Dès la 1ère année, les 300 étudiant.e.s de l’Ense3 développent leurs compétences au travers d’un Apprentissage Par Problèmes (APP) innovant, élaboré avec le soutien de l’équipe PerForm*. Propos recueillis par Aurélie Feron, conseillère pédagogique à PerForm*, auprès de Stéphane Guillet, responsable de l’APP de 1ère année à Grenoble INP – Ense3.

 

Sur 10 semaines, ils.elles imaginent des solutions, en groupes de 6, autour de 3 problèmes pluridisciplinaires : une hydrolienne de rivière, une conduite hydraulique ou un véhicule intelligent. Tout est transformé, du rôle des enseignant.e.s** jusqu’aux présentations dans l’Agora de l’école !

C’est quoi l’Apprentissage Par Problèmes ?

L’APP est une méthode pédagogique où les étudiant.e.s travaillent en groupes pour résoudre un problème complexe. Au travers de cette résolution, ils développent des compétences scientifiques, organisationnelles et sociales. Comme il n’y a pas de solution unique, chaque groupe le résout à sa manière.

Pourquoi l’Apprentissage Par Problèmes ?

Il existe des projets depuis très longtemps dans les écoles d’ingénieur.e.s. L’APP est comme un projet : il faut résoudre un problème. Et, pourtant c’est différent, car tous les étudiant.e.s apprennent les mêmes choses, personne ne devient l’expert d’un sujet… Or, on avait besoin de développer, pour tous les étudiant.e.s, des compétences communes et interdisciplinaires.

Comment ces APP ont-ils été mis en place à Grenoble INP – Ense3 ?

Avec PerForm*, on a construit un scénario pédagogique. On a dû imaginer 3 problèmes différents, car les étudiant.e.s vont s’orienter vers 8 filières en 2èA :

  • Concevoir une hydrolienne de rivière (mécanique des fluides, transmission mécanique, électricité, énergétique)
  • Concevoir une conduite hydraulique (mécanique des solides et des fluides, thermique, énergétique)
  • Concevoir un véhicule intelligent (capteur, moteur électrique, simulation, régulation, mécanique)

Et pour que les séances d’APP soient régulières et bien placées dans l’année, il a fallu faire évoluer la maquette pédagogique.

Comment cela-t-il se passe concrètement ?

Les groupes hétérogènes de 6 à 7 étudiant.e.s travaillent sur leur problème pendant 40h avec :

  • des moments de travail en groupe et de travail personnel
  • des séances de questions-réponses
  • des rendus intermédiaires pour donner des feedbacks aux étudiant.e.s
  • un rapport de synthèse de leur solution
  • un poster et une présentation dans l’Agora de Grenoble INP – Ense3 où les groupes sont mélangés entre les APP

Qu’en pensent les étudiant.e.s ?

Les étudiant.e.s sont parfois déroutés, car qu’ils.elles doivent créer des données, émettre des hypothèses, trouver des méthodes de résolution…
«Ce projet est très formateur, le fait de réunir plusieurs cours pour trouver des solutions change des formations classiques par CM*** et TD.»
«Dimensionner et choisir sur du matériel disponible est un exercice auquel nous ne sommes pas habitués.»
«J’ai beaucoup aimé le fait qu’un effort ait été fait pour mixer les amphis ! Cela m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, et d’apprendre à travailler avec des gens que je ne connais « que » à travers ce projet.»
«L’APP a été un des meilleurs enseignements de cette année : interdisciplinaire, mêlant communication et technique.»

[extraits des questionnaires d’analyse de dispositif]

Qu’est-ce que cela change pour les enseignant.e.s ?

Nous travaillons en équipes de 3 pour 50 étudiant.e.s avec des compétences disciplinaires complémentaires. Nous avons changé de rôle, on est tuteur.rice pour aider chaque groupe d’étudiant.e.s à trouver sa solution, ou expert.e dans les séances de questions-réponses. On a appris à répondre aux questions des étudiant.e.s par des questions, avec les ateliers organisés par PerForm. La directrice des études et le directeur adjoint y participent aussi !

* PerForm : équipe de soutien à l’enseignement de Grenoble INP
** Équipe enseignante : S Guillet, H Khennouf, C Bourgeois, J-Y Voyant, J-L Schanen, T Nagel, L Missemer, R Chassagne, J-L Amen
*** CM : cours magistraux, TD : travaux dirigés

Handicap sans frontières

La CGE et MHA ont remis à 13 étudiants en situation de handicap des bourses en présence de Richard Ferrand et Sophie Cluzel à l’Assemblée nationale.

Plastic Omnium : le handicap nous concerne tous !

Agnès Rabuel, chargée de Mission Handicap travaille pour renforcer l’engagement des collaborateurs de l’équipementier automobile en France sur le handicap

Imaginez une ville plus connectée et ecofriendly avec SPIE CityNetworks

Acteur majeur de la transition énergétique et numérique des territoires, SPIE CityNetworks offre le terrain de jeu idéal pour construire une société plus responsable.

Terra Lacta : au cœur des territoires, au cœur de la société

Terra Lacta est la première coopérative laitière de Nouvelle-Aquitaine. Découvrez l’entreprise avec Philippe Dantas (Université Nancy-II et ENSAIA 08), CFO et CIO.

Adova Group : l’humain au cœur de la transformation

ADOVA veut réveiller le marché des matelas et des canapés dépliables à grand renfort de technologies. Coulisses d’une transformation aussi bien numérique que managériale.

[ÉPISODE 5] Pourquoi NEOMA BS transforme-t-il ses spécialités en MSc ?

Focus sur NEOMA Business School qui transforment les spécialisations de son PGE en MSc. Pour quoi faire ? La réponse d’Anne-Sophie Courtier !

Accor : les juristes dans le mouvement

Les équipes juridiques d’Accor sont très impliquées dans le business explique Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000), directeur juridique et conformité.

Jeumont Electric : rejoindre une startup de 120 ans, ça vous branche ?

Alain Berrada, CFO, vous présente la finance au cœur d’une entreprise spécialiste de la conversion énergétique. Rencontre avec une centenaire en prise avec l’innovation.

[ÉPISODE 4] Comment faire rimer formation et passion ?

Vous voulez vous spécialiser dans une discipline très pointue qui colle avec votre passion et ne savez pas dans quelle école aller ? Zoom sur les Masters originaux

Le Directeur juridique, ce legal geek qui s’ignore

La digitalisation des professions juridiques : une menace sur l’intégrité des professionnels du droit ? Analyse d’Olivier Chaduteau du cabinet Day One