De nombreux travaux d’étudiants se font en groupe. De cette manière, ils expérimentent notamment la confrontation des points de vues et les différences organisationnelles. Nous allons voir dans ce témoignage du Mastère Spécialisé « Management des Organisations Sportives » MOS Audencia la volonté d’optimiser l’apprentissage par les pairs lors des séances de coaching de travaux de groupe. Par Aline Polipowski, responsable de projets pédagogiques Audencia

 

Que retire l’étudiant d’un travail de groupe ?

Le développement des méta-compétences que sont le leadership, la communication, l’entraide et la résolution de conflits, est rarement pris en compte dans l’évaluation des productions. D’une part parce que la priorité est donnée au livrable final. Celui-ci synthétise la bonne mobilisation des connaissances enseignées. D’autre part, il est difficile d’évaluer la montée en puissance de ces soft skills en raison de l’augmentation des effectifs et des volumes de cours contraints. Pourtant, il est essentiel pour l’étudiant de se repérer sur sa manière d’agir en collectif, de capitaliser sur l’apprentissage informel rendu possible par les pairs dans un groupe.

De ces constats, l’équipe pédagogique du MOS a testé une nouvelle approche du processus de suivi des études terrain proposées dans ce Mastère Spécialisé. De septembre à mars, en groupe de 3 à 5, les étudiants effectuent des missions auprès de professionnels (ici issus du monde du Sport). Chaque groupe a son propre commanditaire, un tuteur est désigné dès le début de l’étude. L’objectif de cette refonte dans le suivi des groupes était de créer une émulation entre les groupes en développant une communauté de pratiques et un espace d’échanges.

Comment se passe un Project management office (PMO) ?

La mise en place de ce dispositif, appelé Project Management Office (PMO), comme composante de l’étude terrain, a débuté par une séance de méthodologie sur cette nouvelle approche. Ce qui change réellement par rapport à un suivi plus classique est l’engagement des étudiants lors des séances de coaching. Souvent descendantes, les séances de coaching, animées par l’enseignant, deviennent des PMO, en petit comité, animés à chaque fois par un groupe d’étudiants coordinateur. Une rotation est planifiée en amont pour que chaque groupe occupe ce rôle de coordinateur. Le cours de méthodologie permet de faire un pas de côté sur le travail collectif. Les étudiants se questionnent sur les apprentissages à retirer de l’expérience, réfléchissent à une organisation structurée au sein de leur groupe. C’est également pendant cette séance que sont présentées le calendrier des séances de PMO et l’espace collaboratif numérique organisé en amont. Cet espace contient un guide d’accompagnement à la mise en œuvre d’un travail de groupe, des outils de pilotage de projet et des fiches de partage pour les PMO. C’est sur cet espace que les étudiants centralisent les points à partager avec les autres groupes.

L’équipe pédagogique anime la première séance de PMO afin de cadrer le séquençage mais se retire ensuite pour laisser les échanges entre étudiants. Un état d’avancement du projet est déposé par chaque groupe sur l’espace collaboratif, enrichi pendant la séance par les remarques des autres étudiants. Il est relu et commenté par l’enseignant. Les séances de PMO sont faites de telles sorte à ce que les étudiants se mettent dans la peau de consultants qui participent à une réunion d’équipe (tous les 15 jours) et sollicitent les autres groupes pour partager des problèmes. Ensemble, c’est-à-dire les 2 à 3 groupes présents par séance s’immergent dans les sujets des autres. Souvent, des synergies se construisent entre les groupes. En plus d’une évaluation globale du projet, un bilan d’étape a lieu à mi-parcours. Il porte sur la dynamique du groupe, la qualité de leur pilotage et les compétences développées et / ou à acquérir dans un souci d’amélioration continue.

Que retire-t-on de l’expérience ?

Les conditions de réussite de ce dispositif impliquent qu’il soit présenté en amont aux étudiants faisant l’objet d’un cours de méthodologie ; que le projet s’étale dans le temps ; que les PMO soient inscrits aux agendas des étudiants, même s’il ne s’agit pas de cours formels ; que le groupe d’étudiants coordinateur s’implique et qu’il puisse centraliser les principales difficultés rencontrées en amont du PMO. Le groupe d’étudiants coordinateur doit pouvoir s’appuyer sur la cellule d’innovation pédagogique pour monter d’éventuels scenarios d’animation de séances.

