Psychologue du travail, spécialisée en ergonomie, Chloé Vergnolle a pris à sa création la responsabilité de la Mission Handicap d’Accenture. Si l’inclusion et la diversité a toujours fait partie des priorités de la société de conseil, celle-ci est passée à la vitesse supérieure en formalisant sa politique handicap depuis 2014 à travers un accord d’entreprise.

 

Accenture veut proposer les meilleures solutions à ses clients, ce qui implique de coller à la réalité de la société, une société plurielle et riche. Avoir des collaborateurs représentatifs de cette diversité pour confronter les points de vue – des hommes, des femmes, issus de tous les milieux socioculturels, des personnes en situation de handicap… – s’impose donc comme une évidence.

 

Parler du handicap de manière ludique

 » L’ignorance est à l’origine du rejet des différences.  » C’est pourquoi l’information constitue pour Chloé Vergnolle un levier d’action important. Pour capter l’attention de la jeune population d’Accenture (environ 32 ans de moyenne d’âge) souvent peu concernée par la question du handicap, elle doit redoubler d’inventivité. Atelier de dégustation dans le noir, café du silence avec initiation à la langue des signes, escape game autour du handicap, Silence Party…  » J’ai décidé de ne pas m’interdire de jouer sur la corde ludique !  » La forte mobilisation autour de ces initiatives lui donnent d’ailleurs raison.

Au-delà de la sensibilisation : le recrutement

Dans le cadre du second accord d’entreprise 2017-2019, Accenture s’est engagé, au-delà du maintien à l’emploi, à recruter des personnes en situation de handicap. 50 sur les 3 prochaines années.  » La difficulté, c’est que nous recrutons principalement des bac +5 et que 75 à 80 % des personnes en situation de handicap n’ont pas ce niveau d’études.  » Pour remédier à ce problème, Chloé Vergnolle investit l’entreprise dans un réseau associatif qui lutte contre l’autocensure dès le collège. Le groupe développe aussi des partenariats avec des écoles de l’enseignement supérieur (comme par exemple Sciences PO et l’IGS) afin d’accompagner des étudiants en situation de handicap. Accenture a également mis en place des formations qualifiantes » Pour pallier ce manque de profils sur le marché, nous avons monté un programme de formation en développement informatique pour des personnes en situation de handicap qui souhaitent se reconvertir dans les nouvelles technologies. »

 

Accenture œuvre pour le bien-être de TOUS ses employés

La politique RH de la société a toujours tenu compte des individus en facilitant au maximum leur quotidien pour créer un environnement de travail épanouissant.  » Nous offrons par exemple à tout le monde la liberté de gérer son emploi du temps en y intégrant du télétravail. L’utilisation des nouvelles technologies comme la vidéo conférence fait aussi partie de notre culture d’entreprise. «  De fait, les personnes en situation de handicap n’ont pas à culpabiliser d’avoir recours à ce genre d’aménagement puisque tout le monde en bénéficie ! L’attention qui leur est portée, n’est plus conçue comme un traitement de faveur mais comme l’application personnalisée de cette politique humaniste qui s’attache à prendre en compte chacun des collaborateurs et ses particularités.

Ségolène Neuville et Anne Baltazar sur le Handicap

 

Pourquoi rejoindre Accenture ?

– Pour rentrer dans le monde du travail tout en continuant à apprendre au contact de différents univers

– Pour intégrer une dynamique et innovante

– Pour vivre au quotidien des valeurs de diversité, de partage, portées par la société

 

Conseil aux candidats : Osez postuler ! Soyez le plus transparent possible en stipulant votre statut RQTH, sans forcément donner plus détails. L’idée n’est pas d’être intrusif ou de faire de la discrimination positive, mais de pouvoir vous prendre en compte avec vos singularités et prévoir un potentiel aménagement pour améliorer votre quotidien !

Contact : chloe.vergnolle@accenture.com