POURQUOI CRÉE-T-ON SON ENTREPRISE ? EST-CE LA PASSION, L’ENVIE DE CONCRÉTISER UNE IDÉE, LE FAIT DE PROFITER D’UN ENVIRONNEMENT RÉGIONAL PROPICE, DES STRUCTURES D’ACCOMPAGNEMENT DYNAMIQUES ? UN PEU TOUT CELA À LA FOIS SANS DOUTE. C’EST POURQUOI LE PROJET PÉDAGOGIQUE DE TÉLÉCOM LILLE S’ATTACHE À DÉVELOPPER LE GOÛT POUR L’INNOVATION ET L’ENVIE D’ENTREPRENDRE CHEZ NOS ÉTUDIANTS, DE PLUS EN PLUS ENCLINS À DEVENIR ACTEURS DE LEUR PROJET DE VIE.

Depuis quelques années, nous notons en effet un engouement croissant pour l’aventure entrepreneuriale chez les futurs ingénieurs. Il suffit parfois d’un petit coup de pouce, d’une étincelle pour transformer l’envie en projet, le projet en jeune entreprise ! Nous avons donc développé des outils et des structures pour accompagner les étudiants dans cette démarche de création. Avec un réel succès, puisque nos diplômés ont déjà créé plus de 70 entreprises et des centaines d’emplois au cours des 25 dernières années !

L’AVENTURE ENTREPRENEURIALE N’EST PAS RÉSERVÉE AUX ÉTUDIANTS DES ÉCOLES DE COMMERCE

A l’heure d’internet et du numérique, nul n’est plus qualifié que nos ingénieurs pour faire éclore des produits innovants et des entreprises d’avenir ! Encore faut-il faire comprendre à nos étudiants que la création d’entreprise constitue une option, même au sein des grands groupes qu’ils espèrent intégrer une fois leur diplôme en poche. Tout commence donc par un travail de sensibilisation en début de cursus du cycle ingénieur. Il s’agit pour nous de faire sauter les éventuelles barrières et de faire germer l’idée de l’entrepreneuriat dans l’esprit de nos étudiants. Le cheminement passe par des rencontres avec des créateurs d’entreprises ou des jeunes en phase de création, la découverte des structures locales d’accompagnement des porteurs de projets et des ateliers de mise en situation. Ces évènements sont souvent l’occasion pour les étudiants de découvrir qu’ils sont animés par les mêmes envies et les mêmes ressorts qui ont porté les entrepreneurs qu’ils côtoient. Lors de ces échanges informels, nous constatons d’ailleurs que certains de nos étudiants ont déjà des projets de startup en cours !

LA VOLONTÉ DE CRÉER TOUS ENSEMBLE

Une fois ces premières graines semées, il faut encore s’en occuper et assurer les conditions de leur éclosion tout au long du cursus d’ingénieur. Et quoi de mieux que le sel de la compétition et le travail en équipe pour pousser les étudiants à bonifier leurs idées et se convaincre de la pertinence de leur projet entrepreneurial ? Chaque année, Télécom Lille organise à cet effet le « Challenge Projets d’Entreprendre » en partenariat avec l’IAE Lille, l’École des Mines de Douai, l’UFR de Physique de l’Université Lille 1 et Polytech Lille qui réunit plus de 200 étudiants. La 9è édition s’est déroulée du 29 janvier au 5 février et a une fois encore mis en lumière l’esprit d’innovation et la fibre entrepreneuriale des étudiants nordistes. Durant une semaine, 38 équipes ont été invitées à développer une idée de produit ou de service innovant et pérenne sur le thème de l’énergie, guidées et évaluées par 80 tuteurs, parrains et coaches.
Au terme du processus d’évaluation, les 12 meilleures équipes ont défendu leur dossier devant un second jury, qui a rendu son verdict et récompensé cinq lauréats dont « GreenMinded », un dispositif de recyclage de mégots de cigarettes et de chewing-gum à l’usage du grand public.
Portées par l’enthousiasme du jury et le double prix remporté, Alice Comble (Télécom Lille) et Céline Morcrette (IAE Lille) ont décidé de développer leur projet Green- Minded au sein de l’incubateur EuraTechnologies tout en poursuivant en parallèle leur formation d’ingénieur.
Ces compétitions grandeur nature s’avèrent de redoutables accélérateurs de vocations. En juillet, un concours national, propre cette fois à l’Institut Mines-Télécom, réunira près de 50 élèves des écoles de l’Institut pour un week-end placé sous le signe de la créativité et du développement. Les étudiants désirant vivre une expérience entrepreneuriale prendront part à un hackathon sur le thème de l’industrie du futur. Pendant 48 heures, ils seront invités à imaginer et à développer des applications concrètes et de nouveaux services permettant la transition et l’accélération numérique de l’industrie, accompagnés et encadrés par des développeurs, des entrepreneurs, des spécialistes du marketing et des industriels.

©Télécom Lille

©Télécom Lille

Par Audrey Bouillot, responsable
entreprenariat à Télécom Lille