GRENOBLE ECOLE DE MANAGEMENT COLLABORE AVEC DES UNIVERSITÉS GRENOBLOISES AU BÉNÉFICE DE SES ÉTUDIANTS LES PLUS CURIEUX ET PASSIONNÉS. LE POINT AVEC AURÉLIE BOUYER, CHARGÉE DES PARTENARIATS DE GEM.

 

© Fotolia

© Fotolia

QUELLE AMBITION PÉDAGOGIQUE A PRÉSIDÉ À LA CONSTRUCTION DE DOUBLE PARCOURS AVEC L’UNIVERSITÉ ?
Elle est née d’une réflexion globale visant à permettre à nos étudiants de poursuivre une passion. Une partie coeur de leur vie scolaire, la culture générale, et qu’ils avaient pour beaucoup appréciée durant leur préparation aux concours, disparaissait dans le cursus en management. Nous avons souhaité leur donner les moyens de s’accomplir en allant au bout de leur passion. Le développement personnel étant un élément fort de la construction de leur profil et de leur projet. GEM entend également former et faire émerger une diversité de profils et de compétences. Enfin, il existe un réel problème de maîtrise de l’écriture chez certains étudiants. Or, un futur manager doit parfaitement s’exprimer et communiquer.

 

DANS QUEL ESPRIT NOUEZ-VOUS VOS PARTENARIATS EN TANT QU’ÉTABLISSEMENT ?
Dans un esprit de l’ordre de l’engagement sociétal de GEM vis-à-vis de son environnement local. Nous ne voulons pas de clivage avec les autres acteurs de l’enseignement supérieur. GEM a la volonté de coopérer, chacun ayant à apporter à l’autre.

 

QUELS DOMAINES COUVRE VOTRE OFFRE DE DOUBLES PARCOURS ?
Elle s’est étoffée depuis le premier parcours en lettres et management né en 2008. Nos élèves peuvent ainsi étudier le droit, la philosophie, l’histoire, l’économie, les langues et civilisations étrangères, dans les universités Stendhal ou Pierre Mendès France de Grenoble. Au total, GEM offre plus de 30 doubles parcours avec des institutions françaises. Ils sont diplômants ou certifiants et couvrent des domaines très variés : relations internationales, design, ingénierie, musique ou encore SI. 140 étudiants du PGE étudient en L3 ou en master à l’université. Ils y acquièrent d’autres qualités qu’à GEM : surtout une agilité intellectuelle, une vision décloisonnée et une richesse à titre personnel.

 

« Je rêve du moment où je vais tomber sur un client fan de La Rochefoucauld ! »
ANNE-SOPHIE CALONNE, DIPLÔMÉE DE GEM EN 2015 ET D’UN MASTER EN LETTRES DE L’UNIVERSITÉ STENDHAL EST ACCOUNT MANAGER CHEZ SOLUCOM
QU’EST-CE QUI VOUS A DÉCIDÉ À SUIVRE LE PARCOURS LETTRES/MANAGEMENT ?
Après ma khâgne à Henri IV, j’hésitais entre intégrer l’ENS ou une école de commerce. Lorsque j’ai découvert que GEM proposait des doubles cursus, ma décision était prise ! J’avais la chance de pouvoir suivre une formation reconnue par les entreprises et d’approfondir ma passion pour la littérature. L’université a été très souple en me permettant de décaler mon cursus, afin de réaliser pour GEM une expérience professionnelle aux États-Unis puis de participer à un semestre d’échange en MBA International en Chine.
QUE RETIREZ-VOUS DE CE DOUBLE CURSUS AU PLAN PERSONNEL ?
D’abord un grand plaisir à étudier et à évoluer dans des mondes différents. J’ai eu des discussions intéressantes avec mes condisciples de l’école et de l’université, qui ont encore des idées reçues les uns sur les autres… Je cherche toujours à me dépasser et ce double cursus était un beau défi à relever !
ET PROFESSIONNEL ?
J’ai développé la capacité à m’intégrer dans des milieux divers. Je peux parler des pensées de Pascal et de ses influences, comme commenter l’évolution du CAC 40. Je rêve d’ailleurs du moment où je vais tomber sur un client fan de La Rochefoucauld ! Car la culture générale est un levier pour nouer la relation professionnelle. Aujourd’hui, je travaille au sein d’un cabinet en management et SI. J’ai fait sourire le recruteur lorsque j’ai évoqué mes mémoires sur des écrivaines du 17e et du 18e siècles. Il a aussi considéré que mon cursus démontrait ma capacité de travail, à produire des livrables de qualité et à faire preuve de polyvalence. Des études de lettres sont la garantie que je maîtrise la langue française et me donnent une certaine aisance à l’oral, mon rôle étant aussi de traduire en termes simples et précis les attentes de nos clients.

 

A.D-F