Année après année, Sciences Po confirme son attractivité. Toutes les procédures d’admissions (examen, procédure internationale et Conventions éducation prioritaire – CEP) voient leur nombre de candidats augmenter.

 

« Avec une hausse totale des candidatures de 7 % par rapport à 2015, le bilan des admissions 2016 confirme sans conteste la progression de l’attractivité des formations de Sciences Po et la capacité de l’école à élargir sa vision », se réjouit Cornelia Woll, directrice des études et de la scolarité. Dans le détail, toutes les procédures d’admissions : examen, procédure internationale et Conventions éducation prioritaire (CEP) voient leur nombre de candidats augmenter.

 

Des admissions plus nombreuses, à tous les niveaux

« Sciences Po accroît son attractivité, dès le Collège universitaire, auprès des lycéens, précise Anne Lesegretain, directrice des admissions. Ils étaient 10 145 à se présenter à l’entrée au premier cycle, toutes procédures confondues et doubles diplômes inclus, soit une augmentation de 10% ». Depuis 2010, ce sont ainsi plus de 5 000 lycéens qui présentent l’examen d’entrée à Sciences Po chaque année.

 

Les admissions en Master, elles, affichent une hausse de 2 % par rapport à 2015. « A noter, que les trois quarts d’une promotion d’admis en master le sont par la voie des doubles diplômes internationaux ou de la procédure internationale, ajoute Cornelia Woll. Ils étaient environ la moitié en 2009. Cette hausse importante (+ 117 %) témoigne de la forte internationalisation des profils des étudiants et du succès des 38 doubles diplômes. »

 

Attirer sur tous les territoires

Sciences Po ayant fait le pari de la mixité et de la pluralité des talents, l’ouverture de l’examen d’entrée au Collège universitaire à l’ensemble du territoire était une nécessité. Les épreuves écrites sont aujourd’hui organisées à Paris, Poitiers, Nancy, mais aussi en Martinique, en Guadeloupe et à la Réunion. L’école affiche ainsi une diversité au niveau national, aussi bien sociale que territoriale.

 

La diversité des étudiants est toujours plus forte : les admis sont issus de 1 020 lycées en France et à travers le monde contre 878 en 2015. En France, ils sont désormais plus nombreux à venir des régions hors Île-de-France et la majorité des admis ont intégré un campus en région.

 

A l’étranger, l’attrait pour Sciences Po ne se dément pas : les étudiants viennent de 154 pays à travers le monde, Collège universitaire et Masters confondus, contre 142 en 2014. « Ces chiffres sont le résultat d’un gros effort de communication de la part de l’école mais aussi le fruit de nos partenariats, des doubles diplômes noués avec des universités internationales prestigieuses, du rayonnement du réseau des anciens, de la segmentation de notre offre de formations… Tout cela nous a permis d’être plus visible à l’étranger » analyse Cornelia Woll.

 

Des atouts invariables

« Une formation pluridisciplinaire avec une grande ouverture à l’internationale (avec la troisième année à l’étranger obligatoire), une offre d’enseignement variée et cohérente, qui peut se décliner à l’envie sur différents campus en région et le choix entre sept écoles pour poursuivre en master et se spécialiser… » Pour Anne Lesegretain, « les atouts de Sciences Po sont nombreux et expliquent cette attractivité croissante. »

Et si Sciences Po attire des candidats toujours plus nombreux, le nombre de places, lui est toujours restreint et cette stabilité est garante de l’excellence du profil des étudiants admis.

 

 

Info bulles

16 669 candidats en 2016

59 % des femmes parmi les admis

Les candidats sont issus de plus de 1 000 lycées de France et du monde

 

 

Des jeunes dip très prisés

Approche pluridisciplinaire, doubles compétences, aisance linguistique, expérience multiculturelle : les profils des étudiants de Sciences Po sont particulièrement appréciés par les recruteurs, dans des secteurs très variés. ( Cf p. XX « Un diplôme et un job en poche »)