Tel un dirigeant de PME au sein d’un groupe, le directeur de Business Unit a en main toutes les responsabilités et leviers d’un chef d’entreprise pour gérer son entité. Ce poste polyvalent offre un panorama général sur l’entreprise, du marketing à la gestion des ressources humaines, en passant par la vente et la négociation à la gestion de crise. Découvrez une profession encore trop méconnue.

 

Le directeur de business unit – ou directeur de centre de profit – endosse de nombreuses responsabilités. Il est chargé de définir les objectifs et d’élaborer le business plan avec le directeur général. Il doit également prospecter de nouveaux clients, les fidéliser. Il est en charge de la business unit et assure le reporting ainsi que la rentabilité financière de son périmètre. Il recrute et manage les commerciaux, réalise la veille de son marché et se doit d’anticiper les risques et de mettre en place des actions préventives.

Les compétences clés du directeur de BU (Source : opiiec)

  • Leadership et conviction
  • Adaptabilité et flexibilité
  • Analyse et synthèse
  • Communication orale et écrite
  • Gestion de projet
  • Rigueur et organisation
  • Sens relationnel
  • Animation d’équipe
  • Maîtrise de l’anglais dans un contexte professionnel

 

 

Un métier aux 1 000 visages

Ce métier touche-à-tout a l’avantage d’offrir un panel de missions diversifiées en marketing et communication, gestion des ressources humaines, gestion des risques, vente et négociation, gestion d’entreprise, gestion budgétaire, gestion de crise, veille et analyse.
Au quotidien le directeur de business unit est amené à imaginer et déployer des actions de lobbying, construire des plans de communication, constituer le réseau de ses relations avec les médias.
Il participe également au développement d’ouvrages, de produits et d’événement tout en s’assurant de piloter les risques des projets, de maximiser le niveau de couverture de l’entreprise et de gérer toute crise éventuelle.
Il définit les objectifs commerciaux, analyse les besoins clients et les appels d’offres et rédige les propositions commerciales.
Il anime la prospection commerciale ainsi que ses réseaux. Il s’assure aussi de la gestion administrative et des ressources de son service, estime les coûts et élabore les budgets.

 

Comment devenir directeur de business unit ?

Pour prétendre à ce poste, il est demandé 10 ans d’expérience avec responsabilités managériales. Les directeurs associés, responsables de service, directeurs de département ou de projet peuvent être promus directeur de business unit. Les titulaires d’une formation Bac+5 en école de management sont des profils plébiscités.
La maîtrise d’un anglais parfait est importante dans ce métier puisque le directeur de business unit doit pouvoir échanger avec des clients anglophones, rédiger des mails professionnels.
Dans les évolutions possibles du métier, nous retrouvons des postes comme directeur commercial, directeur général ou directeur administratif

 

Courroie de transmission tant à l’interne qu’à l’externe

Le directeur de centre de profit a de nombreux interlocuteurs. En externe, il s’adresse aux clients et aux fournisseurs, aux partenaires et sous-traitants. En interne, il est en concertation permanente avec le directeur général, le responsable commercial, le contrôleur de gestion, le directeur des ressources humaines, le juriste et le ressource manager.

 

Quel salaire ?
Entre 4 583€ bruts et 8 333€ bruts par mois en France
Source : journaldunet, salaire calculé sur la base de l’étude sectorielle publiée par Hays