Une grande école est en effet toujours en mouvement. C’est particulièrement vrai pour l’ENA dont les élèves de la formation initiale comme les auditeurs de la formation continue doivent développer des compétences qui leur permettront de répondre aux attentes et aux besoins d’une société en constante et rapide évolution.

Bernard Boucault Directeur de l’ENA

Bernard Boucault Directeur de l’ENA

 

Cela implique une pédagogie dynamique…
reposant sur une évaluation en continu, mais aussi différée un an après la sortie de l’Ecole auprès des employeurs et des élèves, une adaptation régulière des contenus aux enjeux de la modernisation et de la globalisation (crise financière par exemple), l’organisation d’exercices interactifs de mise en situation, une capacité de recherche pour irriguer la formation. Les moyens mis en oeuvre permettent de s’adapter à la diversité des publics en s’appuyant sur la professionnalisation des parcours, les formations en ligne, des audioconférences sur support mobile et l’utilisation de plateformes pédagogiques numériques (MOODLE).

 

PS


Contact : www.ena.fr

 

Une image renforcée

 

Christine Demesse Présidente de l’association des anciens élèves de l’ENA

Christine Demesse Présidente de l’association des anciens élèves de l’ENA

L’ENA a besoin de rénover son image dans une démarche positive et constructive. Pour cela, deux actions notamment me semblent importantes et doivent être renforcées. Tout d’abord, le réseau étranger des anciens élèves de l’ENA permet de valoriser une école qui, pour eux, représente une valeur sûre. La Confédération, regroupant les associations d’anciens élèves étrangers et l’association française, se réunit tous les deux ans soit à Paris, soit à l’étranger, ce qui permet de cultiver la relation avec les élèves et les personnalités étrangères issues de l’école. Une autre innovation consiste à entretenir des liens plus étroits avec les énarques qui travaillent dans le secteur privé car l’ouverture sur le monde de l’entreprise permet à l’ENA de sortir de cette image stéréotypée d’une école repliée sur elle-même.

 

La diversité
Il s’agit d’un thème sur lequel nous travaillons en partenariat avec une association créée par des énarques. Elle permet d’envoyer des bénévoles dans les quartiers difficiles en banlieue parisienne et en province afin de repérer les enfants dotés d’un bon potentiel scolaire qui ne bénéficient pas de l’environnement familial et culturel indispensable pour réussir un cursus universitaire. Dans ce domaine, nous voulons aller plus loin en nous joignant à des associations déjà actives pour bénéficier d’un effet de levier plus important.

 

PS


Contact : www.aaeena.fr