Gilles Trystram directeur général devant un tableau peint par son père Roger Trystram © Direction de la communication d'AgroParisTech

Gilles Trystram directeur général devant un tableau peint par son père Roger Trystram © Direction de la communication d’AgroParisTech

 

Quelques lignes de son parcours
Bac C au lycée Lavoisier à Paris – Classe prépa – Diplômé de l’Institut National Polytechnique de Lorraine, puis de l’université Paris Sud, il obtient son doctorat en 1985 – Professeur de l’enseignement supérieur agricole – Directeur de l’ENSIA puis d’AgroParisTech depuis 2011.


Mon job !

Si au départ je voulais devenir architecte, je me considère aujourd’hui comme un enseignant- chercheur qui apprécie de travailler avec les étudiants. C’est un métier très dynamisant et agréable où l’on se pose des questions que l’on tente de résoudre ensemble. Je retrouve ce même esprit dans la recherche, travail d’équipe, notamment avec les doctorants dont je me suis longtemps occupé. Je place la recherche à l’interface d’un triangle constitué par la formation, la science et ses applications. Être directeur général d’une Grande Ecole constitue une continuité de ces deux métiers. En effet, diriger un établissement demande de se projeter dans l’avenir car nous gérons actuellement une période de transition, avec des questionnements sur les liens entre formation, recherche et capacité de transfert.

Ses valeurs en mots-clés :
Créativité – Equipe – Engagement – Confiance.

« J’ai une philosophie de vie qui m’est propre mais je ne me prétends pas philosophe pour autant. »

S’il est un touche-à-tout du sport…
Je fais du basket-ball depuis 40 ans comme « poste quatre », voire pivot de temps en temps. Avec un coeur qui bat à 40 pulsations/ minute, je pratique la course de fond avec une grande facilité et plaisir. J’aime tous les oublier la marche en montagne !

Il n’en apprécie pas moins la culture…
J’écoute beaucoup de jazz. Je ne peins pas mais j’ai fait de la gravure et de la sérigraphie. Je trouve apaisant d’aller au musée, de visiter une expo. Si j’apprécie le théâtre, la littérature m’est indispensable, car je ne peux pas me rendre quelque part sans un livre. Que je fasse de la plongée, de la marche, de la course ou que je voyage, j’aime découvrir des paysages, accompagné d’autres personnes, excepté au musée quand je contemple des tableaux que j’ai appris à décoder.

Manager et homme de recherche, il aime anticiper…
Je pense que mes élèves ingénieurs vont exercer et inventer des métiers que nous ne connaissons pas encore. Agro ParisTech se trouve au coeur de ce qui deviendra très vite l’enjeu majeur de la Planète : être en capacité de nourrir 7 milliards d’êtres humains.


Au sujet des OGM ?

Vaste problème !… mais je crois à l’inventivité humaine qui trouvera aussi d’autres solutions que les OGM.

Quid de quiz !

Amitié : pas-à-pas
Amour : oui
Ambition : collectif
Actrice, acteur : Meg Ryan; Dustin Hofmann
Couleur : bleu
Coup de gueule ! : très rarement
Défaut : trop vite
Dieu : c’est son problème à lui
Epoque préférée : je suis un homme du présent
Famille : nécessaire
Film : une nuit à l’opéra
Qualité : ce n’est pas à moi d’en parler
Livre : « La route » de Cormac McCarthy
Musique : le jazz sous toutes ces formes
Peinture : mon père Roger Trystram, Nicolas de Staël
Personnalités préférées : Angéla Davis et Gustave Courbet
Politique : changer rapidement
Vacances : indispensable

Du côté élève

Lors d’une Assemblée générale qu’il avait convoquée pour répondre aux questions des étudiants sur le projet de Saclay qu’il porte depuis trois ans, j’ai constaté qu’il répondait de façon très précise aux questions tout en étant très politique, avec une attitude de grand respect pour ses interlocuteurs. Dans les débats qu’il peut mener, ces interventions sont très constructives. Accessible, il parle de façon sobre, claire et scientifique. Il porte souvent des pantalons de velours, un polo, une chemise large et les cheveux mi-longs, ce qui me pousse à le classer dans la case du scientifique désintéressé, ou intéressé par le fond et non par la forme.
Morgane Fournier Elue au CEVE – Elève de 3ème année

En tant qu’ami et collègue

C’est un ami et un collègue avec lequel j’ai vécu un long chemin au plan professionnel, toujours dans une grande facilité de dialogue. Ce qui frappe, lorsqu’on travaille avec lui c’est sa vision stratégique, large, il veut entraîner avec lui le collectif pour aller de l’avant. Proche, facile d’accès, il émane de lui une grande simplicité. Il se met à la portée de tous. Lors de ses interventions publiques, il a l’habitude de se passer la main dans les cheveux et de se gratter l’arrière de la tête, comme pour dire « je n’aime pas ça ! ». C’est aussi un grand sportif, au basket, il vaut mieux l’avoir avec soi que contre soi !
Gérard Cuvelier, Professeur et Président du département Sciences et Procédés des Aliments et Bioproduits à AgroParisTech

Patrick Simon