LEADER DANS LA FABRICATION DE MACHINES TOURNANTES ET PROCÉDÉS DÉDIÉS AUX GAZ INDUSTRIELS ET HYDROCARBURES, Cryostar est « une ETI en pleine croissance qui fait tout pour le rester » explique Bruno Brèthes (Mines ParisTech 92), le Directeur Exécutif passionné de la branche Clean Energy de l’entreprise.

BRUNO BRÈTHES (Mines ParisTech 92), Directeur Exécutif de la branche Clean Energy © Cryostar

BRUNO BRÈTHES (Mines ParisTech 92), Directeur Exécutif de la branche Clean Energy © Cryostar

Pouvez-vous nous dire ce qui fait l’ADN de votre entreprise, expliquant son succès ?
Trois choses principalement : l’envie constante que nous avons d’innover pour répondre aux besoins de nos clients dans un environnement très changeant. L’adhésion au projet d’entreprise de l’ensemble du personnel, motivé et heureux de partager cette belle aventure collective. Notre ouverture au monde enfin, sachant que 95 % de nos clients sont étrangers.

 

La Branche Clean Energy dont vous vous occupez propose des solutions innovantes à faible émission de CO². Comment abordezvous ce challenge ?
En exploitant des niches sur lesquelles nous développons des produits uniques très performants qui nous distinguent. On écoute le client, puis on travaille en équipe serrée de manière autonome (tout en sachant que, derrière, l’appui de l’entreprise nous est acquis). Tirant au maximum partie de notre expertise, tout le challenge consiste à trouver une solution innovante, mais que l’on pourra ensuite standardiser. On a ainsi créé une unité de liquéfaction du bio-méthane issu de la canne à sucre pour le transformer en carburant (Philippines) ou encore une turbine de 12 MW pour une centrale géothermique turque, centrale conçue par des sociétés américaines et japonaises…

 

« L’adhésion
au projet d’entreprise de l’ensemble du personnel est chez
nous un atout formidable »

Quel a été votre parcours jusqu’ici et quelle est votre mission au quotidien ?
J’ai toujours été attiré par les secteurs à fort contenu technique. Après un an passé au Commissariat à l’Energie Atomique, cinq chez Safran et dix comme chef de projet chez Alstom, en Suisse, je suis entré chez Cryostar où j’ai commencé au poste de chef de projets, prenant rapidement la direction du bureau d’études avant celle de la Production et de la R&D. Et depuis deux ans, je suis Directeur de la branche Clean Energy. Je dispose d’une grande autonomie et d’équipes très motivées qui me permettent de relever le défi constant de faire le lien entre des demandes extrêmement diverses (émanant de start-ups comme de multinationales) et notre savoir-faire, notre capacité à innover. Sans négliger de définir et adapter en continu une stratégie que je mets ensuite en place sur le terrain.

 

Quels métiers propose votre entreprise aux jeunes diplômés et quels sont ses principaux atouts ?
Réalisant un CA de 292 M€, employant 600 collaborateurs, notre entreprise, en pleine croissance, a ouvert une cinquantaine de postes cette année et recrutera encore l’an prochain. De la conception à la vente, en passant par la coordination de projets, les tests, la gestion, etc. nos besoins sont multiples et actualisés en continu sur notre site. Plus de 15 nationalités sont représentées dans l’entreprise. Après un démarrage « à la maison », en Alsace, on peut très bien se retrouver au sein d’une petite équipe à vivre une véritable aventure entrepreneuriale en Chine ou en Inde, raisons pour lesquelles parfaite maîtrise de l’anglais, autonomie et esprit ouvert sont indispensables.

 

Que vous a apporté le MBA que vous avez suivi à la fois à HEC, LSE et New-York Stern ?
Trois écoles pour un formidable programme coordonné que j’ai justement choisi pour son ouverture à l’international et qui m’a permis de progresser utilement en matière de connaissances financières, tout en me sensibilisant aux problématiques entrepreneuriales, complétant ainsi à merveille le fruit de 15 ans d’expérience technique et opérationnelle.

 

Au regard de votre propre parcours, QUELS CONSEILS donneriez-vous aujourd’hui aux jeunes diplômés ?
Laissez-vous guider par vos envies, voire vos passions : il est bien plus important de retrouver chaque jour un poste qui vous correspond que de faire de l’effet sur son CV ; si cela vous correspond, allez vers les postes techniques offrant un socle de départ solide à de très beaux parcours.

 

JB

 

Contact
bruno.brethes@cryostar.com