Quelques mois après sa mise en œuvre, les étudiants ont désormais compris l’intérêt de ces moments de partage, ils sont plus investis dans les missions, ont créé des ponts entre les projets et établissent une relation différente avec l’enseignant qui apporte des connaissances ciblées au rythme des besoins et non plus d’une maquette établie.

 

 

En 2020, IMT Lille Douai met le cap sur l’international

Pour sa troisième année d’existence, IMT Lille Douai (née de la fusion de Télécom Lille et de l’Ecole des Mines de Douai) assume ses envies d’ailleurs. Capitalisant sur sa stratégie pionnière dans l’imbrication des sciences du numérique et des sciences industrielles, l’établissement a annoncé ses projets 2020 le 15 janvier. Panorama.

La Rochelle Business School et la CCI Charente s’unissent pour implanter à Cognac le MSc « Global Luxury Management and Innovation »

Créé pour répondre aux besoins des entreprises appartenant à l’univers du luxe et de l’excellence, le MSc « Global Luxury Management and Innovation » de La Rochelle Business School s’implantera, à Cognac, à la rentrée 2020. La conception de cette formation est le fruit d’une dynamique partenariale engagée. En collaboration avec la CCI Charente, les étudiants pourront explorer l’univers du luxe à la rencontre de prestigieuses maisons implantées à Cognac, dont les savoir-faire ancestraux s’exportent dans le monde entier. Le format inédit et international de cette formation partage le cursus en deux semestres : l’un à Cognac, l’autre à Florence (Italie). Co-construit avec l’IAE de Poitiers, ce cursus conduit à l’obtention d’un double-diplôme, Master et Master of Science. Il accueillera 35 étudiants.

Tête à tête avec les Parisiennes dans notre prochain numéro !

Les Parisiennes sont à l’honneur du dernier numéro de Monde des Grandes Ecoles et Université numéro 88 !

[Les Parisiennes] Découvrez le campus d’HEC Paris

Envie de découvrir les lieux insolites, les assos mythiques et les profs au top d’HEC Paris ? Immersion au cœur du campus de Jouy-en-Josas !

NEOMA Business School lance deux nouveaux Masters of Science à la rentrée 2020

Dès la rentrée 2020, NEOMA Business School lancera plus d’une dizaine de nouveaux Masters of Science. Parmi eux, deux cursus aux positionnements sectoriels à la fois atypiques et porteurs : le MSc Cultural and Creative Industries et le Msc Wine and Gastronomy. D’une durée de 15 mois, ces programmes de spécialisation intégralement dispensés en anglais seront proposés sur les campus de Rouen et Reims. Avec ce lancement, l’Ecole confirme son engagement en faveur d’une offre de formation pensée dans une logique internationale.

Marie-France Zumofen est nommée directrice de La Fabrique et de l’ISIPCA, écoles de la CCI Paris Ile-de-France

Le directeur général de la CCI Paris Ile-de-France, Stéphane Fratacci, a nommé Marie-France Zumofen directrice des deux écoles ISIPCA et La Fabrique, écoles constitutives de la filière « Industrie de la mode et du luxe ».

[Analyse] Le marketing au 21è siècle : enjeux et perspectives

Dans la période actuelle de disruption, une majorité de domaines et secteurs doivent innover au risque de disparaître. Le marketing n’échappe pas à cette donne.

L’école Les Roches se positionne en leader de l’économie numérique

Communiqué de presse : L’école Les Roches Global Hospitality Education dévoile un plan d’action ambitieux pour former les dirigeants et entrepreneurs de l’hospitalité de demain. Au cœur de cette réflexion, une actualisation du positionnement de l’école et un...

[ISTEC] Les stratégies d’innovation en quête de sens

Nous assistons aujourd’hui à un phénomène d’intensification de l’innovation qui concerne, quasiment, tous les secteurs d’activités

L’ESILV lance un nouveau cours « Fabrication Additive » : une technologie clé pour l’Industrie du futur

L’ESILV crée un cours dédié « Technologies de Fabrication Additive » pour ses étudiants en Majeures Modélisation et Mécanique Numérique et Industrie 4.0. La maîtrise de cette technologie est clé pour les ingénieurs qui vont œuvrer dans l’industrie de demain.