Filiale d’Eiffage, troisième major français du BTP et des concessions, Eiffage Construction regroupe les activités d’aménagement, de promotion, de construction et de Travaux-services du Groupe. François Jullemier (ESTP B86) et Olivier Genis (ESTP B83), Directeurs Généraux adjoints , sont tous deux issus du sérail. Logique pour un groupe qui favorise la mobilité et la promotion interne !

L’une des spécificités d’Eiffage Construction est de réunir dans un seul et même groupe l’ensemble des métiers liés à l’aménagement urbain, la promotion immobilière, la construction, le montage d’opérations, la maintenance et l’entretien. L’entreprise dispose d’un fort maillage dans l’Hexagone à travers ses 11 grandes directions régionales, 130 filiales et ses 70 unités de Travaux-services réparties sur le territoire national pour des chantiers de 10 K€ à 200 M€. La filiale construction d’Eiffage est également implantée au Benelux, au Portugal, en Pologne, et en République Slovaque. Cette complémentarité des expertises se retrouve dans l’organisation du Groupe, fondée sur les principes de proximité et de souplesse. Ainsi un Directeur régional dirige la partie construction et sa société immobilière. Cette dernière ne fait que de l’entreprise générale en promotion, dans pratiquement tous les domaines : logements collectifs, résidences spécialisés, bureaux, centres commerciaux, etc. « Cette activité de promotion immobilière, qui concourt à hauteur de 15 % de notre CA total, permet de mieux comprendre le métier et nos clients, souligne François Jullemier. Cette spécificité crée des passerelles pour nos collaborateurs et la centaine de jeunes diplômés qui nous rejoignent chaque année, ajoute Olivier Genis. Ainsi plus de deux tiers des gens de l’immobilier viennent de l’entreprise. Cela offre ensuite aux jeunes ingénieurs qui nous rejoignent, souvent par le biais de stages ou de l’alternance, l’opportunité de mieux se positionner en amont ou en aval de la partie construction. »
Des bâtiments à coûts et à consommations optimisées Dans le secteur de la construction et de l’immobilier, ces dernières années ont été témoins d’une montée en puissance des exigences réglementaires et législatives en matière sociale et environnementale, faisant écho à une demande forte de l’opinion publique. Eiffage Construction a fait de l’écoconception l’un de ses axes majeurs de développement stratégique. Son bureau d’études IRD2 (Innovation, Recherche et Développement Durable), créé en 2007, est chargé de mettre en place les réponses aux engagements du Grenelle de l’Environnement. Il accompagne les projets vers la performance énergétique (BBC) soit en phase avant-concours, avant-projet ou de conception. Cette entité étudie aussi des matériaux nouveaux, des méthodes d’assemblage innovantes, assure une veille réglementaire, réalise des bilans carbone, transmet l’information à tout le groupe. « Notre centre R&D a inventé une pompe à chaleur air-air Pac.R2® miniature désormais commercialisé, qui assure, dans l’habitat individuel, une triple fonction de chauffage, de ventilation hygiénique et de production permanente d’eau chaude en tout électrique dans un volume réduit facile à intégrer, précise François Jullemier. Dans l’immobilier, nos concepts de construction écologiques et économiques EcoEco et H2CO s’appuient sur des solutions énergétiques performantes qui réduisent les couts d’exploitation et les délais de construction. »

 

Quelles sont les qualités nécessaires pour bien grandir et s’épanouir chez Eiffage Construction ?
O. G. : L’adaptabilité, la curiosité et l’humilité. Je considère qu’Eiffage a toujours su et saura toujours apporter à chacun l’évolution qu’il mérite (par ses compétences) et qu’il est en droit d’attendre car l’entreprise a toujours beaucoup capitalisé sur la promotion interne.
F. J. : Il faut avoir envie d’autonomie pour évoluer, mais accepter en échange ce que cela implique : beaucoup de transparence, d’informations et de respect.

 

Que retirez vous aujourd’hui de votre formation ESTP ?
O. G. : Plus que d’autres écoles, cela a déjà été l’apprentissage de la débrouillardise. C’est important dans un secteur où l’on bouge et multiplie les projets…
F. J. : Avec un peu d’ironie, je dirais que j’avais un peu l’impression de ne savoir rien faire en sortant de l’école, mais je me suis aperçu très vite qu’on nous avait « appris à apprendre », donc à vraiment « assimiler et digérer » toutes sortes de connaissance au fil des expériences.

 

B.B.

 

Contact
www.eiffageconstruction.com