En cours de rapprochement depuis 2009, l’Efrei et l’Esigetel ont annoncé le 11 octobre 2017, leur union définitive. Le nouvel établissement prend le nom d’Efrei Paris et propose en cursus d’ingénieur unique sur l’ensemble des champs du numérique. Nouvelles majeures, développements pédagogiques et modernisation du campus de Villejuif, son directeur général Frédéric Meunier a fait le point.

Frédéric Meunier Efrei Paris

Frédéric Meunier, directeur général de l’Efrei Paris

 

 

 

« Ce rapprochement débuté dès 2009 nous a permis de bien identifier les synergies à dégager, nos forces respectives à unir, et surtout la voie opérante et efficace pour donner une nouvel élan à notre établissement désormais unifié » a expliqué Frédéric Meunier. Étudiants, anciens élèves, CA, entreprises partenaires, CTI, toutes les parties prenantes ont été consultées et ont validé ce grand projet stratégique.

Un cursus ingénieur unique en 5 ans, 1 805 étudiants à la rentrée 2017

 

Les écoles partageaient déjà leur prépa commune intégrée. La naissance de l’Efrei Paris aura donc un impact sur le cycle ingénieur comme décrit par Philippe Volle, directeur de l’enseignement et de la recherche. « Nous proposons une offre complète dans le champ du numérique reprenant nos spécialisations et en créant de nouvelles de manière à préparer nos élèves à des métiers très évolutifs. »

Philippe Volle Efrei Paris

Philippe Volle, directeur de l’enseignement et de la recherche de l’Efrei Paris

D’ici à 2019, l’Efrei Paris proposera 12 majeures dans 4 domaines : IT pour l’entreprise, Intelligence numérique, Sciences des données et Systèmes embarqués. « Nous proposons aussi de nouveaux cursus hybrides – ingénieur/manager en partenariat avec l’ISC Paris, filière biologie et numérique avec le CNAM et l’EBI – afin de renforcer la pluridisciplinarité. » Le cycle ingénieur est en outre enrichi par des enseignements technologiques transverses en cyber sécurité, big data et internet des objets. « C’est cette approche qui leur permet de fonder un profil d’ingénieurs généralistes en numérique. »

La moitié des majeures sont dispensées en anglais, et les étudiants réalisent tous deux séjours à l’étranger. 40 nationalités sont présentes sur le campus de Villejuif. L’Efrei Paris offre 27 programmes de double diplôme.

Une ouverture exemplaire

Le cursus reprend aussi un des fondamentaux de la formation d’ingénieurs généralistes en numérique chère à l’Efrei et l’Esigetel : 30 % des enseignements sont consacrés aux humanités, aux SHS. Cette ouverture a été saluée par Christelle Pradier, directrice du recrutement d’une entreprise partenaire privilégié de l’établissement, Sopra Steria. « Ce rapprochement est la meilleure démonstration de l’ambition de former des entrepreneurs en donnant l’exemple. »

Un profil mariant compétences techniques et de savoir-être

 

Christelle Pradier Sopra Steria

Christelle Pradier, directrice du recrutement de Sopra Steria

 

Pour la directrice au-delà de leur excellence technique, les ingénieurs Efrei Paris possèdent les qualités humaines, les compétences de savoir-être « aujourd’hui indispensables pour accompagner nos clients et participer activement à leur transformation numérique. Nous savons que nous pouvons nous appuyer sur eux pour nous apporter leur vision pour mettre en œuvre des projets innovants. Ils sont adaptables et aptes à comprendre de problématiques techniques puissantes et complexes et à construire en équipe des solutions qui sont à inventer ».

L’Efrei Paris profite du lancement d’une école unifiée pour renforcer ses partenariats avec les entreprises. « Nous avons créé un club RH, lieu d’échanges entre et avec les recruteurs de nos ingénieurs ainsi que des comités de majeure » décrit Frédéric Meunier. Le directeur s’est dit très heureux du retour de Christelle Pradier, « car nous portons depuis 30 ans cette ambition de former des ingénieurs solides dans leurs domaines d’expertises et dotés de compétences humaines ! Ce sont des entrepreneurs au sens où ils sont préparés à travailler sur les technologies en ayant toujours en tête les usages, les clients, les marchés, le modèle économique ».

De nouveaux moyens pédagogiques

La mise en place d’un diplôme unique d’ingénieurs s’accompagne d’un développement pédagogique ambitieux. L’Efrei Paris va accélérer le déploiement de pédagogies innovantes. « Nous encourageons les initiatives vers plus d’interactivité, de pédagogie inversée, en usant des outils comme les MOOC, notre FabLab, notre laboratoire d’apprentissage (learning lab), la réalité virtuelle, les jeux sérieux… » précise le directeur. Philippe Volle poursuit en insistant que l’ambition est de « s’appuyer sur ce qu’offre le numérique de meilleur afin de donner toujours plus de sens au présentiel ».

A ces outils et pédagogies se couple un accompagnement vers la réussite dans les apprentissages et vers la vie active. « Nous nous appuyons pour ceci sur la démarche compétences de manière à ce que nos élèves trouvent le sens de leur formation, prennent conscience de leurs compétences, sachent en parler et les valoriser. »

Développement et modernisation du campus de Villejuif

Frédéric Meunier a annoncé un plan de modernisation et d’extension du campus de Villejuif afin d’accompagner la montée en puissance de l’établissement. « Notre campus est arboré et aéré et nous entendons conserver ce cadre de vie. La modernisation touche à tous les aspects techniques et technologiques pour répondre aux attentes d’étudiants ultra connectés. Nous allons créer une salle d’innovation pédagogique, une résidence étudiante (130 chambres à la rentrée prochaine et 150 la rentrée suivante). » Une extension de 1 500m2 sera également inaugurée à la rentrée 2019.