Florence Guillotel déploie la classe renversée pour des étudiants de profils hétérogènes et multiculturels dans son cours d’EPS en anglais. Ici, la performance sportive n’est pas évaluée lorsque les étudiants animent leur séquence de coaching. L’objectif prioritaire est de développer les compétences transversales comme être force de propositions, développer un esprit critique, travailler en équipe, évaluer-prévenir des risques et agir dans une langue étrangère. Interview de Florence Guillotel, professeure d’EPS et de management à Audencia, par Eliane Vacheret, Ingénieure PédagogiqueAudencia Innovation

 

Pourquoi avoir choisi une pédagogie de classe renversée ?

Je ne souhaite plus enseigner en top – down à des futurs managers. La classe renversée apporte une réelle plus-value dans la dynamique de groupe, elle renforce l’intelligence collective et permet à chacun, du timide au plus extraverti, du moins au plus sportif un développement personnel en matière de compétences managériales, au-delà de la performance sportive.

Comment appliquez-vous sa mise en œuvre ?

Au sein d’une équipe de 4, chaque étudiant doit préparer une séquence d’animation sportive de 20 minutes minimum pour sa classe en cohérence avec celles de son groupe et du débriefing réalisé lors de la séance précédente. Chacun doit animer, réguler en fonction des interactions, puis débriefer en équipe et enfin s’autoévaluer. Le volume horaire doit être suffisant pour permettre à chacun de participer individuellement.

Pour réaliser ce travail, je mets à disposition des étudiants plusieurs outils :

  • Une grille de séquence individuelle sur laquelle ils doivent détailler l’animation,
  • Une fiche débriefing d’équipe formulant le ressenti, les propositions d’amélioration et de prolongement d’activité pour l’équipe suivante,
  • Une grille d’auto-évaluation individuelle accompagnée des critères d’évaluation sur l’acquisition des apprentissages.

(c) Audencia

Quel rôle prend alors l’enseignant ?

Le professeur doit accepter le lâcher prise et faire confiance. Mon rôle est de rassurer, encourager et de faire le lien avec leurs futures responsabilités en entreprise.

Il faut être à la fois facilitateur et superviseur. On donne un cadre pour que chacun puisse réaliser son coaching dans de bonnes conditions. Personnellement, je n’interviens pas pendant le cours, sauf bien sûr en cas de mise  en danger des étudiants.
A la fin de chaque séance, je questionne les étudiants qui jouaient les coachs sur leurs ressentis puis les autres sur leur vécu.

Finalement, quel bilan faites-vous de l’apport de cette nouvelle pédagogie ? La classe renversée demande un investissement réel de l’enseignant, dans la préparation des outils, mais requiert aussi une grande attention pendant les séances et une disponibilité pour chacun en amont et en post séance.

Cet exercice est très enrichissant pour les étudiants dès le S3 jusqu’au Mastère spécialisé. Ils sont plus impliqués, plus responsables dans leurs apprentissages, et la dynamique de groupe est meilleure. Ils sont également plus assertifs : leur communication est bienveillante et respectueuse de chacun. C’est ce type de profil de manager qu’Audencia veut former. On apprend aussi davantage en tant qu’enseignant : il m’arrive régulièrement de découvrir des activités corporelles venant d’ailleurs, que je ne maitrise pas ou ne connaissais pas.

Qu’en pensent les étudiants ?

Les étudiants peuvent être sceptiques au départ mais ils se laissent très vite surprendre et y trouvent une réelle valeur ajoutée !

« It’s really helpful to improve my ability of leadership and communication. »
« Grâce à ce cours, j’ai vraiment pu améliorer mon sens du leadership et mes compétences en communication » HONG Junxu

« At first I was sceptical about the idea, thinking that the courses would be a little bit of a disaster, but it turned out that people really made efforts and tried their best to coach the rest of the class. You could clearly see the involvement. I think not only gives you some basis on managing, but you understand more the position of a person who is in charge of a situation. »
« Au début, j’étais sceptique sur cette pédagogie. Je pensais que les cours seraient un peu désastreux, mais les étudiants ont vraiment fait des efforts et ont fait de leur mieux pour coacher le reste de la classe. L’implication était réelle. Je pense que non seulement cela nous donne une base en matière de gestion, et nous permet de comprendre davantage la position d’une personne à qui l’on confie des responsabilités. » Raquel Rodríguez-Corredoyra

“I like your course very much, and your way of teaching in this way,coaching, can let every classmate participate in the course, and exercise individual ability..”
« J’aime beaucoup ce cours, et cette façon d’enseigner. Le coaching peut permettre à chaque camarade de classe de participer au cours et d’exercer ses aptitudes individuelles. » ZHAO CAO

 

retrouvez ici une autre interview exclusive d’Eliane Vacheret !

[Dans mon cours] à Audencia, le cas digital pour ré-enchanter l’apprentissage