L’offre au sein des écoles d’ingénieurs s’est considérablement étoffée ces dernières années. Les élèves-ingénieurs ne doivent pas hésiter à s’inscrire dans ces parcours doubles-diplômants. Il ne faut en effet pas réduire cette intensification des parcours double-diplômants à une diversification de l’offre et à la concurrence entre écoles. Les doubles-diplômes forment une des réponses à la demande croissante des entreprises pour de nouveaux profils d’ingénieurs hybrides et transversaux.

Doubles-diplômes : un éventail de parcours pour se singulariser
Arrêtons-nous sur cet éventail de parcours qui ouvre tant de possibilités pour nos élèves de se singulariser. Premier de cordée, l’ingénieurmanager est le double-diplôme phare de ces dernières années. Star désignée des grandes entreprises françaises et internationales, l’ingénieur-manager puise dans l’école de management les compétences incontournables pour s’inscrire pleinement dans les enjeux managériaux, industriels et économiques d’une entreprise. Partageant une filiation commune, l’ingénieur-entrepreneur apparait aujourd’hui comme une évidence. Ce double-cursus n’est pas exclusivement réservé aux futurs entrepreneurs : être capable de créer et d’innover au sein même de l’entreprise est un atout indéniable. Les doubles-diplômes sont aussi possibles entre écoles d’ingénieurs elles-mêmes, entre écoles d’ingénieurs et écoles d’arts, de design, d’actuaires, d’architectes… De nombreux élèves-ingénieurs terminent également leur cursus ingénieur au sein d’une université afin de se spécialiser sur un domaine ou acquérir les compétences d’un domaine complémentaire à leur école. Le second diplôme pourra alors être choix de l’école ou de l’université pour le second diplôme, choix qui prend une dimension internationale. Car toutes ces possibilités sont valables aussi à l’international ! L’expérience internationale atteint alors toute sa valeur en devenant diplômante et ouvre véritablement le monde à l’ingénieur titulaire d’un master d’une grande université étrangère.

 

Le double -diplôme : un accélérateur de carrière
Dans un monde numérique et connecté, l’ingénieur de demain sera plus encore au coeur de projets multidisciplinaires, de carrières évolutives… Transdisciplinarité, hybridation, intelligence sociale, esprit créatif, compétences interculturelles sont autant de compétences que devront posséder et développer les futurs ingénieurs. L’ESILV (Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci) est située au coeur de la Défense : notre offre de double-diplôme prend racine dans cette position d’observateur privilégié. Nous formons par exemple des ingénieurs-actuaires avec l’ISUP, des ingénieursentrepreneurs, des ingénieurs-managers avec l’EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci) ou la London South Bank University à Londres ou encore l’Université de Riverside en Californie. Nous avons aussi des doubles-diplômes français et internationaux adossés à chacune de nos majeures. Promotion après promotion, la valeur ajoutée du double-diplôme est confirmée : il s’agit d’un formidable outil de différenciation tout en étant une forte marque d’ouverture et d’adaptabilité. Ce « bonus » du double-diplôme n’est pas seulement précieux lors de la recherche du premier emploi : les ingénieurs revendiquant un double-diplômes profitent d’une réelle accélération de leur jeune carrière.

 

Par Jérôme Da-Rugna,
Directeur de la formation ESILV (Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci)