Leader dans la fabrication de bouchons en liège technologiques, pour vins tranquilles (DIAM), effervescents (MYTIK) et spiritueux (ALTOP), Diam Bouchage est une filiale d’Oeneo, un groupe au service du monde du vin à travers l’élevage du vin (Tonnellerie Seguin Moreau et société de conseil Vivelys) et le bouchage (Diam Bouchage). Rencontre avec Dominique Tourneix, (SupAgro 82), Directeur Général de Diam Bouchage. – Par Fanny Bijaoui

 

 

Un outil œnologique à part entière

Arrivé au sein du Groupe Oeneo en 2003, en tant que Directeur Industriel, Dominique Tourneix a pris la direction générale de Diam Bouchage en 2005 avec un objectif : redresser l’entreprise et en faire un acteur majeur au service de la filière vinicole. Pari gagné pour ce manager expert passé par l’industrie alimentaire (Mars) et cosmétique (Yves Rocher). « En arrivant, j’avais un avantage : je ne connaissais ni le métier, ni le produit, donc je n’avais pas d’à priori. J’ai eu l’audace de soutenir une stratégie produits qui paraissait invraisemblable à l’époque, et j’ai su convaincre les actionnaires. J’ai proposé l’arrêt de la production et commercialisation de toutes les solutions de bouchage en liège qui comportaient des risques et de concentrer nos efforts sur un bouchon en liège porteur d’une vraie valeur pour les vignerons. C’est la révolution DIAM, la tranquillité de ne pas avoir de risque de goût de bouchon, un sujet récurrent et un vrai souci dans le monde du vin. Grâce à un procédé ingénieux qui n’utilise que du gaz carbonique, nous purifions littéralement le liège en extrayant tous les composés volatils pouvant migrer dans le vin. De plus, nous maîtrisons la structure du bouchon qui laisse passer plus ou moins d’oxygène dans la bouteille pour faire évoluer le vin comme le vigneron le souhaite au cours de sa garde. Ainsi nous avons réussi à transformer le bouchon, qui était un produit de commodité, en un outil œnologique. Le vigneron dispose d’un choix varié de bouchons DIAM selon la performance mécanique souhaitée et selon la façon dont il veut faire évoluer son vin, une performance non réalisable avec des bouchons en liège traditionnels. »

© Richard Sprang

© Richard Sprang

Des collaborateurs éclectiques

Hormis la construction d’un contenu technique et crédible, le Directeur général a ouvert l’entreprise à des collaborateurs venus d’horizons variés. « J’ai tenu à faire évoluer les effectifs de l’entreprise. Ainsi, l’équipe de dirigeants compte des personnes issues de grandes entreprises françaises, de l’industrie alimentaire, chimique, de la plasturgie et la pharmacie. Ils ont tous des approches différentes et des savoir-faire qui enrichissent Diam Bouchage. J’essaye de laisser à mes collaborateurs la liberté d’agir, de prendre des risques et même d’échouer car l’on apprend autant de ses erreurs que de ses succès. L’écoute est la première qualité d’un manager. Il faut réussir à intégrer les messages des collaborateurs sans renier ses propres valeurs. »

« Je crois plus aux carrières qui s’inscrivent dans la durée au sein d’une entreprise car  il faut du temps pour imprimer sa marque »

 

La réussite : de l’ambition et des compétences

« Le dirigeant a un rôle clé mais souvent, on ne mesure vraiment l’impact de ses décisions stratégiques que longtemps après son arrivée dans l’entreprise. Je suis partisan de carrières qui donnent le temps nécessaire pour imprimer sa marque. Dans le secteur B to B, qui plus est dans le Monde du Vin, il faut donc construire dans la durée et accepter de se soumettre au cycle de vie de la vigne et au temps long pour « élaborer le vin ». Nous sommes des fournisseurs d’emballage pour un produit alimentaire, le vin. Il est important d’avancer vite, mais aussi d’être patient. Les qualités pour être un bon dirigeant ? De l’ambition, de l’intuition et se sentir capable d’assumer. C’est un équilibre entre motivation et compétences. En croyant à ce que l’on fait, on finit par réussir. »

 

Un Professeur ou une figure marquante de votre réussite ?

Le professeur de prospective économique au CNAM, Michel Godet, qui m’a enseigné l’approche prospective qui permet d’envisager les futurs possibles avec audace et volonté.

 

Chiffres clés
1,7 milliards de bouchons vendus
108 millions d’euros de CA
330 collaborateurs

 

Contact :
Magali Spürling, DRH : spurling@diam-bouchage.com