De nombreuses entreprises n’intègrent pas encore assez le Design dans leur stratégie de développement et d’innovation. Souvent perçu à tort comme une simple affaire d’esthétique, en réalité il englobe beaucoup plus que des concepts créatifs et des idées graphiques. Le Design est un réel booster d’image et de valeurs. Il conduit souvent à l’innovation et offre une meilleure qualité de vie grâce certes à des produits/services innovants mais surtout des expériences nouvelles.

 

87 % des entreprises ayant recours au Design perçoivent une augmentation de leur chiffre d’affaires contre 75 % en 2010. (sources : Extrait de l’étude réalisée par A.P.C.I., mai 2010)

Aujourd’hui, l’entreprise ne cherche plus à convaincre l’utilisateur d’acheter pour acheter. Désormais son produit ou service est créé pour répondre à de vrais besoins/insatisfactions même inconscients. Plus le Design est ancré dans la stratégie de développement d’une entreprise, plus il portera ses fruits en terme de chiffre.

 

Le secret est-il détenu par les jeunes pousses ?

Les startups à fort potentiel de croissance semblent avoir bien compris la nécessité des compétences en Design pour leur développement et une insertion sur les marchés réussite. Une étude publiée par la société de placement de capital NEA, révèle que 87 % des startups affectionnent une attention particulière au Design de leurs produits et leur écosystème digital (sites, réseaux sociaux, applications). De plus, 85 % d’entre elles comptent au moins une personne diplômée en Design dans leur équipe. Selon les start-ups interrogées, le Design favoriserait l’engagement des consommateurs mais aussi d’augmenter la vitesse du cycle de renouvellement de leurs produits ou services. Devenu un aspect incontournable pour favoriser l’innovation et la compétitivité, il a par ailleurs trouvé sa place dans la déclaration d’objectifs de l’industrie européenne depuis quelques années déjà.

 

 

« … le Design Thinking n’est pas seulement l’apparence et la sensation visuelle. Le Design est la façon dont le produit fonctionne. Steve Jobs

 

Le Design Thinking est très répandue chez les designers, souvent privilégiée pour répondre à des problématiques complexes en proposant des solutions intelligentes.

Il repose sur l’imagination de nouveaux concepts, l’intuition humaine, la logique, l’analyse et la remise en question de manière permanente afin de comprendre et répondre précisément aux besoins du consommateur même si celui-ci était jusque-là inexistants.

Apple est bien évidement un maître de cette technique. Le Design Thinking est ancré dans leur ADN pour innover de manière constante. Que ce soit dans des stratégies d’entreprise ou dans les processus de développement produit, elle n’hésite pas à remettre constamment tout en question lors de processus créatifs.

 

(c) LetItBe

La créativité au service de l’image et des performances

Les entreprises qui encouragent la créativité multiplient leurs parts de marché par 1,5 et produisent 10 fois plus de contenu.

Une marque dans la course de l’innovation doit aussi avoir des valeurs esthétiques pour offrir des expériences attractives. La créativité et le Design en entreprise permettent de construire des relations personnalisées et de les entretenir. C’est à partir de ce moment que les consommateurs font des choix en fonction de leurs préférences et besoins. Le Design permet de comprendre ces besoins et de proposer des solutions adaptées. Une fois la solution mise au point, le Design ne s’arrête pas là : il est très important de produire du contenu pour en faire la promotion. Ce contenu doit être à l’image des valeurs de la marque. Les designers interviennent donc depuis la phase de conceptualisation en passant par la phase de production, ils veillent également à la bonne promotion de la marque et réinvente son image.

 

 

Directeur de l’innovation, nouvelle colonne vertébrale de l’entreprise

Directeur de l’innovation : des compétences dures au soft skills, le point sur les qualités essentielles pour exercer ce métier qui a le vent en poupe

Millennials, quadras, seniors… Qu’attendons-nous du monde de l’entreprise ?

Humain, technologies. Les collaborateurs de différentes générations sont-ils sensibles aux mêmes problématiques dans l’entreprise ? Qui de leur approche du monde du travail ? Enquête.

Millennials, quadras, seniors… Qui sont-ils ?

Millennials et profils plus seniors : même combat ? Quête de sens, autonomie… Les aspirations des collaborateurs seraient les mêmes, quel que soit leur âge. Enquête.

Les 7 grands travaux des universités

Rénover la pédagogie, améliorer l’orientation et l’accueil des étudiants, développer la recherche et rayonner à l’international pour trouver un nouvel élan

Intelligence émotionnelle VS intelligence artificielle

Intelligence émotionnelle VS intelligence artificielle. Le manager face à l’IA. Michelle Veyssière et Rolan Robeveille, auteurs du livre Manager l’IA, arbitrent le combat.

Mon manager a un cœur !

La carotte et le bâton, c’est fini ! Le leadership moderne doit se fonder sur l’humain, la bienveillance, le respect et l’altruisme.

Où t’es, diversité, où t’es ?

Des différences culturelles aux différences générationnelles, les défis du DG de demain sont nombreux. Comment fédère-t-il ses collaborateurs ? Hélène Langinier (EM Strasbourg) répond.

Le management around the world

Comment le manager interagit-il avec ses collaborateurs en Allemagne, au Japon ou en Angleterre ? Décollage immédiat avec Hélène Langinier (EM Strasbourg) et le docteur Ricardo Azambuja (Rennes School of Business).

Viser la lune, ça ne nous fait pas peur !

Focus sur l’industrie aérospatiale, un secteur en pleine révolution, porté par le New Space et les nouveaux challenges de la space economy

Management, tech et collaboratif : le cocktail gagnant du DG du futur

Comment le manager trouve-t-il l’équilibre Homme-machine ? Quels sont ses atouts pour affronter ses nouveaux défis ? Christophe Clavé (INSEEC), répond.