Vous êtes reçu dans l’école de vos rêves, vous sillonnez votre  future nouvelle ville dans les moindres recoins pour y trouver les meilleurs spots mais vous galérez encore pour trouver un logement ? Voilà tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer dans la quête du Graal.

 

Le bouche à oreille est un de vos meilleurs alliés pour trouver l’appart’ de vos rêves. Alors soyez à l’affut : un de vos potes part à l’étranger pour un an, un ami de vos parents a une chambre de service… tendez l’oreille et sautez sur toutes les bonnes opportunités.

Votre logement se trouve aussi peut-être au fond de votre poche ! Munissez-vous de votre smartphone pour surfer sur les plateformes spécialisées. Lokaviz (Crous Logement), ImmoJeune et Studapart vont révéler le Stéphane Plazza qui sommeille en vous. Mais attention aux photos instagramées et autres descriptifs trop élogieux : dans tous les cas rendez-vous sur place (ou déléguez cette tâches à une de vos connaissances)  pour voir le bien en détails.

Coloc…

Vous êtes fan de l’Auberge Espagnole ? La coloc est faite pour vous ! Mais avant de partager les soirées (et le frigo) avec des potes, encore faut-il remplir quelques formalités. D’abord, être signataire du bail (au risque sinon de devoir quitter le logement en même temps que le celui ou celle qui l’a signé). Vous devrez aussi fournir au propriétaire : des justificatifs de ressources, la caution éventuelle d’un tiers et un mois de loyer d’avance. Attention toutefois à ne pas donner des infos trop personnelles que le propriétaire n’est pas en droit de vous demander. Il veut voir votre extrait de casier judiciaire ou votre relevé bancaire ? Passez illico votre chemin ! En revanche, comme pour tout logement dont vous serez locataire, n’oubliez pas de souscrire une assurance habitation (c’est O-BLI-GA-TOI-RE) impérativement effective le jour de votre entrée dans les lieux.

>>> Tout savoir pour réussir votre coloc avec Cédric Brochier, porte-parole d’ Appartager, site leader de la colocation en France

…Ou solo ?

La résidence étudiante est aussi un incontournable. Renseignez-vous auprès du Crous de votre région. De la chambre de 10 m² meublée avec douches collectives, au studio tout équipé pour 2 personnes, l’offre est beaucoup plus diverse (et qualitative) qu’on ne peut le penser. Des logements principalement destinés aux étudiants boursiers, aux étudiants en mobilité accueillis dans le cadre de programmes d’échanges universitaires et aux étudiants handicapés moteur ou malvoyants titulaires d’une carte d’invalidité à 80 %. Rendez-vous sur votre Dossier Social Étudiant (DSE) pour toutes les formalités.

Et pourquoi pas chez Mamie ?

Vous cherchez un logement à un prix imbattable et vous aimez rendre service ? Pensez à la cohabitation intergénérationnelle. Pour arrondir leur retraite ou tout simplement pour rester en contact avec la jeunesse, de plus en plus de personnes âgées louent une chambre ou une partie de leur logement à un étudiant. Côté règles de cohabitation, vous avez le choix : indemnité d’occupation ou logement gratuit contre petits services quotidiens, engagement de présence quelques soirs par semaine… LE bon plan pour être logé au cœur des grandes villes étudiantes ! Pour trouver la mamie ou le papy qu’il vous faut, rendez-vous sur https://reseau-cosi.org/

Combien ça coûte ?

Avec la loi sur l’encadrement des loyers, vos chances de trouver un logement pas trop cher se multiplient. Le loyer reste malgré tout un peu au-dessus de vos moyens ? Pensez aux aides au logement. Pour être éligible aux APL, ALS et ALF, quatre conditions à remplir : être ressortissant français (ou justifier d’un droit ou d’un titre de séjour si vous êtes étranger), louer un logement décent, ne pas être parent avec son propriétaire et avoir des ressources inférieures à certains plafonds. Pour calculer vos droits, munissez-vous de votre contrat de location, du montant de vos revenus sur les deux dernières années, d’un RIB et rendez-vous sur le simulateur de la Caf. Attention, si vous percevez une aide au logement, vous n’êtes plus considéré comme un enfant à charge pour vos parents. Alors n’oubliez pas d’en parler avec eux en amont.

Si vous avez trouvé votre bonheur à Paris, vous pouvez aussi bénéficier (sous certaines conditions) d’une caution lors de la signature d’un bail avec le dispositif Visale ou d’une aide de la Ville de Paris pour votre installation dans le privé via l’A.I.L.E et le dispositif Paris Logement.

Gardez l’œil ouvert 

Vous avez trouvé un loyer dans votre budget : félicitations ! Mais n’oubliez pas de jeter un œil attentif sur les charges (gardien, ascenseur, entretien des parties communes…) et les dépenses annexes (eau, électricité, chauffage…). Quand le budget est serré, un sixième sans ascenseur ou un gros pull reprennent tout leur charme ! Dans tous les cas, ne versez jamais un centime avant d’avoir obtenu un engagement écrit de votre propriétaire.