Communiqué de presse :

Langue, culture, littérature, les études en Lettres Modernes offrent la découverte d’univers aussi riches que variés. Caractérisée par l’apprentissage d’un savoir interdisciplinaire, la licence en lettres modernes de la Faculté de Lettres et Sciences Humaines (FLSH) est une formation qui ouvre de nombreuses perspectives professionnelles dans les domaines de l’enseignement supérieur, du journalisme, de la communication ou encore des métiers du livre. Une découverte de la culture française et européenne que viennent trouver, chaque année, des étudiants des 4 coins du monde au sein de la FLSH de l’Université Catholique de Lille.

 

Aliocha Wald-Lasowski, Maître de Conférences, écrivain, critique littéraire pour Le Point ou L’Express et Directeur Pédagogique de la licence, souhaite placer la culture et particulièrement la littérature au coeur du dispositif pédagogique. « Notre société d’aujourd’hui, connectée, est en perte de vitesse au niveau culturel. La langue française est très appréciée en plus d’être une formidable richesse pour l’apprentissage de nouveaux savoirs. Les enseignements que je dispense à la FLSH mettent en lien direct la littérature avec de nombreux sujets de société tels que la musique, le sport ou la gastronomie. Ces domaines sont de vraies sources d’inspiration pour l’écriture. »

La pédagogie de la licence lettres modernes permet aux étudiants d’aborder les outils numériques et technologiques, en lien avec leur savoir littéraire et leur compétence d’analyse et de réflexion. Chaque mois, les étudiants sont sensibilisés à des supports tels que des enregistrements d’émissions radio dans le cadre d’ateliers culturels organisés au sein du médialab, le laboratoire multimédia de la FLSH.

La diversité des contenus et des enseignements ouvre de nombreuses portes d’entrées vers lemonde professionnel dans différents domaines d’activités. « La moitié des étudiants issus de notre formation poursuivent par les concours de professeurs des écoles ou d’universités. Les lettres modernes sont aussi une des principales portes d’entrées pour intégrer un master en journalisme ou dans les métiers de l’édition. »

 

Justine Preux : étudiante en lettres modernes à la FLSH et écrivaine

Justine Preux, 19 ans, vient de conclure sa première année d’études en lettres modernes au sein de la Faculté de Lettres et de Sciences Humaines. Par ailleurs écrivaine depuis l’âge de 15 ans, ce cursus lui permet d’acquérir de nombreuses connaissances et compétences pour mener à bien son projet professionnel.

« J’ai toujours aimé la lecture et l’écriture. Je suis issue d’une filière littéraire et j’ai souhaité poursuivre mon cursus à l’université par des études supérieures en lettres modernes. J’y retrouve des enseignements qui me permettent d’avoir une vraie culture littéraire, de travailler les styles d’écriture et de trouver des sources d’inspiration pour mes prochains livres » témoigne Justine.

En parallèle de son cursus à la FLSH, Justine travaille sur l’écriture de plusieurs ouvrages. « J’ai sorti mon 1er livre, Beaux Malheurs, en 2014. J’étais alors collégienne en 3ème et la maison d’édition dans laquelle j’ai fait mon stage a souhaité m’accompagner dans la publication du livre. Je suis en train de réfléchir à une suite ainsi que sur deux livres plutôt orientés Thrillers. En plus de l’écriture, je souhaiterais devenir moi-même éditrice. La FLSH et ma licence en lettres modernes m’offrent la possibilité de découvrir ce métier et de m’y préparer concrètement ».