Première édition à 4 ! Avec l’arrivée d’EM Strasbourg et de Rennes School of Business aux côtés de NEOMA BS et de KEDGE BS, la banque d’épreuves ECRICOME 2020 s’annonce des plus riches pour les candidats qui s’y frotteront en avril prochain. Le point sur les infos clés à ne pas rater.

 

Dynamisme et complémentarité. Tels sont les maitre-mots des quatre écoles désormais membres d’ECRICOME. Couvrant une bonne partie du territoire, ces quatre établissements accrédités ont en effet en commun une forte dimension internationale et recherche. Un élément qui participe aux perspectives et au bilan de la banque d’épreuves. Avec un total de 13 687 candidats (pour 3 295 places proposées), ses différents concours (ECRICOME PREPA, Tremplin 1 et 2 et ECRICOME Bachelor) ont en effet affiché une stabilité quasi parfaite en 2019. « Et avec l’arrivée de nos amis, nous avons encore plus d’ambitions ! » déclare José Milano, directeur général de KEDGE BS.

>>> José Milano, DG de KEDGE BS vous raconte son histoire avec la business school

Des chiffres encourageants

De quoi susciter la confiance de Delphine Manceau, DG de NEOMA BS et présidente d’ECRICOME. « En 2019, le concours ECRICOME PREPA est resté leader en nombre de candidatures CPGE avec plus de 8 000 candidats. La part de marché sur les 2A de CPGE a même augmenté de 2.1 points et toutes les places ont été pourvues au SIGEM. » En 2020 4 015 places seront ouvertes pour le PGE avec + 50.2 % de places au concours portant ainsi à 25 % du SIGEM le nombre de places ouvertes par ECRICOME PREPA.

>>> Découvrez l’interview Flash de Delphine Manceau, DG de NEOMA BS et présidente d’ECRICOME

ECRICOME, ça me coûte combien ?

Pas d’augmentation drastique des tarifs pour autant ! Partant sur le principe d’une inscription commune à tous les concours de la banque d’épreuves, ECRICOME n’a pas pour autant fait exploser ses tarifs. Augmentation prévue en 2020 : +10 € pour ECRICOME PREPA et ECRICOME LITTERAIRES (soit respectivement 295 € et 150 €). Les inscriptions à Tremplin 1 et 2 ont même baissé de 30 €. Quant aux boursiers (qui représentent aujourd’hui 26 % des candidats), la gratuité reste de mise. Même s’ils devront toujours s’acquitter des 30 € de frais administratifs.

What’s new ?

Pour ECRICOME, la stabilité n’est pas antinomique de nouveauté. La dématérialisation s’impose ainsi comme un grand défi pour 2020. « En 2019, nous avons dématérialisé l’intégralité des copies du concours, soit 47 000 copies. Des professeurs volontaires ont ainsi pu tester la correction dématérialisée et leurs retours ont été très positifs. Ils ont notamment apprécié la sécurité, la flexibilité et l’intuitivité offertes par ces nouveaux outils. » Grâce à un partenariat avec EXATECH, la correction en ligne des copies et des tests sera mise en place pour tous les concours en 2020.

Cap sur l’international

« Si nous sommes sur un marché national où le nombre d’étudiants est stable, la démographie internationale des étudiants est très favorable.  La volonté d’ECRICOME est de s’appuyer sur ces opportunités et sur ses écoles basées sur l’excellence et la recherche pour devenir une référence du recrutement dans le monde », indique Herbert Casteran, DG de l’EM Strasbourg BS. Car il ne faut pas oublier que les business schools françaises sont un fleuron de l’enseignement supérieur français, reconnu à l’international », insiste Delphine Manceau.

Autre changement de taille : le format de l’oral de langue vivante. Adieu l’audio, bonjour la vidéo ! « En optant pour une épreuve basée sur des vidéos internationales réelles, nous nous adaptons aux modes de consommation d’information actuels des jeunes. » Au programme : 12 langues proposées et des sujets contemporains allant de la culture à la société en passant par le business et l’environnement. « Tout notre écosystème est pensé pour les candidats. Appli mobile, site portail, centre d’entrainement gratuit : la convivialité et la facilité d’utilisation de nos outils digitaux fait partie de nos grandes forces », ajoute Delphine Manceau.

Et le Bachelor dans tout ça ?

Avec l’arrivée de ses deux nouveaux membres le concours ECRICOME BACHELOR regroupe désormais 3 programmes Bachelor en 3 ans : la Bachelor Affaires internationales de l’EM Strasbourg BS, le KEDGE Bachelor et l’International Bachelor Program in Management de Rennes School of Business. Des formations postbac qui intègreront ParcourSup. « Les candidats feront un vœu unique pour le concours et huit  sous-vœux selon leurs choix de campus » précise Thomas Froehlicher, DG de RSB. Dans cette optique et pour garantir l’égalité d’accès à la formation supérieure en grande école, les quatre épreuves du concours pourront être dématérialisées pour les Ultramarins et les Français de l’étranger.

>>> Découvrez l’interview Flash de Thomas Froehlicher, DG de Rennes School of Business