Diplômé de l’Executive MBA d’ESCP Europe en 2017, Alexandre Michel s’est très vite réorienté pour travailler sur son projet de fin d’étude : Ablution Container – Diepsloot – South Africa. Avec ce produit, l’alumnus de l’école de commerce compte offrir aux habitants des Townships des blocs sanitaires. Rencontre.

 

En quoi consiste concrètement votre projet ?

Notre ambition, c’est de fournir aux habitants des bidonvilles d’Afrique du Sud un lieu décent dans lequel ils pourront prendre une douche chaude et aller aux toilettes. Cela paraît anodin mais l’hygiène redonne leur dignité aux hommes. Ces blocs sanitaires seront complètement autonomes en énergie grâce au soleil et à la biomasse. L’objectif est de ne dépendre d’aucun gouvernement et d’être indépendant en alimentation électrique ainsi que sur la gestion des déchets. Nous voulons créer des blocs sanitaires avec des matériaux facilement disponibles sur le marché.

Comment tout a commencé ?

Nous avons réalisé ce projet dans le cadre de l’International Consultancy Project de l’Executive MBA à ESCP Europe. Il s’agit d’un dispositif pluridisciplinaire d’un an qui porte sur des enjeux stratégiques réels proposés par les entreprises. J’ai rapidement opté pour le sujet proposé par Daisy McDonald, une élève qui vient d’Afrique du Sud. C’est une fille formidable, une auto-entrepreneuse qui a continué à travailler sur ce projet avec ses fonds propres. Ce produit est très bien pensé et très intelligent.

Pourquoi avoir flashé sur ce projet ?

Dans le cadre de cet Executive MBA, il y a des projets qui auraient été plus marquants sur mon CV. Mais j’ai préféré celui-ci ; de l’entreprenariat au service des plus fragiles. De plus, j’ai vécu au Sénégal pendant plusieurs années et cette vibration de l’Afrique est toujours présente en moi. Daisy McDonald avait également ce quelque chose dans son attitude qui m’a convaincu de la rejoindre.

Où en est-on aujourd’hui dans l’avancement des blocs sanitaires ?

Nous allons démarrer le prototype et essayer de récolter 700 k€. Sur l’approche technique, nous avons plusieurs points à valider notamment sur les biotechnologies nécessaires notamment dans le traitement des déchets. Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, ce sont des profils pour nous aider à finaliser la mise au point du réacteur biogaz et pour travailler sur les panneaux solaires. Nous recherchons aussi des gens compétents en architecture. D’ici 5 ans, nous prévoyons d’embaucher près de 800 personnes, dont des managers. Nous allons également intégrer les habitants des bidonvilles en leur proposant des emplois pour leur redonner du pouvoir d’achat. Le projet démarre en Afrique du Sud, mais nous aimerions le développer en Afrique de l’Ouest. À terme, nous allons proposer des blocs sanitaires dans tous les pays qui ont besoin de ces infrastructures.

Quels ont été les apports de l’Executive MBA pour construire un tel projet ?

ESCP m’a permis de rencontrer des gens aux parcours fantastiques et aux caractéristiques culturelles très éloignées des miennes. L’école m’aura également appris à être attentif aux émotions des autres. D’un point de vue plus pédagogique, la formation m’a apporté des notions importantes en finance. Maintenant je sais travailler sur les différentes composantes d’un bilan financier. J’ai réalisé une analyse stratégique très poussée et ESCP Europe m’a notamment aidé sur le PESTEL [analyse Politique, Économique, Sociologique, Technologique, Écologique et Légal, NDLR] et l’analyse des micro-forces, sur les acteurs en place sur le marché et au sein des bidonvilles.

Pour participer à ce projet, contactez Alexandre Michel : alexandre.michel@hygiene4dignity.com