Bien loin de l’image du fan de code enfermé danssa bulle, les écoles du web et du digital forment aujourd’hui des jeunes talents 2.0 qui conjuguent technique, pluridisciplinarité, communication et esprit d’équipe.

 

© Fotolia

© Fotolia

 

LES ATOUTS D’UNE FORMATION DÉDIÉE
Web, numérique, digital : difficile de trouver une école ou une université qui n’accole pas ces termes à une ou plusieurs de ses formations. Prise de conscience de l’importance des enjeux digitaux ou effet de mode ? Pour Isabelle Clary, Directrice de SupInternet (membre de IONIS Group), sans formation dédiée, point de salut. « Nous vivons une période d’évolution, de sophistication et de complexité technologique tellement forte qu’une formation spécifique est indispensable pour pouvoir maitriser toutes les facettes du digital. »

 

Coup de projecteur sur ces experts à la croisée des enjeux de l’entreprise et de la société du 21e siècle.

PLUS QUE DES MÉTIERS, DES COMPÉTENCES
Une maitrise globale qui oblige les jeunes talents du web à la polyvalence. « Dans ce domaine, la notion de métier n’existe plus. Les entreprise cherchent des compétences modulables en fonction de leurs demandes spécifiques. C’est pour cela que nous formons nos étudiants à ses 3 grands enjeux principaux (web design, web marketing et technologie web) qui se doivent toujours de fonctionner ensemble : il est impensable pour un techno de ne pas savoir en quoi consiste le travail d’un designer », insiste-t-elle. Une vision collaborative que partage Sixtine Constantin, élève de 5e année à l’IIM (Pôle Universitaire Léonard de Vinci), spécialisée en communication visuelle. « Formés à des métiers créatifs, nous sommes poussés à travailler en équipe dans une optique très pratique. Pour preuve, les Bourses aux projets organisées par l’Institut amènent les élèves de 2e et de 3e années à travailler ensemble sur des projets concrets posés par de vrais clients. De même, au cours de la Semaine Transverse, nous menons des projets avec les élèves des autres écoles du Pôle. » Une pluridisciplinarité qui a inspiré le projet professionnel de cette étudiante pleine de punch : monter à moyen terme avec des élèves de l’IIM une agence proposant toutes les compétences du web : marketing, développement, animation 3D, jeu vidéo, design interactif…

 

ET DEMAIN ?
Des formations d’un genre nouveau qui génèrent des jeunes talents prêts à relever les défis du numérique de demain… et d’après-demain ! Domaine des plus évolutifs, le digital implique en effet de savoir capter les tendances et de s’yadapter. L’incroyable rapidité avec laquelle la version mobile du web s’est développée en est la preuve. « Il y a 4 ans, faire du site responsive était assez inédit. Aujourd’hui il est impensable de ne pas savoir s’adapter à toutes les gammes et générations de supports » précise Isabelle Clary, pointant ainsi du doigt l’importance de l’enseignement des full-stak dispensé à Sup’Internet. Autres tendances à suivre : l’expérience utilisateur et l’impact marketing du Big Data. De quoi susciter des vocations chez les Digital Natives.

 

LE CODE C’EST AUSSI POUR LES ENFANTS !
Jeu vidéo disponible sur PC, Mac, Linux et bientôt sur tablette, Play’n’Code propose des mini jeux ludiques et éducatifs pour apprendre aux enfants à coder et ainsi mieux comprendre l’univers numérique dans lequel ils évoluent. Lauréat des Epitech Innovative Projects 2015, ce projet éducatif et pédagogique mené par une équipes de 8 développeurs et porté par Adrien Emery et Christelle Plissonneau (élèves de 5e année) a aussi à coeur de plonger les enfants dans un univers le plus mixte possible afin « d’atténuer les préjugés sur l’univers du numérique qui n’est pas réservé aux garçons ! » insiste Christelle. Un projet porteur d’avenir et de sens qui a déjà su séduire les incubateurs de la Creative Valley et de TF1 et qui prouve, si cela était encore nécessaire, que le digital ce n’est pas que de la techno.

 

Elles vous ouvrent aussi à des carrières hyper challengeantes dans le web et le digital
Web School Factory, Media School Group, Ecole 42, LDLC, Digischool, l’Ecole Européenne des Métiers de l’Internet, HETIC, IESA, Multimédia, WebForce 3,… et tant d’autres encore !

 

CW.