A peine un an après avoir ouvert ses portes en 1992, Disneyland Pari s s’était déjà doté d’une Mission Handicap et avait signé son premier accord handicap. Mais qu els sont les fondements d’un tel engagement pour la diversité ? Eléments de réponse avec Sylvie Bracquemond (DEA Droit Social- Paris 2, 91), Responsable de la Mission Handicap.

Sylvie Bracquemond (DEA Droit Social - Paris 2, 91) est Responsable de la Mission Handicap de Disneyland Paris

Sylvie Bracquemond (DEA Droit Social - Paris 2, 91) est Responsable de la Mission Handicap de Disneyland Paris

L’évidence de la diversité
Plus de 14 500 salariés, 100 nationalités, 20 langues parlées : la diversité est une valeur fondamentale pour Disneyland Paris qui fait de la pluralité de ses Cast Members le reflet de celle de ses visiteurs. C’est pour cette raison que le recrutement de ses salariés en situation de handicap n’est pas mis à part mais bien intégré aux process de recrutements classiques. « Quand nous embauchons un collaborateur, c’est pour ses compétences. Nous ne réservons donc pas de poste aux personnes ayant un handicap. Ils leur sont tous ouverts et nous nous efforçons de les adapter aux besoins spécifiques de chacun. » Et pour que cet esprit soit sans cesse insufflé dans l’entreprise, un membre de la Mission Handicap, issu de l’équipe du recrutement, oeuvre pour qu’au quotidien le handicap soit pris en compte dans toutes ses activités, recrutement en tête.

 

« Parce que nous pouvons tous être touchés à un moment de notre vie par le handicap, nous devons échanger sur ce sujet. C’est comme cela
qu’il sera banalisé et qu’il deviendra dans
la société, comme ici, une non-différence.»

Une mission handicap en pleine ébullition
Mais outre ce volet recrutement, la Mission Handicap de Disneyland Paris agit à tous les niveaux. L’intégration des salariés tout d’abord, avec l’aide des médecins du travail, ergonomes, managers,… Le maintien dans l’emploi ensuite, afin de permettre à tous les collaborateurs déclarés inaptes à leur poste de travail de construire un nouveau projet professionnel au sein de l’entreprise. La communication et la sensibilisation enfin, car « si la diversité est un des engagements historiques de Disneyland Paris, il ne faut pas relâcher nos efforts. » Poussée par l’ensemble de l’entreprise dans ses actions, la Mission Handicap fait aussi appel à des partenaires professionnels pour accroitre l’emploi des jeunes en situation de handicap. « Parce que notre 7ème Accord est le premier à avoir fixé des objectifs en matière de recrutement, nous nous appuyons sur des associations comme Tremplin, l’ADAPT et la Fédéeh pour nous entourer de collaborateurs de tous les horizons. Diplômés des grandes écoles ou jeunes sans le Bac, nous donnons leur chance à tous ceux qui ont envie de réussir. »

 

Le handicap est une priorité pour tous
Si le handicap fait l’objet d’un tel accueil dans les équipes du groupe, c’est grâce à une politique de sensibilisation engagée et immédiate. « Dès la signature de son contrat, tout nouveau collaborateur se voit remettre une brochure sur les actions de la Mission Handicap et dans le cadre de son parcours d’intégration, il est informé sur la politique handicap de l’entreprise. Par la suite, il peut participer aux Journées Handicap et à leurs ateliers de mise en situation inspirés, comme en 2012, des JO de Londres : tournoi de babyfoot joué avec des lunettes simulant des problèmes de vision, matchs de ping-pong fauteuil… ». Disneyland Paris va ainsi au-delà d’une simple responsabilité employeur et fait réfléchir ses collaborateurs sur le handicap au quotidien. « Parce que nous pouvons tous être touchés à un moment de notre vie par le handicap, nous devons échanger sur ce sujet. C’est comme cela qu’il sera banalisé et qu’il deviendra dans la société, comme ici, une non-différence. »

 

Un parcours d’intégration réussi chez Disneyland Paris c’est…
Celui de Benjamin, un jeune chauffeur poids lourds de 21 ans qui s’est retrouvé en fauteuil après un grave accident de moto et qui a su se construire un nouvel avenir professionnel avec l’aide de la Mission Handicap rencontrée sur le Forum de l’ADA PT en 2011. Aujourd’hui vendeur dans une boutique du Disney Village, il revoit la vie en couleurs et aide la Mission Handicap dans nombre de ses actions.

 

Plus de 500 collaborateurs en situation de handicap 120 recrutements prévus par le 7ème Accord 2011-2013

 

CW

 

Contact
dlp.mission.handicap@disney.com