Dans le secteur de la distribution et de l’équipement de la maison en pleine révolution, Frank Maassen (Université Technique de Munich 92, Doctorat d’économie Université de Göttingen 95), pur produit de la formation universitaire outre-Rhin a pris la tête de BUT, une équipe gagnante prête pour la compétition.

 

Frank Maassen (Université de Munich 92, Doctorat d’économie Université  de Goettingen 95) PDG de BUT

Frank Maassen (Université de Munich 92, Doctorat d’économie Université de Goettingen 95) PDG de BUT

Une formation d’excellence
« Je suis diplômé en ingénierie mécanique de l’Université de Munich qui a obtenu le label ˝Université d’excellence˝ parmi les neuf descernés en Allemagne. C’était très intéressant, mais même si j’ai la qualification d’ingénieur, je ne l’étais pas dans ma tête. J’ai toujours eu envie de travailler à l’international. J’ai effectué plusieurs stages en Algérie, en Afrique du Sud, au Mexique, en France… Cela m’a permis de prendre du recul. Lorsque j’ai fini mes études techniques, j’avais trois souhaits : commencer à travailler, élargir mes connaissances en étudiant l’économie et rédiger une Thèse, un véritable challenge intellectuel. C’est là que j’ai eu l’opportunité d’intégrer BMW et de faire tout cela. Ma formation à été très complète avec une partie technique et une autre plus commerciale. Elle m’a donné une grande polyvalence. »

 

 

BUT, c’est un fort potentiel dans un monde de la distribution en évolution
« But est une très belle marque. En France, sa notoriété est même plus élevée qu’IKEA. Les équipes sont très motivées et il y a une excellente implantation sur le territoire avec 237 magasins, ce qui – avec l’infrastructure logistique – est un bon levier pour le développement du cross-canal. Le potentiel de l’entreprise est ainsi très élevé. Pour certains, le changement est synonyme de contraintes, alors qu’en fait il ouvre de nouvelles perspectives. Si aujourd’hui 70 % de nos clients arrivent en boutique en ayant déjà trouvé des informations sur internet, demain ce sera 100 % et il faudra alors accompagner et anticiper les nouveaux modes de consommation. Les magasins et internet vont apprendre à travailler ensemble. »

 

Je dis toujours à mes enfants que la théorie c’est bien, mais qu’il y aussi la donnée expérience humaine. C’est la combinaison des deux qui fait un beau parcours.

C’est aussi une équipe au service du client
« Cette évolution est soutenue par toute l’entreprise. Dans notre dernière enquête interne, 86 % des employés se disent fiers de travailler pour BUT. C’est une vraie force, surtout dans un contexte économique difficile. Je suis très heureux de faire partie d’une équipe créative et dynamique qui a envie de se réinventer pour répondre au mieux aux évolutions du secteur. Lorsque je suis arrivé, l’accueil a été chaleureux. J’ai été très impressionné par la volonté des équipes d’échanger. Cela correspond bien à ma vision du métier. Je sais déléguer et je veux être entouré de collaborateurs qui ont une vision entrepreneuriale, qui sont responsabilisés et motivés, de personnes qui ont envie et qui sont bien dans leur peau. »

 

 

Une expérience sur le terrain
« Lorsque l’on commence à travailler, on a deux choix. Soit on intègre une grande structure avec  un périmètre d’action bien défini, soit on commence à travailler en entrepreneur. Moi, quand j’ai quitté BMW pour Thyssen Krupp, et ce que j’ai vraiment  apprécié alors, c’est ma marge de manœuvre.  Je prenais des décisions dans des sociétés à petite  et moyenne taille dans le portefeuille Thyssen Krupp, dont je voyais directement les conséquences. Je pouvais faire la différence. Dans un grand groupe, cela aurait été impossible. Aujourd’hui, des jeunes diplômés intègrent BUT pour devenir responsables des achats en Asie. Ce sont des postes incroyables  qui les poussent hors de leur zone de confort. Cette expérience leur permet de démontrer leurs capacités, bien plus en fait que leurs diplômes. »

 

Pourquoi intégrer BUT ?
C’est une belle marque en forte progression avec un important potentiel de développement cross-canal et de grandes ambitions. A terme, nous préparons un développement à l’international.

 

Chiffres clés
1,8 milliard d’euros de CA
5 000 collaborateurs
89 % de notoriété (étude de marché 2012)

 

A.F.

 

Contact
frank.maassen@but.fr