» Il est révolu le temps où le juridique se bornait à assurer le secrétariat du conseil ou le contentieux !  » Frédérick Favre, (Droit à l’université Lyon III 98, DECF à l’IAE Lyon 99-2000) Directeur Juridique de RATP DEV dépoussière l’image d’un métier devenu hautement stratégique pour l’entreprise, au cœur des opérations.  

 

Une aventure entrepreneuriale

Bras armé du groupe RATP notamment à l’international, RATP DEV promeut le savoir faire français développé depuis 120 ans sur les réseaux parisiens. Aujourd’hui 438 villes dans le monde s’appuient sur son expertise pour construire et gérer leurs transports publics.  « Faire partie d’une société qui connait une croissance à 2 chiffres depuis 10 ans, c’est vraiment stimulant.  » s’enthousiasme Frédérick Favre qui a mis en place la direction juridique à son arrivée en 2008. Elle compte aujourd’hui plus de 10 juristes en France et à l’étranger. Auparavant, il était passé par la Direction Juridique de deux Groupes cotés.

 Au cœur du processus contractuel

« J’ai choisi le métier de juriste et non d’avocat pour m’inscrire dans un projet d’entreprise, intervenir dans sa stratégie et faire partie de la même équipe à chaque match.  » Chez RATP DEV, la direction juridique s’implique dans les projets de A à Z. Elle étudie préalablement le cadre juridique du pays concerné. Elle définit les règles de gouvernance des partenariats mis en place pour les besoins des appels d’offres, puis négocie les termes du contrat avec les différentes parties prenantes. Elle s’assure de la conformité notamment en prévenant les risques de corruption. Enfin elle intervient dans le cadre de la mise en place des financements.  « Le métier de juriste offre une grande diversité de matières : M&A, droit de la concurrence, droit des sociétés, contrats, compliance… Je conseille à nos stagiaires de tout tester afin d’affûter leur polyvalence. »

Des projets qui donnent du sens

« Il nous a fallu 2 ans pour négocier le contrat du réseau de bus de Riyad en Arabie Saoudite. Un projet vertueux et passionnant qui partait d’une page blanche. » L’enjeu ? Dans un pays où la voiture est reine, implanter un réseau de plus de 4000 bus pour proposer un transport public de qualité, abordable pour toutes les classes sociales, ouvert aux femmes, et moins polluant. « Nous changeons un peu la vie des gens. Cela a été le cas en Algérie, aux Philippines… J’ai la conviction que les opérateurs de transport public peuvent faire progresser les sociétés en favorisant le transfert de savoir faire et la liberté de déplacement.  »

 Entre business partner et gatekeeper

L’entrée des juristes dans la sphère stratégique est la conséquence d’une évolution de l’environnement de l’entreprise en France et permet donc, de renforcer le positionnement de « business Partner » des juristes.

Garantir la transparence et veiller à ce que le groupe respecte le cadre réglementaire partout où il est présent et où il se développe, voilà le rôle du juridique. L’enjeu pour Frédérick Favre consiste à faire de l’intégration de ces normes un levier de développement pour RATP DEV. « Un hémisphère de votre cerveau veille à préserver l’intérêt de l’objet social de l’entreprise ainsi que la responsabilité de ses dirigeants et l’autre doit trouver des solutions pour accompagner le business. La rigueur et l’indépendance d’esprit sont indispensables dans la recherche d’un équilibre entre ses deux enjeux… sans jamais perdre de vue que nous restons les gardiens du temple ! »

 Un environnement international

Chez RATP DEV qui réalise 67% de son chiffre d’affaires à l’étranger dans 14 pays différents, les juristes doivent se confronter tant aux pratiques de marché qu’à de nombreux systèmes législatifs. « Ce n’est pas un métier de bureau, il est primordial que nous nous déplacions sur le terrain pour rencontrer les parties prenantes, les avocats locaux qui nous assistent, comprendre le contexte, négocier. L’immersion régulière dans les difficultés rencontrées en phase d’exécution pousse d’ailleurs les juristes à avoir un regard plus pertinent sur les dispositions à adopter lors de la rédaction d’un contrat. »

 Votre patte managériale ? J’accorde une entière confiance à mes collaborateurs et cela rapidement. Ceux qui ont soif de responsabilités ne seront pas en reste.

Une qualité indispensable du directeur juridique ? Avoir une éthique personnelle forte et garder son cap en toutes circonstances.

Votre échappatoire ? Le ski ! J’ai grandi sur les pistes de La Clusaz et c’est toujours un moyen de décompresser. Et un marathon par an pour la forme !

Contact : http://careers.ratpdev.com