Enseigner aujourd’hui, notamment en master, implique, selon moi, de proposer une pédagogie et des contenus en adéquation avec les attentes d’une jeunesse en quête de professionnalisation, et avec les mutations des entreprises et du monde de l’emploi. L’enjeu est de « casser » et dépoussiérer une image de l’enseignement public longtemps perçu, à tort ou à raison, comme trop théorique et conceptuel, trop abstrait ou encore déconnecté des besoins des entreprises et pratiques professionnelles actuelles. Par Cyrielle Vellera, Maîtresse de conférences (enseignante-chercheuse) à la Toulouse School of Management (département Marketing) – Université Toulouse 1 Capitole & Ségolène Suaudeau, ingénieur pédagogique (Direction Tice), Université Toulouse 1 Capitole

 

Professionnaliser l’enseignement universitaire, au-delà des stages et de l’alternance, en offrant des cours intégrant une véritable expérience professionnelle au cœur d’une formation présentielle : c’est possible ! Mon cours d’Innovation Marketing se positionne dans cette perspective. Il vise à faire découvrir (ou redécouvrir) l’innovation, à un public d’étudiants gestionnaires (en master Marketing ou Management), par la conduite intégrale d’un véritable projet professionnalisant mené conjointement avec un acteur majeur de la sphère privée ou une startup, et s’articule autour de véritables problématiques managériales et organisationnelles.

 

Une pédagogie liant théorie et pratique professionnelle

Entreprise de services numériques, groupe spécialisé dans la dermo-cosmétique, enseigne de distribution d’articles de sport, ou encore industries du luxe, de l’aéronautique ou startups, nombreuses sont les entreprises qui participent à ce module en proposant aux étudiants un cas concret d’innovation. L’entreprise commanditaire, au-delà de la présentation initiale du brief créatif, assure un soutien clé tout au long du projet : pitchs intermédiaires à mi-parcours, présentations complètes devant les managers et équipes clés des projets concernés, visite de l’entreprise et des lieux de production, etc. Cette « approche projet » détermine le calendrier (jalons intermédiaires) et l’organisation du cours ainsi que son contenu. Les apports théoriques sont en effet fournis en just in time, par apports alternés avec l’avancement de la réalisation.

Comme en entreprise, cet enseignement mobilise et évalue de multiples compétences transversales : expressions orale et écrite, collaboration (travaux de groupes et schéma de coo-pétition entre les groupes), initiatives personnelles (contributions aux contenus du cours), exploration et recherches externes (entretiens, observation, netnographie, etc.), autonomie (self-learning), etc.

D’ailleurs, dans ce cours, l’université s’étend réellement « hors-les-murs », lorsque les étudiants poursuivent leur apprentissage dans des tiers lieux (situés en dehors des périmètres conventionnels de l’université), à l’image d’incubateurs ou de FabLabs où ils prototypent les solutions et découvrent les technologies du numérique.

 

Une valorisation au-delà du cours

La valorisation première est que les travaux demandés sont en lien étroit avec un besoin managérial réel en lien direct avec des débouchés professionnels. Ainsi ce module immersif a pour ambition de permettre aux étudiants de vivre une expérience concrète et constructive dans un cadre « préservé » avant même d’avoir terminé leur formation, tout en apportant une expérience significative à leurs profils. De plus, au-delà de gratifications matérielles et de la possibilité de pouvoir confirmer ou infirmer ses propres choix d’orientation, des débouchés très intéressants sont offerts par les entreprises aux porteurs de projets le plus prometteurs : réseautage et obtention de références, stages d’incubation du projet au sein de l’entreprise, stage de fin d’études, voire même un contrat d’embauche… À la clé : une ligne qui peut faire le petit « plus » sur le CV !

 

Qu’en pensent les étudiant.e.s ?

« Cela a été l’une des rencontres clé de mon parcours tant sur le plan scolaire que professionnel. En effet, cette méthode d’enseignement bouscule tous les codes, il ne s’agit pas de cours traditionnels mais d’une expérience professionnelle et humaine qui répond aux attentes des entreprises et générations étudiantes d’aujourd’hui. Grâce à ce cours, j’ai aujourd’hui un travail que j’aime dans une great place to work ! » (Mathilde)

« Un des cours les plus intéressants mais surtout le cours le plus enrichissant et innovant qu’on ait pu avoir » (Katia)

« Ce cours nous a permis de nous investir dans un projet concret et passionnant. Tout en mettant en place un enseignement de grande qualité, basé sur la prise d’initiative, la transmission d’un savoir de qualité et un accompagnement de tous les instants » (Yassine)

« Mes camarades et moi avons vécu l’expérience la plus gratifiante de notre scolarité » (Ada)

« Grâce à cette méthode d’enseignement, j’ai pu, en l’espace de 6 mois, apprendre à faire confiance en mon équipe de travail, à m’appuyer sur les autres et à écouter leurs retours ou recommandations sans jugement et surtout, à croire en mes capacités » (Laure)

 

 

EDF : le secteur a besoin de vos lumières !

Venez challenger le secteur du nucléaire dans une entreprise qui booste la jeune génération, assure Cécile Laugier, Directrice Environnement et Prospective

Louis Vuitton : un groupe taillé pour les jeunes dip’

Des sacs aux montres connectées, Louis Vuitton est synonyme de tous les possibles. Plongée dans les coulisses d’un emblème du savoir-faire français

Ingénieur.e du futur, qui es-tu ?

Alors que l’on parle de plus en plus d’industrie 4.0 et de projets d’avenir, l’image de l’ingénieur(e) reste relativement vieillotte. Et pourtant, l’ingénieur du futur est sexy.

Coface : une multinationale à taille humaine

Group general secretary and Chief Legal officer du groupe, Carole Lytton se confie sur la place que peuvent trouver les jeunes Sciences Po chez Coface

SNCF Réseau : prenez le train du digital !

La numérisation du réseau ferroviaire est une vraie opportunité pour les ingénieurs des Ponts, « saisissez là », assure Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau.

Adrien Touati : gourou de la Tech

Adulé par Xavier Niel, Adrien Touati a participé à l’amélioration de la Freebox à seulement 17 ans ! Devenu véritable gourou de la tech, il partage sa vision d’un secteur en pleine révolution.

Disney +, Apple TV + : Zoom sur la folie du streaming

Disney et Apple se lancent dans la course au streaming aux côtés d’Amazon, Canal ou encore Youtube. Pourquoi le streaming séduit-il tant ? Éléments de réponse.

Les rendez-vous immanquables de la Tech

De septembre à juin, découvrez tout l’agenda de la Tech ! Conférences, salons… Les immanquables sont à retrouver ici !

Transdev : vivez la mobilité à l’échelle d’un groupe international, en mode start-up !

Elisabeth Oger, Directrice Clients passagers du Groupe Transdev vous ouvre les portes du secteur de la mobilité avide d’innovations.

Le commerce équitable, on en parle ?

Selon une enquête de Max Havelaar et OpinionWay, 79% des 15-25 ans déclarent être prêts à s’engager pour soutenir le commerce équitable.