Avec l’arrivée des nouvelles technologies et des solutions digitales au sein des entreprises, le directeur des achats est moins un contrôleur des coûts que le créateur de nouvelles solutions pour accroître la performance de la société.

 

Des compétences multiples

Le principal défi du directeur des achats consiste à trouver les meilleures conditions d’achat pour la société, en bonne intelligence avec la direction générale. Métier clé, il est en lien direct avec les fournisseurs, les services commerciaux et les services de production. Il supervise les livraisons et les commandes, tient à jour les stocks et les réapprovisionnements des produits. En veille permanente, il suit l’évolution du marché et les stratégies d’achat de la concurrence.

 

Des défis digitaux à relever

Une large majorité de directeurs achats sont conscients des opportunités d’évolution suscitées par le digital et plus largement par le Big Data. C’est ce qu’a mis en valeur la quatrième édition de l’Enquête Internationale Décideurs Achats 2016 menée par Ivalua, éditeur sur le marché des outils e-Achats. Pour Gérard Dahan, General Manager d’Ivalua, « toutes les fonctionnalités ont été passées au crible pour déterminer à quoi ressembleront les technologie e-Achats dans un futur proche et quels seront les impacts des innovations sur leur fonction. » Interrogés via un questionnaire, plusieurs centaines de directrices et directeurs achats, supply chain, opérations internationaux ont répondu à cette enquête tournée vers le Futur des Technologies Achats. Tous reconnaissent l’impact des innovations e-Achats sur la fonction en termes de stratégie, de processus, mais aussi de risques, de gains et d’opportunités.

 

Les Big Data en appui

Les enseignements de cette étude sont multiples. Grâce à la multitude de données liées aux risques fournisseurs, les directions achats ont désormais la possibilité d’identifier les tendances du marché de manière extrêmement précise. De même, les innovations liées aux outils d’e-sourcing permettent de transférer les informations du marché des fournisseurs vers les acheteurs.
En outre, l‘expérience utilisateur e-commerce et de livraison rapide invite les fournisseurs achats de l’entreprise à coopérer étroitement avec les éditeurs e-achats. « On peut prédire que de cette coopération d’un genre nouveau naîtront les innovations eProcurement les plus importantes des 15-20 prochaines années » assure Gérard Dahan. Enfin, l’étude insiste sur l’importance des innovations liées à l’intelligence artificielle, au machine learning et au data lakes (référentiel de stockage qui conserve une grande quantité de données brutes).

 

Un leader exigeant

Véritable ambassadeur de la marque, en interne et en externe, le directeur des achats connaît avec précision l’expertise de l’entreprise, ses produits et ses différents métiers. Leader charismatique, il marie qualités d’écoute et de rigueur. Pour François Courtin, directeur des achats pour les macro ingrédients au sein de Neovia-groupe InVivo, « la curiosité et une remise en cause régulière sont indispensables pour suivre les évolutions de son domaine d’activité. Face à une conjoncture et à des environnements changeants, il faut savoir s’adapter rapidement ».
Cette fonction est le plus souvent confiée à des personnes ayant dix ans d’expérience dans les achats et doté d’un diplôme d’écoles de commerce ou d’un Master en fonction achats. Ce poste est aussi accessible via une expérience en production ou commercial. C’est moins la technique du métier qui compte que la capacité à comprendre l’expertise de l’entreprise. On estime sa rémunération brute annuelle entre 40 000 et 100 000 €.