Communiqué de presse :

L’Écurie Piston Sport Auto (EPSA), association étudiante composée d’élèves-ingénieurs de l’École Centrale de Lyon, présentera le 10 avril à Écully son nouveau prototype, Optimus, une voiture à mi-chemin entre le kart et la Formule 1, puissante et légère.

 

Pour l’édition 2019, une cinquantaine d’élèves-ingénieurs issus de trois promotions assurent l’intégralité de la phase de conception, tandis que la réalisation des différentes pièces est assurée par les nombreux partenaires pédagogiques régionaux*.

L’objectif de l’écurie est de former, à échelle réelle et sur un exemple concret, les élèves-ingénieurs à la complexité de la conception et de la réalisation d’un prototype automobile de compétition. « Cette nouvelle édition est placée sous le signe de l’intergénérationnel. Pour la première fois, tous les élèves-ingénieurs vont participer à l’élaboration du prototype », explique Mathieu Jacquet, le président de l’association.

Lors de la conception et de la fabrication des véhicules, les élèves-ingénieurs acquièrent des connaissances en ingénierie numérique, en management de projet, en gestion financière (180 000 € de budget) et en organisation industrielle. Ces projets sont aussi l’occasion de tisser des liens avec les lycéens, élèves-ouvriers, élèves-techniciens, élèves-apprentis et élèves-designers des établissements partenaires de l’écurie.

 

Une prouesse technologique

La direction pédagogique de l’écurie impose à toutes les générations de véhicules des évolutions technologiques sensibles bien précises : « Chaque année, les nouveaux véhicules produits pour le Formula Student doivent être 20% plus performants que les précédents, que ce soit en termes de performances en course, en qualité et fiabilité de fabrication, en tenue des délais ou en termes de coût de production. Notre défi est de progresser par rapport aux prototypes des années précédentes. Pour cela, la transmission des connaissances et la capitalisation des erreurs sont primordiales », indique Mathieu Jacquet.

 

Une compétition internationale

L’EPSA cherche désormais à concurrencer les meilleures écuries étudiantes du monde, en provenance des écoles, universités et instituts technologiques les plus prestigieux. Chaque année, 800 écuries participent au Formula Student (500 en thermique, 300 en électrique). En France, cinq écuries prennent part à cette compétition de très haut niveau.

À propos de cette compétition, Ross Brawn, actuel directeur sportif de la Formule 1, déclare : « Il n’y a aujourd’hui que deux compétitions automobiles qui sont réellement innovantes : la Formule 1 et le Formula Student. »

Les voitures sont des monoplaces de petite taille à cockpit ouvert et à roues apparentes. En moyenne, elles pèsent entre 180 et 250kg. D’une puissance de presque 100 chevaux, Optimus pourra atteindre les 250 km/h et passera de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes.

 

*Lycée Emile Bejuit de Bron, école de production Boisard, atelier d’apprentissage de la Giraudière, école La Mache