famille. Mais cette épreuve a aussi ouvert la porte d’une nouvelle opportunité, lors de ma rencontre avec un manager d’ENGIE Ineo qui m’avait identifié sur LinkedIn. C’est suite à cela qu’on m’a proposé un poste passionnant de chef de marché nouvelles mobilités et j’ai tout de suite dit oui à l’aventure ENGIE.

 

Parler international chez ENGIE : facile ou pas facile ?

L’international est venu de façon naturelle dans ma carrière chez ENGIE. C’est bien sûr d’abord lié à mon profil, mais aussi à ma forte motivation. Quand avec mon copain nous avons pris la décision de partir à l’étranger, nous pensions que le projet mettrait un an à se mettre en place. Mais après seulement 10 jours et 6 entretiens on m’a proposé de partir à Manille en expatriation. C’était tellement rapide que nous avons dû négocier pour différer notre départ de quelques mois !

 

Les Philippines : le champ de tous les possibles ?

J’ai toujours su que mon retour en France n’était qu’une parenthèse. Je n’ai pas encore 30 ans et ma carrière sera encore longue : c’est le moment où jamais de tenter l’aventure. J’avoue qu’il y a un an, je ne savais même pas où se situaient les Philippines sur une carte et l’idée de travailler dans ce pays à la situation géopolitique controversée ne m’a pas tout de suite enchantée. Mais très vite, la volonté de sortir de ma zone de confort et de relever ce nouveau challenge professionnel a été plus forte !

 

Défricher ce terrain vierge doit être hyper challengeant ?

Effectivement. En tant que Business Development Manager sur des sujets de smart cities, j’ai pour mission de comprendre, d’analyser et de développer de nouvelles opportunités de marchés en matière de villes intelligentes. Je travaille sur des solutions d’infrastructures et de services notamment dans l’éclairage public, de sécurité, mais aussi de transport, de mobilité et de plateformes digitales pour les territoires. Je dois évidemment prendre en compte la complexité du territoire, tant au niveau de l’environnement politique que géographique. Si ENGIE est bien sûr déjà reconnu ailleurs dans le monde pour son expertise sur ces sujets, je me sens vraiment impliquée dans l’ambition de développement à l’international de ce géant mondial.

 

Pourquoi êtes-vous heureuse dans votre job aujourd’hui ? Cela fait 4 ans que je travaille chez ENGIE et il ne se passe pas une semaine sans que je découvre un nouveau métier du Groupe. C’est une entreprise immense qui a des façons infinies de répondre aux préoccupations des villes et d’améliorer la vie des citoyens. Ma mission aux Philippines est de contribuer à ouvrir une nouvelle voie pour un géant français sur un marché où tout est à créer : comment ne pas avoir la pêche en partant au bureau le matin ?

 

Un conseil pour réussir son premier poste à l’international ? Sortir de sa zone de confort, ne jamais fermer de porte à aucune proposition et toujours laisser une place à l’imprévu et aux rencontres. Car toute opportunité peut donner lieu à une rencontre étonnante : l’aventure, on sait où cela commence mais on ne sait jamais où cela nous mènera !

 

CONTACT : Rejoignez-nous ! www.engie.com/carrieres