Communiqué de presse:

Vendredi 12 mai 2017 – digiSchool a annoncé le nom des grands gagnants de la finale des HYPE Awards, son concours de projets inspirants qui déniche les entrepreneurs de demain.

 

Les 9 graines d’entrepreneurs finalistes (niveau collège à Bac+5) ont pitché leurs projets sur la scène de l’accélérateur de startups Parisien The Family, devant un jury d’experts.

 

Après délibération, le jury récompense les 3 projets suivants :

 

Catégorie HOPE, porteurs de projets de moins de 16 ans

Pauline Petit – Projet En Bouteille Âge – 13 ans : Pauline a imaginé un projet de plateforme qui facilite le recyclage des bouteilles en plastique en articles recyclés de son choix (vêtement…). Elle remporte une bourse d’études de 1 000 euros pour financer ses études supérieures ainsi qu’un programme de coaching dispensé par des coaches de développement personnel certifiés membres de l’association Génération 15-25.

 

Catégorie BUSINESS PUNK, les entrepreneurs de demain

Julien BELIARD – Projet Sammy – 20 ans : Julien a développé l’application mobile du « co-voiturage festif » qui propose, entre amis, de désigner le « Sam » de la soirée et de le récompenser. L’application est en cours de développement.
Julien remporte un MacBook Air, une campagne de communication sur NRJ (radio et sites web) et une place au sein de l’accélérateur de start-ups The Family.

 

Catégorie 2GETHER, initiatives associatives, sociales et solidaires

Vifon DU – Hopcoz – 22 ans : Vifon a créé le Tinder du bénévolat qui facilite la recherche de missions de bénévolat ponctuelles près de chez soi. Il remporte une campagne de presse de lancement orchestré par l’agence Plus2Sens ainsi que des séances de mentoring délivrées par Handicap International.

 

 

« Cette année encore, la créativité et l’enthousiasme des finalistes ont été remarqués, à l’image de Pauline Petit, la cadette du concours, qui s’impose à l’âge de 13 ans seulement ! L’esprit d’entreprendre de nos jeunes est toujours plus présent et nous sommes ravis de le mettre à l’honneur et d’en favoriser l’éclosion », explique Pauline Raud, Directrice de la communication de digiSchool.