Les grands métiers des ESC

 

Philippe de Crécy a développé une vraie passion pour les métiers du transport et de la logistique, des métiers qui, au-delà des outils de production, sont des métiers de service, et s’est spécialisé sur ce secteur. Nommé président du Directoire de Schenker S.A. en 2009, cet ESCE 85 pilote un groupe de près de 6 000 personnes.

 

Philippe de Crécy

Philippe de Crécy

Quels principes ont gouverné votre parcours ?
Pour compléter la formation généraliste et internationale de l’ESCE, j’ai fait un DESS de transport et logistique. J’étais attiré par le monde du transport et de la logistique qui offrait un potentiel et des opportunités de carrières intéressantes dans un univers économique en pleine mondialisation. Après la CGM, UTA et Air France, j’ai rejoint le groupe Schenker début 2000. J’y ai dans un premier temps dirigé les activités liées au fret aérien. En 2005, j’ai pris la responsabilité de l’ensemble des activités « overseas » et en mai 2009, j’ai été nommé président du directoire.

 

Comment concevez-vous votre fonction ?
Piloter un groupe de près 6 000 personnes est une aventure passionnante où l’humain et le management doivent rester le coeur des priorités. Une partie importante du job consiste à gérer l’actionnaire et les relations avec le siège. Il est primordial d’être sur le terrain, proche des chefs d’agence, des centres de profit, des clients principaux, de prendre le temps de voyager au sein de notre réseau en France et à l’étranger et de parler à nos clients des deux côtés de la chaîne et de parler à nos clients aussi bien du côté expéditeur que du côté destinataire.

 

Autour de quelles valeurs fédérez-vous vos collaborateurs ?
Schenker est marqué par une tradition de respect des hommes et des femmes et d’éthique très forte. La 2e valeur est celle du développement durable, une valeur à laquelle nos clients et les jeunes qui nous rejoignent attachent une grande importance. Notre maison mère est très en pointe sur le sujet. Nous avons quatre vingt chercheurs basés à Berlin qui travaillent sur les sujets environnementaux liés à la chaîne du transport. Nous mettons en place, par exemple, des projets pilotes pour de gros clients tels que BMW et HP qui basculent du maritime au rail et qui effectuent avec nous des trains complets au départ de Chine vers l’Europe de l’Ouest. Opérateur global de proximité, DB Schenker détient des positions de leader mondial dans chacun des modes de transport. Filiale à 100% du groupe Deutsche Bahn, le groupe est présent sur tous les métiers de la chaîne logistique et développe des solutions dédiées pour certains clients, notamment des activités projets dans les mines ou le secteur de l’énergie. En 11 ans, le groupe Schenker a multiplié par 10 son activité en France, intégrant les transports Joyau pour compléter son réseau route européen et renforcer le maillage du territoire français. « Aujourd’hui, la route reste un métier très important au sein du groupe en France. » Présent partout en France avec une centaine d’agences, 6 000 personnes, Schenker est très ancré localement sur la messagerie et la route. Le groupe s’est donné comme objectif de devenir l’un des premiers réseaux de transport et logistique intégrée respectueux de l’environnement. En France, Schenker affiche une politique environnementale établie selon la norme ISO 14001 et met en place des mesures concrètes, comme la certification des bâtiments, le développement des modes alternatifs. « Certains de nos grands clients prennent en considération les critères de développement durable y compris dans leurs appels d’offres. Nous utilisons Le Havre comme premier port pour le transport des conteneurs, nous travaillons sur notre flotte de camions pour la rendre la plus performante possible et formons nos chauffeurs à l’éco-conduite. »

 

A.M.

 

Contact : florence.cresson@dbschenker.com