Ce mois-ci, David Fayon, envoyé spécial du Journal des Grandes Ecoles et Universités dans la Silicon Valley part à la découverte du Lake Tahoe.

Un lieu où les acteurs de la Silicon Valley viennent se ressourcer

Le lac Tahoe est le plus grand lac des Etats-Unis (19 km de largeur et 35 km de long) derrière les cinq grands lacs et ressemble au lac de Gérardmer dans les Vosges, une division au-dessus. Situé à près de 1 900 mètres d’altitude, il est surplombé par des montagnes dont certaines enneigées. Il s’agit d’une destination de prédilection pour le personnel de la Silicon Valley qui vient s’y ressourcer notamment les salariés de Google et des autres entreprises high-tech. À moins de 4 heures en voiture, il est situé au Nord-Est de la Silicon Valley. Il est à plus de deux tiers dans l’État de Californie à l’ouest, le reste à l’est étant dans l’État du Nevada où les casinos sont autorisés contrairement à la Californie, ce qui confère une attractivité additionnelle pour certaines catégories de personnes.

C’est un lieu d’excursion (randonnées, VTT autour du lac) avec une belle végétation, des arbres sublimes mais aussi prisé pour ses pistes de ski dans les montagnes aux alentours. L’eau du lac est d’une grande pureté même s’il paraît que celle-ci a décliné. Et le nom d’Emerald Bay rappelle les contours du lac semblables à ceux de la côte d’Émeraude en Bretagne.

Quelques visites qui valent le détour

À Lake Tahoe on peut visiter Vikingsholm (http://vikingsholm.com), manoir de 38 chambres, sur la rive Emerald Bay. Les terres ont été acquises en 1928 par Lora Josephine Chevalier pour en faire une maison d’été tout en s’insérant dans le cadre naturel et en s’inspirant de ses voyages en Scandinavie. L’architecte suédois retenu pour la conception a ainsi fait bâtir une maison d’inspiration scandinave avec par exemple des motifs avec des têtes de dragons récurrents ou un toit de gazon. Des matériaux trouvés à Lake Tahoe ont par ailleurs été utilisés.

À proximité de Lake Tahoe, on peut également découvrir Squaw Valley qui fut ville olympique d’hiver en 1960 et qui tente de conserver un second souffle avec des activités de ski et des séminaires. De nombreuses boutiques touristiques sans intérêt véritables s’y trouvent.

Et même l’opportunité de trouver de l’or…

Dans certaines plages du lac, on peut même trouver des petits fragments d’or. J’ai pu recueillir quelques échantillons en examinant de près le sable. Il est vrai que la ruée est passée dans les environs notamment la petite ville de Coloma dans le comté d’El Dorado – la ville qui déclencha le big bang de la ruée vers l’or en Californie en 1848-1849 sous l’impulsion de James W. Marshall, employé de la scierie Sutter’s Mill. Ceci entraîna une immigration en provenance de plusieurs continents. Désormais, ce sont des migrations importantes en provenance d’Asie, d’Europe, du Mexique et d’Inde à San Francisco et dans la Silicon Valley pour la ruée vers le numérique…

 

Par David Fayon