Que l’on soit en business school, en école d’ingénieurs ou à l’université, les cours de management apparaissent inévitablement à un moment du cursus, avec leur lot de théories mais surtout de cas pratiques. En parallèle, la vie étudiante elle-même permet de s’exercer à la gestion de projet, au management d’équipe et au leadership. Explications.

 

Qu’ils soient appelés à devenir des managers généralistes ou des managers experts, tous les étudiants ont besoin de posséder les bases de la gestion d’équipes et de la conduite de projets, puisqu’ils seront rapidement amenés à l’expérimenter en entreprise après quelques années d’ancienneté voire dès le début de leur carrière pour certains… Avec des organisations de plus en plus transversales et des équipes travaillant en mode projet, les futurs managers doivent apprendre à gérer des groupes de travail pluridisciplinaires issus de tous les départements de l’entreprise.

Le management, discipline centrale de toute formation

Diplomatie, sens de l’écoute, ouverture, disponibilité…mais aussi rigueur, prise de hauteur, vision stratégique et leadership font partie des savoirs-être enseigner dans les grandes écoles et les universités, afin de développer les compétences humaines des managers de demain. L’accent mis sur les études de cas pratiques, préparées dans la plupart des cas par groupe, permet d’appréhender ces problématiques de gestion de compétences, d’idées et …d’egos. Bien entendu, le savoir-faire n’est pas négligé lors des enseignements, avec de solides bases de marketing, stratégie, droit, finance et économie.

« Nous préparons nos élèves ingénieurs à devenir des managers par des enseignements dédiés dans les troncs communs, des cursus en double-diplôme et des projets Fil rouge comme le projet Innovation, Création, Entrepreneuriat en 2è année » confirme Sandrine Berger-Douce, Professeure en management à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne. « Des serious games sont utilisés pour découvrir le monde de l’entreprise et de nouvelles manières d’appréhender les organisations. Des audits de performance sont également réalisés par les élèves ingénieurs dans des entreprises locales. Et en parallèle, nous encourageons diverses expériences comme l’implication au sein de la Junior Entreprise et dans des projets citoyens en réponse à des enjeux sociétaux (micro-crédit au Bénin, par exemple). »

S’engager dans des projets au sein de l’école

En parallèle, qu’elle soit obligatoire, facultative ou laissée au libre choix des étudiants, l’implication durant le cursus dans une des associations de l’école ou de l’université est un moyen très enrichissant pour les étudiants de se frotter à la réalité du travail en équipe, de la prise de décision et de la responsabilité. Les possibilités offertes sont nombreuses et diffèrent d’un établissement à l’autre : organisation du gala de l’école, participation à un raid étudiant, missions pour la Junior Entreprise, organisation de conférences pour le club finance, montage d’un projet humanitaire…

Pour Antoine Dartois, président de la Normandie Junior Conseil Caen, et Clémence Santamaria, sa responsable communication, cette expérience associative au sein de l’EM Normandie est une vraie formation en soi : « Avec 10 missions en moyenne par an pour des entrepreneurs de la région et parfois du CAC 40, nous sommes plongés au cœur de la réalité professionnelle. Notre rôle consiste à mettre en adéquation les besoins des entreprises et les compétences de nos étudiants adhérents, que nous sélectionnons sur entretien. Tout au long de la mission, nous assurons le suivi et l’encadrement de ces étudiants, dans le cadre de notre process qualité. Les indicateurs de performance que nous avons mis en place indiquent un taux de satisfaction de 95 % démontrant la qualité de notre travail! »

 

2 questions à Eric Lamarque, Directeur de l’IAE de Paris

« Nous pouvons former de bons managers à l’université ! »

E. Lamarque (c) IAE Paris

Quelle place tient le management dans la formation de l’IAE Paris ? Les IAE ont été formés il y a 60 ans justement pour donner aux cadres d’entreprise des compétences en management, en complément de leur formation d’origine (ingénieurs, professionnels de santé…). Former des managers est donc dans notre ADN. Aujourd’hui, l’IAE Paris s’adresse à la fois aux professionnels en formation continue et aux étudiants en formation initiale, et le management est présent à tous les niveaux. Nous évaluons d’ailleurs les résultats de notre IAE par le renforcement des capacités managériales des étudiants, plus que par leur taux d’emploi à la sortie. Et pour les étudiants de formation continue, nous mesurons l’impact direct sur le salaire ou sur l’évolution de carrière.

Quelle forme prennent les enseignements en management ? En fonction des connaissances des étudiants et des cursus, les enseignements en management peuvent regrouper de la stratégie, du droit, de la finance, du marketing…Les intervenants en management sont pour une grande moitié des professionnels, qui viennent soumettre des cas pratiques aux élèves, avec mises en application. Et nous faisons chaque année un voyage d’étude d’une semaine à l’étranger, afin de découvrir les pratiques managériales d’autres pays. En complément, nous encourageons l’engagement personnel (sans note ou évaluation à la clé) dans des projets fédérateurs : gala, junior entreprise, organisation de conférences…