Grand Paris, Jeux Olympiques, Aiguille du Midi… Schindler, n°1 de l’ascenseur, est au cœur de tous les projets urbains des 10 prochaines années. Des défis technologiques au cadre de travail, Marie Siewertz (Université Paris Sud 2006, IAE Paris 2007), DRH de Schindler France, nous dévoile les coulisses d’une entreprise idéale pour les jeunes diplômés.

 

Qui a dit que l’univers de l’ascenseur n’était pas innovant ? Ces dernières années, Schindler a réinventé ce qui est aujourd’hui le premier mode de transport des Français. Musique, écrans, diffuseurs de parfum… Les projets pour améliorer le confort de ses usagers sont nombreux ! Outre l’expérience utilisateur, Schindler mise aussi sur la technologie au service de la maintenance prédictive. « Avec les ascenseurs connectés, nous pouvons récolter et analyser les informations sur les appareils et intervenir avant que ne survienne une panne. C’est pourquoi nous avons grandement besoin d’ingénieurs. »

Porte ouverte à l’innovation

Ascenseur, escaliers mécaniques, monte-malades, trottoirs roulants… Les innovations de Schindler touchent tous les secteurs, des aéroports aux gratte-ciel, en passant par les hôpitaux et les gares. Après s’être attaqué à l’ascenseur de l’Aiguille du Midi, Schindler travaille actuellement sur la mise en place d’escalators dans le métro parisien. Et ce n’est pas tout. Avec le Grand Paris et les infrastructures nécessaires à l’accueil des Jeux Olympiques, les talents qui rejoindront Schindler ne risquent pas de s’ennuyer ! « Rejoindre Schindler, c’est être acteur du paysage urbain, mais aussi acteur de l’innovation ! »

L’ascenseur social

Chez Schindler, la mobilité n’est pas qu’un enjeu technologique, elle est également ancrée dans les process. Marie Siewertz en est un bel exemple puisqu’elle a occupé 4 fonctions différentes en 9 ans ! « Le Schindler Career Development Program m’a ouvert de nombreuses opportunités en France, mais également à l’étranger. Le tiers de notre COMEX est issu de ce programme qui cible les hauts potentiels. C’est un réel booster de carrière. »

Une révolution numérique

Outre les projets innovants, la révolution digitale touche également Schindler. Avec des partenariats comme Huawei ou Apple, qui fournit notamment les terminaux des techniciens, l’entreprise mise sur la technologie pour permettre à ses talents d’évoluer dans un cadre idéal. Le symbole de cette transformation digitale se nomme le Quartz. Ce nouveau siège « révolutionnaire », ouvrira ses portes en 2020. « Ce nouveau bâtiment sera le fruit de notre révolution numérique. Il deviendra un hub de connectivité technologique et humaine au service d’une plus grande collaboration. Une notion très importante pour nous. »

Tentés par l’aventure ?

Des grandes tours de La Défense aux immeubles d’habitations, Schindler regorge de projets et recrute massivement tant des techniciens, que des diplômés de business schools ou d’écoles d’ingénieurs. « Nous ciblons avant tout des personnalités, des profils agiles, qui n’ont pas peur de sortir du cadre. » Pour accompagner sa transformation, l’entreprise recherche des talents qui font preuve d’ingéniosité et qui n’ont pas peur d’être mobiles pour occuper un poste dans l’un des 100 pays où est implanté le groupe.

#MonSuperPouvoir « Les hommes et les femmes font les succès d’une entreprise. C’est pourquoi j’ai toujours placé la dimension humaine au sommet de mes priorités. On réussit toujours mieux à plusieurs, grâce à la force du collectif. La prise de risque et le fait d’être soi-même ont également été des atouts dans ma carrière. »

Ce que vous retenez de votre expérience à l’université ? « L’Université Paris-Sud m’a donné les clés de compréhension de l’environnement dans lequel j’évolue. Je garde également un très bon souvenir de cet établissement qui, à l’époque, m’a permis de concilier ma vie d’étudiante et ma vie de jeune maman. »

Chiffres clés : 100 pays / 64 000 collaborateurs dans le monde, dont 3 000 en France / CA France 2017 : 450M€ / 130 000 équipements maintenus en France

Contact : marie.siewertz@schindler.com

DSI : c’est qui le patron de la donnée ?

Qui est vraiment le Directeur des Systèmes d’Information ? Pièce maîtresse de la performance de l’entreprise, quelles sont ses compétences clé ? Portrait-robot

Le secret marketing de BDR Thermea ? La chaleur humaine !

Yves Lichtenberger, Directeur Marketing du groupe, vous prouve que le fabricant de chauffage a tous les atouts pour vous séduire.

Vivez une aventure agro-industrielle chez Axéréal

Pierre Toussaint, directeur Commercial, Marketing et Qualité d’Axéréal, partage la recette du succès de la collectivité agricole.

BNP Paribas Asset Management : digitalement vôtre

Vous êtes passionné d’IT ou data addict ? Alors BNP Paribas Asset Management est The Place To Be. QVT, challenges, ambiance de travail… Christophe Lepage nous dit tout !

Naviguez au cœur de la collaboration du futur avec Airbus

Connectez-vous au futur avec Philippe Devos, Senior Director, Strategic Campaigns & Government Affairs de Secure Land Communications chez Airbus.

Hackez le futur avec la prospective

Technologies, économie, conflits… Pour contrer les incertitudes, dans un monde en constant mouvement, une seule solution : la prospective

Natixis : la transformation commence par celle de ses équipes

Au cœur de la transformation digitale de Natixis avec Luc Barnaud, directeur Digital & Technologie, et Pierre Leger, Expert Leader 89C3R Innovation LAB.

La Poste en mode collaboratif

Passer d’une structure hiérarchique à un mode collaboratif est le défi relevé par Marc BONNIN, Directeur des services collaboratifs du groupe La Poste.

IMT Atlantique fait une belle percée dans les classements

Nouvelle née parmi les écoles d’ingénieurs, IMT Atlantique est très engagée dans la promotion de son nouveau positionnement et de sa marque. Les classements sont un outil parfait pour cela comme en témoigne Anne Beauval, sa directrice déléguée....

Métropolisation de l’emploi : les métropoles concentrent près de la moitié des offres d’emploi

Alors que la question de l’égalité des territoires est au centre de tous les débats, la société HelloWork (ex-groupe RegionsJob), l’acteur de référence sur le marché de l’emploi, du recrutement et de la formation sur Internet en France publie une étude sur le phénomène de métropolisation de l’emploi dans l’hexagone.