Disneyland Paris est telle une ville, un monde en miniature. Avec plus de 14 500 salariés de 100 nationalités sur un seul site, exerçant 500 métiers et 16 millions de visiteurs par an. C’est aussi une entreprise à laquelle ses collaborateurs sont attachés et qui recrute chaque année près de 150 cadres. Envie de découvrir un monde unique ? Suivez le guide, Daniel Dreux, Vice-Président ressources humaines.

Daniel Dreux, Vice-Président ressources humaines chez Disneyland Paris

Daniel Dreux, Vice-Président ressources humaines chez Disneyland Paris

Comment définiriez-vous la culture de Disneyland Paris ?
Disneyland Paris a une personnalité et une âme uniques. Du fait de son métier du divertissement, de sa jeunesse, mais aussi de la richesse de son capital humain. Plus de 14500 collaborateurs exercent 500 métiers et représentent plus de 100 nationalités ! A l’arrivée des milliers de personnes qui nous rejoignent pour les périodes d’affluence, c’est chaque fois une cure de jouvence. Chaque année, une centaine de jeunes poursuit l’aventure chez Disneyland Paris en CDI, et nous recrutons par ailleurs environ 150 cadres par an.

 

Vous rejoindre, c’est un peu intégrer une communauté ?
Nous appelons nos salariés des castmembers et le concept de « castmember land » fait référence à une ville Disney. Notre objectif étant de tout faire pour que la vie au travail de nos castmembers soit facilitée et agréable. Ils ont leurs propres services de restauration, transports, logements. Il y a aussi un comité des fêtes qui organise des soirées, des compétitions sportives, des shows.

 

Disneyland Paris est une société qui fait confiance. Développer les personnes, les faire grandir, les former,
est dans son ADN.
Il y a en permanence
de nouveaux sujets à traiter

Comment se déroule l’intégration des jeunes cadres?
Ils suivent un parcours d’intégration adapté à leur métier, durant deux jours au sein de notre université. Pour les jeunes cadres, Disneyland Paris s’apparente à une école du management, avec un programme de développement gratifiant. C’est extrêmement formateur de gérer son activité et d’apprendre le management dans un contexte multiculturel et de volumes (celui des équipes et des visiteurs).

 

Quel est le dénominateur commun aux parcours ?
Ils sont marqués par la pluralité des expériences possibles au sein d’une seule entreprise. Notre politique RH est tournée vers le développement personnel et de l’employabilité. Disneyland Paris est une société qui fait confiance. Développer les personnes, les faire grandir, les former, est dans son ADN. Il y a en permanence de nouveaux sujets à traiter.

 

Qu’est-ce qui vous intéresse avant tout lors d’un entretien ?
Plus que le diplôme, ce qui importe c’est le talent du candidat, ce qu’il va exprimer, sa capacité à s’intégrer dans une culture où il faut aimer le travail en équipe, avoir le sens du service et du client. Nous demandons également la maîtrise d’une ou deux langues.

 

Les métiers de support et de siège
Les fonctions support sont des métiers techniques, de haute technologie, de maintenance des installations, ouverts aux ingénieurs. Les métiers de siège ouverts aux jeunes diplômés : finance, trésorerie, comptabilité, juridique, RH, communication.

 

L’emploi …
Plus de 14 500 collaborateurs de 100 nationalités parlant 20 langues 500 métiers 2 000 cadres 87 % des emplois sont des CDI à temps plein 50 % des salariés ont plus de 5 ans d’ancienneté Le turnover est de 9 % « C’est un taux faible dans les métiers de services, souligne Daniel Dreux. Un salarié sur cinq fait même partie des pionniers qui ont participé à l’ouverture du parc en 1992. »
… et le recrutement chez Disneyland Paris
Pour les périodes de forte affluence, Disneyland Paris recrute 7 à 8 000 personnes en CDD venues de toute l’Europe. Entre 100 et 150 postes cadres en CDI sont ouverts par an.

 

A. D-F

 

Contact :
http://careers.disneylandparis.com