Spécial Handicap

 

A peine 1 an après avoir ouvert ses portes en 1992, Disneyland Paris s’était déjà doté d’une Mission handicap et avait déjà signé son 1er Accord sur l’insertion des salariés en situation de handicap. Marie-Françoise Arrighi (Maitrise Montpellier III, 91), Chargée de Mission Recrutement Handicap et Maintien dans l’emploi nous en dit plus sur cet engagement pour la diversité.

Marie-Françoise Arrighi (Maitrise Montpellier III, 91) est Chargée de Mission Recrutement Handicap et Maintien dans l'emploi de Disneyland Paris.

Marie-Françoise Arrighi (Maitrise Montpellier III, 91) est Chargée de Mission Recrutement Handicap et Maintien dans l'emploi de Disneyland Paris.

«Tous les métiers sont accessibles »
Pour Disneyland Paris, la diversité n’est pas un mot mais bien une réalité vécue au quotidien par ses 14 000 salariés cosmopolites, valides ou en situation de handicap. « Recruter, ce n’est pas prendre en compte les origines ou l’état de santé du candidat mais bien ses compétences. Tous nos postes, dans nos 500 métiers, sont accessibles aux personnes en situation de handicap. Nous sommes d’ailleurs fiers d’avoir récemment recruté un jeune en fauteuil en tant que vendeur en boutique et une jeune malentendante en tant que chargée RH. S’il a bien sûr fallu adapter leurs postes et leurs environnements de travail, nous ne les avons jamais considérés comme des salariés à part. Ni stigmatisation, ni surprotection mais une vraie politique d’intégration voilà les clés de l’insertion du handicap dans l’emploi. »

 

La sensibilisation contre l’exclusion
L’intégration est d’ailleurs un moteur pour l’ensemble de l’entreprise. « C’est essentiel dans notre politique de recrutement. Lors des entretiens, nous abordons systématiquement la question de la diversité et sensibilisons tous les candidats à notre politique en la matière. Par la suite, nous encourageons nos salariés en situation de handicap à ne pas hésiter à se déclarer en tant que tel : c’est leur droit, il faut les en informer et les y aider. En interne, nous faisons un gros travail de sensibilisation des managers et des chargés de recrutement pour que les entretiens et les prises de postes soient les plus classiques possibles. Ils sont des éléments clés d’intégration, il faut leur faire prendre conscience que le handicap au travail n’est ni un gros mot ni un tabou, ni une barrière, juste une réalité qui nécessite des adaptations. Nous avons également institué un système de parrainage pour tout salarié qui en exprime le besoin. »

 

« A nouvel accord, nouvelle dynamique »
Dans son dernier accord emploi / handicap, le groupe a d’ailleurs souhaité donner une nouvelle dimension à sa politique de la diversité. « Arrêtons de parler du handicap comme d’une charge, c’est aussi une dynamique ! Témoignages, couleurs flashy : aujourd’hui, il faut oser. Lors de la dernière Semaine du handicap, nous étions par exemple promoteurs du stand « Pas de bras, pas de chocolat ». Si certains ont pu trouver l’idée un peu choquante au départ, il s’est révélé comme un lieu d’échanges incroyable grâce à son animateur, un jeune handicapé qui a pu parler en toute simplicité de son quotidien avec un public profondément intéressé ». Communication, échange, partage, sont donc les bases de la diversité made in Disneyland Paris.

 

Prendre conscience de sa personnalité
« Réussir, c’est avoir de la personnalité et savoir qui on est. Disneyland Paris est fait de spectacle et de rêve : c’est une entreprise animée par des gens ouverts, qui aiment faire des choses sérieuses sans se prendre au sérieux. Nous cherchons des jeunes de tout profil qui sauront nous apporter leur dynamisme, leur énergie et leur caractère innovant. Car il ne faut pas oublier que ne pas avoir de préjugé et être ouverts à la différence, c’est ça aussi l’innovation. »

Chiffres clé de la mission handicap :
• 476 salariés en situation de handicap
• 7 accords signés en 18 ans
• 3,62 % taux d’emploi des personnes en situation de handicap

 

CW.

 

Contact
dlp.mission.handicap@disney.com