Pour accompagner le développement de l’Université de Bretagne-Sud, Cap L’Orient agglomération assure la maîtrise d’ouvrage de l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de Bretagne-Sud (ENSIBS). Ce bâtiment constituera à compter de la rentrée 2012-2013, la nouvelle entité de l’ensemble universitaire sur le site de Lorient. Destiné à accueillir plus de 300 futurs ingénieurs dès septembre 2012, ce projet architectural innovant et très économe en énergie a été conçu par l’architecte urbaniste Nicolas Michelin. Il représente un investissement de 14,3 millions d’euros.

Située au cœur du campus universitaire de l’Université de Bretagne-Sud de Lorient, boulevard Flandres-Dunkerque, l’ENSIBS confortera l’implantation des filières scientifiques dans l’agglomération lorientaise et étoffera le site de Saint-Maudé qui comprend déjà une filière universitaire en sciences et sciences de l’ingénieur ainsi qu’un centre de recherche. A terme, le bâtiment devrait accueillir plus de trois cents étudiants.

Cette nouvelle entité de l’ensemble universitaire a été conçue par l’architecte urbaniste Nicolas Michelin[1] et son équipe. Sur 6 000 m², le bâtiment « se donnera à voir » grâce à sa forme emblématique. Ses gradins végétalisés marqueront l’entrée au cœur de l’école. De part et d’autre, deux grands escaliers vitrés dévoileront les circulations internes à l’établissement. Enfin, la toiture couronnée d’une cheminée de ventilation confèrera une silhouette singulière à l’ensemble. L’architecture sobre alliera de grands pans de bois et des cassettes d’aluminium et marquera une douceur volumétrique par le jeu des terrasses arborées accueillant la vie étudiante.

Un bâtiment exemplaire et innovant

Cap l’Orient agglomération, maître d’ouvrage de l’opération, a souhaité réaliser un bâtiment intégrant de nombreuses innovations en matière de développement durable. La construction en gradins vers le Sud va permettre d’exploiter le soleil de façon optimale, notamment par le biais de panneaux photovoltaïques amorphes (adaptés au climat local) et d’apports solaires maîtrisés (brises soleil). Les besoins thermiques seront optimisés par une isolation thermique renforcée (Bâtiment basse consommation – BBC). Un équipement de pilotage permettra une gestion fine des besoins énergétiques, local par local. Un système de récupération de l’eau de pluie créera un bassin de rétention participant au cadre général du parvis et façonnera un plan d’eau au pied du bâtiment pour rafraîchir l’école en période de saison chaude. Cette récupération des eaux de pluie permettra par ailleurs d’assurer les besoins en arrosage des plantes disposées sur les terrasses en gradins et une partie des besoins sanitaires.

La construction de cet équipement majeur est réalisée sous maîtrise d’ouvrage de Cap l’Orient agglomération pour le compte de l’Etat. Inscrit au Contrat de plan Etat-Région (2007-2013), l’investissement porte sur un montant global de 14,3 millions (hors équipement) réparti entre l’Europe (29%), l’Etat (23%), Cap l’Orient agglomération (20%), le Département du Morbihan (20%) et la Région Bretagne (8%).

Un investissement fort de Cap l’Orient agglomération en faveur de l’Université de Bretagne-Sud (UBS)

L’Université de Bretagne-Sud (UBS), répartie sur les campus de Lorient, Vannes et Pontivy, poursuit sa croissance et son développement avec le soutien de Cap l’Orient agglomération. Elle accueille désormais 8 509 étudiants dont 4 590 à Lorient. Pluridisciplinaire, elle offre aux étudiants un vaste choix de formations dans les domaines des lettres, du droit, de l’économie de gestion et des sciences. Grâce à l’éventail complet de formations « professionalisantes » proposées, l’UBS obtient de très bons résultats : 85% des étudiants en licence et masters professionnels trouvent un emploi correspondant à leur formation dans les 18 mois suivants l’obtention de leur diplôme.

Depuis 1995, Cap l’Orient agglomération soutient fortement le développement de l’UBS et facilite le rapprochement entre les différents acteurs du territoire avec une volonté forte de l’intégrer au développement local. Dernièrement, dans le cadre de sa participation au financement du « campus numérique » de l’Université européenne de Bretagne, le site de Lorient s’est vu doter de l’une des trois salles bretonnes de télé-présence « immersive ». Un outil innovant qui permet de pratiquer l’enseignement et la recherche à distance. La livraison de l’ENSIBS en 2012 constituera une nouvelle étape majeure dans la vie de l’université.

33 premiers ingénieurs diplômés à Lorient. En 2006, l’UBS a obtenu l’habilitation pour son projet d’Ecole d’ingénieurs sur les sites de Lorient et Vannes. Abritée dans des locaux provisoires à Lorient, la formation de l’ENSIBS a démarré en 2007. Trois ans après sa création, elle a vu sortir sa première promotion.  En février 2011, trente-trois titres d’ingénieurs ont été attribués dans les secteurs de l’informatique, la mécatronique et le génie industriel. Les nouveaux parcours accessibles dès la rentrée prochaine (Management des risques en génie industriel et Parcours décisionnel en informatique) ainsi que les ponts établis avec les IUT de Lorient et Vannes vont également faciliter de nombreuses poursuites d’études et doubler l’effectif actuel.


[1] Nicolas Michelin nominé à trois reprises pour le Grand prix d’urbanisme pour ses projets concernant le quartier du Grand large à Dunkerque, la place du Général de Gaulle à Rennes et récent lauréat du futur ministère de la défense sur le site de Balard à Paris.