A côté des disciplines traditionnelles enseignées originellement, les écoles de management se sont progressivement mises à enseigner l’entrepreneuriat depuis plusieurs années. Le recrutement d’enseignants-chercheurs en entrepreneuriat, la création de filières en entrepreneuriat et d’incubateurs étudiants ont ainsi fleuri. Cet enseignement de l’entrepreneuriat a parfois conduit à faire passer au second plan l’innovation et la créativité.

Horizon 2020 et Innovation 2030
Le programme de recherche et d’innovation de l’Union Européenne pour la période 2014-2020, Horizon 2020, a pour ambition de « renforcer la position de l’Union Européenne dans le monde dans les domaines de la recherche, de l’innovation, et des technologies », « assurer la compétitivité de l’Europe », « renforcer l’attractivité de l’Europe de la recherche » et « apporter des éléments de réponse aux défis de société. » En parallèle de la participation à Horizon 2020, la France a installé la commission Innovation 2030. En plus de proposer sept ambitions d’innovation pour la France, le rapport de cette commission pose le « principe d’innovation » qui devrait permettre notamment de « tenter l’innovation (…), réapprendre à oser, à accepter le risque et donc l’échec. »1

 

Oser, accepter le risque et l’échec
Tenter l’innovation, réapprendre à oser, accepter le risque et l’échec sont les ambitions fortes d’un enseignement de l’innovation dans les écoles de management. L’enseignement de l’innovation, qui s’accompagne nécessairement d’une appréhension à la créativité, a pour but de poser les bases d’une culture de l’innovation la plus large possible et y compris dans le marketing, la finance, les ressources humaines.
Forts d’une solide culture de l’innovation, certains des étudiants des écoles de management pourront par la suite devenir des entrepreneurs. Faire d’une super idée un super business2 suppose évidemment de disposer d’une (super) idée. L’apprentissage à la créativité et à l’innovation doit permettre de faire émerger des idées et des super idées. Cet apprentissage doit non seulement permettre aux étudiants de penser à l’extérieur de la boîte – le fameux « thinking outside the box » – mais également d’adopter une approche « problems finding » davantage qu’une approche « problems solving ». Les écoles de management ont parfois trop tendance à faire de leurs étudiants des individus bons à résoudre des problèmes donnés en utilisant l’ensemble des modèles et théories enseignés mais moins enclins à trouver des problèmes nouveaux. Les deux ne s’opposent pas : c’est de la connaissance des modèles, des théories, des innovations passées dans des industries diverses ou de bonnes pratiques sectorielles que les idées et solutions créatives et innovantes émergent le plus souvent.

 

Une école de management comme un laboratoire d’innovation et de créativité
Afin de répondre à la mission du Groupe ESC Troyes, créativité, innovation et entrepreneuriat sont imbriqués dans les enseignements de tous les programmes. La présence d’une école de Design dans le Groupe ESC Troyes facilite le développement de la créativité et de l’innovation des étudiants. La coopération entre les enseignants en design et en management lors des divers enseignements permet de faciliter la mise en place d’un environnement propice à la créativité, à l’innovation, à la prise de risque, à l’acceptation de l’échec et plus globalement un environnement propice pour tenter l’innovation. Les étudiants des programmes du groupe participent ainsi régulièrement à des séminaires, enseignements et événements au cours desquels l’ambition pédagogique est d’améliorer la capacité des étudiants à raisonner différemment, à devenir davantage créatif et innovant, à la fois pour leur propre épanouissement mais également afin d’essaimer leurs compétences sur le territoire. Par exemple, les étudiants en management et en design participent à une épreuve de créativité sur un format de longue durée ou à un concours de business plan. En première année, l’ensemble des étudiants des bachelors ont des cours communs, ce qui permet de mixer très tôt les différentes cultures représentées dans le Groupe ESC Troyes.
Ces enseignements sont également encadrés par un Laboratoire d’Innovation Pédagogique dont l’une des missions est d’accompagner l’innovation pédagogique des enseignants du Groupe ESC Troyes afin de rendre les étudiants plus innovants et plus créatifs. Pour ce faire, le Design Thinking est utilisé dans la conception des nouveaux cours et programmes.
Enseigner l’innovation et la créativité dans une école de management, comme cela se fait au Groupe ESC Troyes, consiste en la création d’un environnement, d’une culture qui s’appuie sur des fondamentaux mais desquels il faut apprendre aux étudiants à s’éloigner afin d’imaginer et de concevoir des solutions innovantes et de nouveaux problèmes.

 

1. Rapport de la commission « Innovation 2030 » présidée par Mme Anne LAUVERGEON, http://www.elysee.fr/assets/pdf/Rapport-de-la-commission-Innovation-2030.pdf, Juillet 2104
2. Harvard Business Review Août-Septembre 2014

 

Par Didier Calcei,
Responsable du laboratoire d’innovation pédagogique du Groupe ESC Troyes, Enseignant chercheur
didier.calcei@get-mail.fr